Filtrer par
                    71 produits ( 1 - 24 )
                    Albert Frey and Lino Bo Bardi. A Search for Living Architecture
                    58 €

                    This book proposes a dialogue between two key 20th-century architects, Albert Frey and Lina Bo Bardi. Frey moved from Switzerland to the U.S. in the early 1930s and Bo Bardi emigrated from Italy to Brazil after the end of World War II. While they never met, their intellectual odysseys overlapped. Both fostered the integration among architecture, landscape, and people, helping transform the architectural culture in their adoptive countries. Their design affinities converged in the notion of a living architecture, evident in their publications and the projects featured here. Frey, a pioneer of ''desert modernism'' in southern California, embraced the landscape and experimented with materials to create elegantly detailed structures. Bo Bardi produced idiosyncratic works that strove to merge modern and traditional vocabularies in an architecture conceived as a stage for everyday life. Placing these architects side by side, the authors explore modern architecture through cross-cultural exchanges and unveil meaningful, though little- known, architectural dialogues across cultures and continents.

                    Alexis Josic Architectures, Trames, Figures
                    15 €

                    L'auteure dresse le portrait d'un édifice, la Cité artisanale des Bruyères (Sèvres), bâtie au milieu des années 1970 par A. Josic, lorsqu'il exerçait avec G. Candilis et S. Woods et qui fut détruite en 2007.

                    Cet ouvrage questionne le statut des édifices de l'après-guerre considérés comme des productions de masse bon marché mais surtout rend compte de l'univers conceptuel d'un architecte.

                    Archigram The Book
                    125 €

                    Archigram comprised Warren Chalk (1927-88), Peter Cook (1936-), Dennis Crompton (1935-), David Greene (1937-), Ron Herron (1930-94), and Michael Webb (1937-). Together, in the 1960s and early 1970s, they envisioned the future of architecture in ways that enthralled a generation. In an era defined by the space race, they developed a 'high-tech', lightweight, infra-structural approach that stretched far beyond known technologies or contemporary realities. They devised autonomous dwellings and focused on survival technology; they experimented with megastructures and modular construction systems; they explored mobility through the environment, and the use of portable living capsules: all through the medium of an incredible series of drawings and models.

                    Archigram's influence has been profound and enduring. They gave the High-tech movement its impetus; they inspired architects such as Renzo Piano and Norman Foster; and they laid the ground for the design of buildings such as the Pompidou Centre.

                    This book catalogues Archigram's activities over fourteen years, together with commentaries by the architects and critics writing then and now. Edited and designed by Archigram member Dennis Crompton, it has been 40 years in the making.

                    Contents: No Introduction Required - Michael Sorkin; Archigram: The Magazine - Peter Cook; Selected Projects 1961-74; A Clip-On Architecture - Reyner Banham; Archigram: The Opera; Death by Architecture - Martin Pawley; Index of Projects.

                    500 colour illustrations, 50 b/w illustrations

                    Architecture - Description et vocabulaire méthodiques
                    46 €

                    Fleuron de la collection, ''Architecture, méthode et vocabulaire'' de Jean-Marie Pérouse de Montclos fait autorité en la matière, depuis sa première édition en 1972. Unique au monde, il fait aujourd'hui l'objet d'une nouvelle édition avec un texte revu et enrichi par l'auteur. Une iconographie généreusement augmentée et ouverte à la couleur permet d'établir une relation étroite entre le texte et l'image, tandis que l'appareil de notes précise les références historiques et bibliographiques.

                    Plus de 1200 illustrations figurent les quelque 1200 termes d'architecture définis dans les 3 grands chapitres de l'ouvrage : le premier étant dédié au vocabulaire général (de la représentation à la construction), le suivant décomposant les différentes parties d'un édifice (de ses fondations au décor en passant par les baies, les couvertures, les escaliers, etc.) et le dernier s'attachant aux spécificités des édifices suivant leur typologie (religieux, public, militaire, etc.).

