zoom
Beyrouth

Beyrouth

On imagine volontiers que les grands chantiers de reconstruction en cours à Beyrouth sont le fruit de la guerre qui, durant quinze ans (1975-1990), l'a coupée en deux ; non par un mur comme à Berlin, mais par une ligne de démarcation tout aussi sanglante et dont les traces subsistent encore, tant matériellement que culturellement. Pourtant, si les destructions et les dégradations dues à la guerre sont réelles (10% de la ville détruits, 23% dans le secteur de la ligne de démarcation), la démolition du centre avait commencé bien avant et est un thème récurrent dans l'histoire de Beyrouth ; comme l'est aussi ­ avec une intensité particulière, même si aucune ville n'y échappe ­le bras de fer permanent entre réglementations urbaines et spéculation foncière, contre lequel achoppent les entreprises de planification successives »

...Sans doute la topographie n'est-elle pas étrangère à la tentation des décideurs d'éradiquer des quartiers existants, y compris relativement récents, la situation de la ville entre mer et montagne limitant les possibilités d¹extension.


Année
2001
Pages
64
Editeur
CITÉ DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE
Auteur(s)
Jade Tabet
  • 20 €

Quantity



Categories : shop, Urbanism & Cities, Portrait de ville