zoom
La sublimation. L'artiste et le psychanalyste

La sublimation. L'artiste et le psychanalyste

Freud, dans sa théorie des pulsions (Triebe), constate ce paradoxe : une pulsion peut être inhibée quant à son but sexuel tout en obtenant une satisfaction. Telle est la sublimation. Dans L'éthique de la psychanalyse (1959-1960), Lacan en donne une théorie : elle élève un objet à la dignité de la Chose. Quine ans plus tard, il invente le mot SKbeau (à lire : escabeau), pour mettre au jour ce réel auquel l'artiste se confronte et que voilent les sublimations possibles - le beau, le vrai, le bon, etc.
En 1960, la sublimation est montée vers les cieux ; en 1975, les cieux (et le Père) déchoient - un réel est dénudé, ouvrant à des usages singuliers qui priment sur les formatages universalisants. A travers de nombreux exemples, cet essai démontre que, dans sa rencontre avec des bouts de réel, chaque artiste noue, dénoue et renoue l'image ou le mot ou le concept pour en faire traitement. Chacun selon leur style, ils subliment, comme l'on dit.
Pourquoi ? Quelles sont leurs pratiques, leurs impasses, leurs réussites ? Au un par un, sont dépliées leurs réponses lorsqu'ils grimpent sur l'escabeau de l'oeuvre - non sans surprises.

BON ÉTAT GÉNÉRAL. DÉDICACE DE L'AUTEUR


ISBN/EAN
9782717866520
Format
140 x 215
Année
2014
Pages
390
Editeur
ECONOMICA
Auteur(s)
Hervé Castanet
  • 20 €

Quantity



Categories : shop, Rare & Second-hand, Fine arts, , ,