                    Sommaire

                    * Vocabulaire général
                    o La représentation et la mise en oeuvre
                    o la composition et la distribution
                    o La construction en pierre et en terre
                    o La construction en bois et en fer

                    * Les différentes parties d'un édifice
                    o Les fondations, les sols, les murs, les garde-corps et les clôtures
                    o Les baies et les niches
                    o Les supports et les organes de stabilité
                    o Les couvrements
                    o Les escaliers et les rampes, les cheminées et les poêles, les conduits et les conduites
                    o Le décor

                    * Les différents genres d'édifices et d'ensembles
                    o Architecture religieuse, funéraire, commémorative
                    o Architecture et génie civils
                    o Architecture des jardins et des eaux

                    Architecture Fin-de-siècle - 3 volumes
                    250 €

                    Au tournant du XXe siècle, l'architecture prend un virage pleinement créatif. Alors que de nouveaux matériaux et techniques croisent des inspirations aussi lointaines que l'Extrême-Orient, le nirvana ou l'inconscient libéré par la psychanalyse de Freud, les constructions imaginées par Gaudí, Horta, Hoffmann, Loos et Mackintosh, entre autres, présentent des structures inspirées par les lignes sinueuses de la nature, des surfaces à l'éclat féérique et des espaces emplis d'une lumière irréelle ou d'un silence mystérieux et obscur.
                    Pour ce spectaculaire portfolio, imprimé pour la première fois en cinq couleurs dont l'or, le photographe d'architecture récemment décédé Keiichi Tahara avait parcouru l'Europe afin de réunir les plus beaux exemples d'architectures Art nouveau. De la somptueuse façade du Grand Hotel Europa à la courbe élaborée d'un escalier ou l'équilibre parfait d'un simple chandelier, Tahara saisit autant le moindre détail que l'effet d'ensemble produit par ces édifices merveilleux et ambitieux.
                    Avec son oeil sensible aux éléments stylistiques inspirés par la nature, il en répertorie les motifs floraux, les balustrades ornées de feuilles de vigne et les intérieurs calmes et désertés qui nous sont ainsi révélés dans leur juste splendeur. Baignées par le soleil couchant ou plongées dans une ombre dramatique, les images de Tahara excellent à évoquer l'ambiance unique de ces bâtiments mais aussi l'atmosphère "fin de siècle" de leur époque, prise dans le tourbillon du temps et marquée par l'introspection et l'inspiration autant que par les avancées techniques, philosophiques et politiques.
                    Les clichés de Tahara sont accompagnés par les textes de Riichi Miyake qui décrypte le plan de sol des bâtiments, leur forme et leur cadre si propices à la rêverie. Edition limitée à 10. 000 exemplaires

                    Edition français-anglais-allemand

                    Bauhaus 10 standard (Bauhaus Magazine)
                    Nouveauté
                    Bauhaus 10 standard (Bauhaus Magazine)
                    13,80 €

                    Particularly after its move to Dessau in 1925, the Bauhaus set out to standardize architecture and design, promising that this would foster a better quality of life for the masses. Taking the design school's engagement with standardization as a starting point, Bauhaus No. 10: Standard looks at the idea of the "standard" from a historical and contemporary perspective.

                    Between land and sea: works of Kiyonori Kikutake
                    45 €

                    This volume, the first comprehensive assessment of the work of the Metabolic architect Kiyonori Kikutake (1928-2011) in the English language, highlights his lifelong creation of a constantly evolving platform for living, floating above land and sea through pivotal works, from the late 1950s to today. Abundantly illustrated, the publication situates Kikutake's work within an international context and as a vital inspiration for Japanese architectural practice today.

                    Edition en anglais

                    Biennale Architettura 2021 - How Will We Live Together?
                    Nouveauté
                    Biennale Architettura 2021 - How Will We Live Together?
                    80 €

                    The official catalog for the 17th International Architecture Exhibition asks: how will we live together?

                    The official catalog for the 17th International Architecture Exhibition of La Biennale di Venezia consists of two volumes: the first is dedicated to the International Exhibition curated by Hashim Sarkis and the second presents the National Participations and Collateral Events. "How will we live together?" is as much a social and political question as a spatial one: rapidly changing social norms, growing political polarization, climate change and vast global inequalities are making us ask it more urgently than before. In parallel, the weakness of today's political models compels us to look at how architecture shapes inhabitation and community. The architects invited to participate in the Biennale Architettura 2021 are encouraged to include other professions and constituencies-artists, builders and craftspeople, but also politicians, journalists, social scientists and everyday citizens. In effect, the Biennale asserts the vital role of the architect as both cordial convener and custodian of the spatial contract.

                    SÉLECTION SPÉCIALE FESTIVAL ALLEZ SAVOIR 2021

                    Brutalism Reinvented - 21st century modernist architecture
                    Nouveauté
                    Brutalism Reinvented - 21st century modernist architecture
                    50 €

                    From luxury apartment towers to offices, places of worship to museums, brutalist architecture is having a 21st-century moment- and this book is here to explore the new interpretations of the style. Designed with the same bold aesthetic that informed Le Corbusier himself, this book features fifty recent examples of how architects around the world are embracing the principles of brutalism - simplicity, functionality, and rawness - reimagining them for today's standards and tastes.

                    Cahiers thématiques n°20 Architectures en série et patrimoine
                    Nouveauté
                    Cahiers thématiques n°20 Architectures en série et patrimoine
                    25 €

                    Depuis plus d'un demi-siècle, le rapport de notre société aux objets du passé a évolué. La notion de patrimoine s'est élargie, s'ouvrant à de nouveaux programmes, de nouvelles formes, de nouvelles temporalités. Passant de l'exceptionnel et de l'unique à l'ordinaire et à la quantité, la construction du fonds destiné à la jouissance d'une communauté élargie nécessite d’être examinée à l’aune de nouveaux critères. L'architecture en série implique la présence de caractéristiques communes, mais aussi de possibles variations, adaptations et évolutions dans les temps courts ou longs. Pouvant être interprétée comme une suite conçue comme telle dès son origine ou comme un ensemble rassemblé a posteriori, par son unité territoriale, programmatique, technique ou formelle, la série impose à l'historien d'interroger sa genèse, son existence, sa reconnaissance, sa sauvegarde, sa conservation et sa protection.

                    Les contributions de cette livraison des Cahiers thématiques sont l’œuvre de vingt-six auteurs, architectes, chercheurs en sciences humaines confirmés ou doctorants, issus du monde académique ou directement impliqués dans les processus de patrimonialisation officielle, institutionnelle ou spontanée. Elles explorent la grande diversité de la série, du petit nombre à la très grande échelle, du développement local aux multiplications (extra) territoriales, des réalisations dans une courte durée à des productions sur des décennies. Ces contributions nous permettent surtout de comprendre les ressorts de l’existence de la série, dans toutes ces variations entre l’absence de considération et l’irrémédiable processus de patrimonialisation.

                    Noël Barbe, Caroline Bauer, Fabien Bellat, Jade Berger, Dorian Bianco, Loup Calosci, Audrey Courbebaisse, Philippe Diest, Aurélie Dumain, Marie Ferey, Marie Gaimard, Bérénice Gaussuin, Salma Gharbi, Laura Girard, Philippe Gros, Richard Klein, Carine Lelièvre, Giulia Marino, Gilles Maury, Catherine Meyer-Baud, Sophie Paviol, Mélina Ramondenc, Manon Scotto, Alexandrina Striffling Marcu, Gauthier Vanoverschelde, Marc-Allan Wery

                    Cap Moderne - Eileen Gray and Le Corbusier. Modernism by the sea
                    12 €

                    An idyllic spot on the Mediterranean coast commanding a magical view of the Bay of Roquebrune, the Cap Moderne site features a concentration of avant-garde architecture.
                    Over the years between the twenties and fifties, a cluster of figures as diverse and engaging as the Irish designer Eileen Gray and her companion Jean Badovici, the Nice plumber and roofer Thomas Rebutato and his family, the architect Le Corbusier and his wife Yvonne, settled on this piece of land far from urban crowds.

                    Carignano nuova
                    33 €

                    La città nella città. Esperienza di un progetto.

                    Casablanca Chandigarh, bilans d'une modernisation
                    38 €

                    Le présent ouvrage documente deux réalités urbaines complémentaires qui ont joué un rôle fondamental dans l'imaginaire de la ville moderne du vingtième siècle, ainsi que dans sa définition et ses multiples redéfinitions. Se démarquant de l'idée que l'architecture qui fait l'Histoire est celle des chefs-d'oeuvre monumentaux, les textes recueillis ici s'attachent plutôt à l'histoire des espaces publics, des structures d'habitation et des installations communautaires de ces deux villes, dont les plans modernes se sont révélés étonnamment adaptables sur la durée. Cette perspective est illustrée par les photographies de Yto Barrada et de Takashi Homma, deux artistes qui se sont efforcés d'y capturer l'essence de la vie urbaine au quotidien.

                    Dans un monde marqué par la décolonisation et les complexités politiques de la guerre froide, Casablanca et Chandigarh figurent à la fois comme une illustration et un contre-exemple des processus de modernisation et de développement.

                    Les trois chapitres de cet ouvrage établissent le contexte qui permet d'interpréter la réalité urbaine de Casablanca et de Chandigarh comme le résultat de processus dynamiques et nuancés d'échanges internationaux stimulés par l'engagement et l'expertise d'une nouvelle classe de professionnels de l'urbanisme. Grâce à son étude des acteurs, des idéologies et des objectifs qui sous-tendent ces deux réalisations urbanistiques, le présent ouvrage vise à contribuer à une historiographie divergente de l'urbanisme d'après-guerre et aux réflexions actuelles sur l'effet des pratiques transnationales en matière d'urbanisme.

                    Castelgrande Bellinzona
                    20 €

                    FIGLIA EDIZIONI D'ARTE

                    Causeries au jardin d'enfants
                    Nouveauté
                    Causeries au jardin d'enfants
                    29 €

                    Le volume que nous présentons au public permet de montrer la richesse et la complexité de la démarche d'un architecte décisif de la modernité, Louis H. Sullivan (1856-1924).

                    Il en décrypte les sources littéraire, poétique, sociologique, philosophique, religieuse, et, rendant disponible en français un texte étrange et décisif, il propose une analyse des Causeries au jardin d'enfants qui relève d'une profonde lecture de l'oeuvre (bâtie/écrite) et procède parfois d'explications psychanalytiques fondées sur la biographie de Sullivan.

                    Le lecteur découvrira le primat que cet architecte de gratte-ciels (gratte-ciels sur lesquels on attendrait plutôt des explications assez techniques et généralement froides) donne à la littérature et à la poésie (" faire un vrai poème ou faire un bâtiment c'est la même chose ") jusque dans cet accord recherché entre le mot et la chose, entre l'Homme et la Nature, entre l'individu et la société, entre spiritualité et esthétique.

                    Il faut aussi noter que, tout au long de sa présentation, le traducteur et spécialiste de l'oeuvre, Christophe Guillouët, souligne et salue cette ambition que Sullivan annonce lui-même dans son Avant-propos, ambition qui est de s'adresser non pas seulement à des architectes de métier mais aussi " à tous ceux qui peuvent éprouver un intérêt pour l'Architecture en tant qu'art de création ".

                    Le lecteur découvrira donc une pensée et un objet sui generis, mais, aussi bien, il sera surpris par leur fraîcheur, leur humour, leur volonté pédagogique et cette simplicité de style parfois rompue par un saut subit dans une langue poétique voire prophétique ou encore plus souvent retournée, approfondie par la fulguration d'une remarque, d'une idée ou d'une image. Idée ou image toujours étonnamment corrélée à la simple description d'un " bâtiment " qu'on évaluera au regard de sa puissance spirituelle, qu'on éprouvera "par la pierre de touche de l'humanité " et la volonté " d'exprimer le génie du peuple " en son temps et en son lieu. Car dans ces sortes de lettres à un jeune architecte, il s'agit bien d'une causerie sur l'architecture et plus encore sur l'architecte lui-même et les processus de création qu'il doit mettre en oeuvre en retournant sans cesse à des principes et préceptes que la Nature, la Vie lui imposent : " Chaque bâtiment que tu vois est l'image d'un homme que tu ne vois pas ". Ainsi Sullivan se pose-t-il en maître et en guide (" je connais le chemin ") jusqu'à atteindre des accents mystiques (le dernier paragraphe de " La Clé " : " Tu jugeras par toi-même ce qui s'approche le plus de ton coeur et de ton esprit... ce coeur dont le pouls est humain mais dont l'impulsion est divine. "

                    Sans jamais perdre de vue les problèmes propres à l'architecture, Sullivan dit bien des choses claires, fécondes, problématiques, simples et fortes, " vraies " dirait-il, sur l'art et la création, la pensée et l'imagination, mais aussi sur l'éducation et la responsabilité, la liberté et la démocratie... en définitive, sur l'Homme et la vie insaisissable.

                    Cité internationale universitaire de Paris
                    8 €

                    Ce livre retrace cinq années de travail pour la Cité internationale universitaire de Paris. La commande répond à un double objectif : valoriser ce patrimoine architectural et urbain et rendre la Cité internationale plus accessible à tous. Là où alternent bâtiments et espaces verts, la signalétique et la communication visuelle lui redonnent une dimension contemporaine, vivante et dynamique.

                    Cités et architectures de Tunisie
                    49 €

                    L'ouvrage collectif Cités et architectures de Tunisie, fruit de la collaboration d'auteurs éminents reconnus ou de jeunes chercheurs dans le domaine se penche sur l'histoire architecturale et urbaine de la Tunisie moderne et contemporaine des XIXème et XXème siècles.
                    Le livre se présente comme un ouvrage de référence aux contributions originales approfondies permettant au lecteur averti mais aussi à un public plus large d'appréhender l'histoire des savoirs architecturaux et urbains Tunisiens dans leurs interrelations aux sociétés et aux acteurs qui les mettent en oeuvre.
                    Ainsi les diverses contributions dialoguent et se répondent entre elles. Elles proposent une panoplie de thèmes et de questions examinées à la lumière des méthodes de l'histoire architecturale et urbaine.

                    COFFRET MONOGRAPHIE - Inédit : « 36 planches d'architecture de Charles Garnier »
                    50 €

                    Pour les fans d'histoire et d'architecture,
                    cet ensemble de planches d'architecture de Charles Garnier et de textes est un recueil d'un savoir inestimable.

                    PARFAIT ÉTAT.

                    Come together - The architecture of multigenerational living
                    39,90 €

                    Multiple generations of the same family living under one roof is not a new idea. But what is new is the way architects around the world are re-embracing this form of living, back by increasingly popular demand. While the 20th century experience emphasized a single-family home for the nuclear family and bachelor pads, we are now seeing more tiers of the family unit choosing to live together. Come Together explores the why, the what, the where and, perhaps most importantly, the how of the homes that succeed to be livable for all generational tiers - with designs that are not only architecturally stunning, but balancing private and communal spaces to come together.

                    Construire en France - Construire en fer, construire en béton
                    23 €

                    « Dans son histoire de la construction, Giedion attribue à la France un rôle central et paradoxal. De 1830 à l'époque contemporaine (les années 1920 pour Giedion), la France tient, selon lui, une place majeure dans l'innovation technologique : les ingénieurs français sont à la pointe des techniques constructives grâce à la qualité des grandes écoles scientifiques. Mais la pesanteur de la tradition académique empêche selon Giedion les architectes, accablés de références historiques, de tirer profit des inventions, dont l'usage est restreint aux travaux publics et aux constructions industrielles. »
                    Nicolas Padiou, in Livraisons d'histoire de l'architecture, 2003

                    « La traduction de l'un des livres cultes de l'historiographie architecturale contemporaine doit être considérée comme un petit événement. Dans l'avant-propos à ce fac-similé, Jean-Louis Cohen replace dans son contexte l'écriture de Bauen in Frankreich, bauen in Eisen, bauen in Eisenbeton, ses fondements théoriques et ses influences : Walter Benjamin s'en inspirera en effet au cours de l'écriture de son Paris au XIXe siècle. [...]
                    Aussi la présentation de quelques éléments de la prémaquette permet-elle de comprendre mieux encore le rôle fondamental de l'iconographie dans le déroulement de son propos. L'ouvrage peut être vu, il est vrai, comme une exposition à plat ; son écriture est quasi cinématographique, servie par une mise en page - attribuée à l'artiste hongrois László Moholy-Nagy - qui en accentue l'efficacité. »
                    Simon Texier, in Bulletin monumental, 2002

                    « Lorsque votre livre m'est parvenu, les quelques pages que j'ai lues sur le vif m'ont tellement électrisé que j'ai dû m'imposer de ne pas le lire plus loin jusqu'à ce que je fasse meilleure connaissance avec mes propres recherches sur le sujet [...]. Depuis quelques jours, les choses ont repris leur cours normal, et je passe des heures à lire votre livre, en admiration. »

                    Lettre de Walter Benjamin à Sigfried Giedion, 1929

                    De l'établi à l'architecture
                    18 €

                    Bras droit de Jean Prouvé pendant plus de dix-huit ans, Serge Binotto partage avec lui les traits d'un découvreur autodidacte, passionné de construction. Son maître, devenu ami, lui confie d'importants projets et lui permet d'enseigner, très jeune, à ses côtés. Sans complexe, seul et sans appuis, il se lance par la suite dans des entreprises risquées, menées à bien à force de ténacité et d'esprit d'invention.
                    En témoigne notamment la construction d'un bateau à voiles de 29 mètres de long qu'il réalise à ses frais, risques et périls.

                    Ce livre, issu d'entretiens conduits par Barthélemy Dumons, retrace ce parcours étonnant.

                    Découvrir l'architecture
                    23 €

                    Il fallait un Danois pour parler si simplement de l'architecture. Loin des démonstrations savantes et de nos références culturelles, Rasmussen nous fait découvrir ce que sont les espaces que nous traversons tous les jours, ce qui fait la qualité d'un lieu, le pourquoi du charme des bâtiments anciens les plus anodins... ce qu'est en fait fondamentalement l'architecture. C'est écrit dans une langue simple, jamais insignifiante, fruit de quarante ans d'expérience et d'enseignement au Danemark, en Angleterre et aux Etats-Unis.

                    Architecte né en 1898 à Copenhague, mort en 1990. Diplômé de l'école d'architecture en 1918, il travaille dans l'agence Brummer puis dans celle de Madving & Methling, mais remporte avec Knud H. Christiansen trois concours d'urbanisme en 1919. Il devient membre du conseil académique de l'Académie royale des beaux-arts du Danemark en 1922, voyage en Italie et en Chine où il construit une centrale électrique en 1924, puis, de retour au Danemark, quelques maisons particulières. En 1926, il visite Cologne et Paris pour rencontrer Le Corbusier et examiner l'ensemble de Pessac et est invité l'année suivante à l'École d'architecture de Londres.

                    Il est rédacteur en chef d'Architekten de 1927 à 1933, construit plusieurs bâtiments au Danemark, tout en continuant à faire des conférences au Danemark et à Londres ; son premier livre, Londres, date de 1935.

                    En 1938, il est professeur d'architecture à l'Académie royale des beaux-arts du Danemark et le restera jusqu'en 1968. Il est aussi l'urbaniste-conseil de plusieurs villes et préside de nombreux comités de rénovation ou d'urbanisme.

                    Pendant la guerre, il continue ses publications et fait plusieurs plans d'urbanisme. Après 1945, il continue ses activités, multipliant ses liens avec l'Angleterre, puis avec la Hollande et les États-Unis où il est invité à l'Institut technique du Massachusetts (MIT) en 1952, à l'université de Yale en 1954, à celle de Philadelphie en 1958. à celle de Californie, Berkeley en 1959. Il est dès lors invité dans les cinq continents, mais continue à construire (Lotissement de 192 logements ''Banehegnet'' Albertslund, à Copenhague) et à publier.

                    Il a publié une vingtaine de livres dont seuls, Villes et architectures (1984) et Londres (1973, 1990) ont été traduits en français.

                    Eloquent Silences - Writings on Art and Architecture
                    Nouveauté
                    Eloquent Silences - Writings on Art and Architecture
                    22 €

                    Une analyse transversale de différentes expressions artistiques qui se mêlent et se rencontrent pour enrichir la réflexion de l'architecte espagnol.

                    Fernand Pouillon et l'Algérie : bâtir à hauteur d'hommes
                    45 €

                    Daphné Bengoa et Leo Fabrizio, respectivement cinéaste et photographes, publient pour la première fois les fruits d'un projet d'envergure mené en commun sur l'oeuvre algérienne de l'architecte français Fernand Pouillon (1912-1986).

                    Fernand Pouillon conçoit l'aménagement de l'espace urbain avec pour précepte l'amélioration des conditions de vie de l'homme : lui apporter confort et qualité de vie, et ce quelque soit la destination de ses constructions (habitats d'urgence, logements sociaux, universitaires ou hôteliers). C'est pour l'architecte la seule garantie d'une meilleure intégration des individus au tissu social et culturel. Remettre l'humain au centre, bâtir pour sa dignité et ainsi, peut-être, lui permettre une relation harmonieuse à son environnement.

                    Si ce postulat semble une évidence pour tous, Fernand Pouillon reste néanmoins l'un des rares exemples du XXe siècle à l'avoir véritablement mis en pratique dans l'ensemble de son oeuvre, en France comme en Algérie. Bâtisseur effréné, il élabore chaque projet avec une exigence d'efficacité, de rationalité et d'économie de moyens. En parallèle, il étudie, enseigne, écrit et édite un ensemble de travaux relatifs à l'architecture et plus largement, sur la tâche et la responsabilité de l'architecte. Son oeuvre bâtie en Algérie - des cités (1953-1958) aux complexes touristiques et logements étudiants (1966-1982) - éclaire particulièrement sa démarche et l'évolution d'une conception singulière de l'architecture sociale. Elle reste néanmoins encore très méconnue du grand public et la création d'un corpus photographique contemporain sur ce volet de son travail est à ce jour inédit.

                    Cet ouvrage présente ce double corpus réalisé en Algérie par les deux artistes avec pour ambition de mettre en lumière la singulière corrélation entre bâtir et habiter dont l'oeuvre de Pouillon est exemplaire.
                    Les images racontent la traversée du « dehors au dedans », de la façade et des couches qui la recouvrent autant qu'elles la révèlent (logements sociaux, complexes touristiques, cités universitaires / Leo Fabrizio), jusqu'à ce qu'elle renferme et protège : des milliers de vies ordinaires (les habitants, les travailleurs, les étudiants, les touristes / Daphné Bengoa).

                    L'habitat est le premier enracinement de l'homme, son premier point d'appui à partir duquel il trouve l'élan pour se jeter dans le monde. Habiter, c'est avant tout être de quelque part, à côté d'autres que soi et avec qui il s'agit d'apprendre à vivre. Ainsi, l'architecture imaginée, dessinée et façonnée par des hommes, est un outil à mettre au service d'autres hommes, plus forts et plus fragiles, que la vie a enjoints à s'installer, un jour, en un lieu qui est devenu un « chez soi ».

                    En outre, les éditions Macula ont sollicité la participation de l'écrivaine algérienne Kaouther Adimi en lui proposant d'écrire une nouvelle librement inspirée des images, racontant une histoire d'habitants.
                    Ce texte inédit prendra place au coeur de l'ouvrage et entrera en dialogue avec le corpus photographique.

                    Ce projet a fait également l'objet d'une exposition inaugurale aux Rencontres de la photographie d'Arles en 2019.