Filtrer par
                    74 produits ( 1 - 24 )
                    Albert Frey and Lino Bo Bardi. A Search for Living Architecture
                    58 €

                    This book proposes a dialogue between two key 20th-century architects, Albert Frey and Lina Bo Bardi. Frey moved from Switzerland to the U.S. in the early 1930s and Bo Bardi emigrated from Italy to Brazil after the end of World War II. While they never met, their intellectual odysseys overlapped. Both fostered the integration among architecture, landscape, and people, helping transform the architectural culture in their adoptive countries. Their design affinities converged in the notion of a living architecture, evident in their publications and the projects featured here. Frey, a pioneer of ''desert modernism'' in southern California, embraced the landscape and experimented with materials to create elegantly detailed structures. Bo Bardi produced idiosyncratic works that strove to merge modern and traditional vocabularies in an architecture conceived as a stage for everyday life. Placing these architects side by side, the authors explore modern architecture through cross-cultural exchanges and unveil meaningful, though little- known, architectural dialogues across cultures and continents.

                    Alexis Josic Architectures, Trames, Figures
                    15 €

                    L'auteure dresse le portrait d'un édifice, la Cité artisanale des Bruyères (Sèvres), bâtie au milieu des années 1970 par A. Josic, lorsqu'il exerçait avec G. Candilis et S. Woods et qui fut détruite en 2007.

                    Cet ouvrage questionne le statut des édifices de l'après-guerre considérés comme des productions de masse bon marché mais surtout rend compte de l'univers conceptuel d'un architecte.

                    Archigram The Book
                    125 €

                    Archigram comprised Warren Chalk (1927-88), Peter Cook (1936-), Dennis Crompton (1935-), David Greene (1937-), Ron Herron (1930-94), and Michael Webb (1937-). Together, in the 1960s and early 1970s, they envisioned the future of architecture in ways that enthralled a generation. In an era defined by the space race, they developed a 'high-tech', lightweight, infra-structural approach that stretched far beyond known technologies or contemporary realities. They devised autonomous dwellings and focused on survival technology; they experimented with megastructures and modular construction systems; they explored mobility through the environment, and the use of portable living capsules: all through the medium of an incredible series of drawings and models.

                    Archigram's influence has been profound and enduring. They gave the High-tech movement its impetus; they inspired architects such as Renzo Piano and Norman Foster; and they laid the ground for the design of buildings such as the Pompidou Centre.

                    This book catalogues Archigram's activities over fourteen years, together with commentaries by the architects and critics writing then and now. Edited and designed by Archigram member Dennis Crompton, it has been 40 years in the making.

                    Contents: No Introduction Required - Michael Sorkin; Archigram: The Magazine - Peter Cook; Selected Projects 1961-74; A Clip-On Architecture - Reyner Banham; Archigram: The Opera; Death by Architecture - Martin Pawley; Index of Projects.

                    500 colour illustrations, 50 b/w illustrations

                    Architecture et urbanisme dans la France de Vichy, 1940-1944
                    28 €

                    Qu'en fut-il de l'architecture pendant que la France vivait le "cauchemar sinistre et glacé" , que fut, selon les termes de Roland Barthes, le régime de Vichy ? Les politiques architecturales conduites par l'Etat français ne sauraient se mesurer à la seule quantité - infinitésimale - d'édifices réalisés pendant les quatre longues années de l'Occupation. Et l'abondance de la production textuelle, l'ampleur des réorganisations administratives et la complexité des politiques sectorielles méritent une analyse croisée. De surcroît, la destinée des architectes n'a fait l'objet d'aucune étude comparable à celles réalisées sur les hauts fonctionnaires, les avocats ou les médecins, ou encore sur les artistes et les écrivains. En particulier, l'application des lois raciales à la profession, telle qu'encadrée par l'Ordre créé le 31 décembre 1940, et à l'enseignement, reste inexplorée. Les politiques frappées au sceau de la nostalgie régionaliste, que détourne habilement le chantier 1425 du musée des Arts et Traditions populaires, furent contemporaines de celles conduites pour moderniser la conception et la production des bâtiments. Les comités d'organisation pressaient à la normalisation et à la standardisation, tandis que la réflexion sur la préfabrication s'engageait dans le cadre de la reconstruction. Les langages architecturaux préconisés pour les villes détruites étaient fort divers, du traditionalisme modernisé pratiqué à Gien au moderne classicisant d'Auguste Perret à Amiens. Purgée de ses professeurs juifs, l'Ecole des beaux-arts poursuivit son activité à Paris et, sous la conduite d'Eugène Beaudouin, à Marseille, pendant que le projet d'une section des hautes études architecturales était longuement discuté. En revanche, un nouveau dispositif fut mis en place dans le champ de la presse, avec la création de L'Architecture française et de Techniques et architecture, où oeuvrèrent des équipes que leurs positions opposaient. Le rôle d'instances comme le Conseil des bâtiments civils, et celui des multiples commissions créées pour encadrer la politique de l'urbanisme doit aussi être évoqué. Beaucoup des mesures arrêtées sous Vichy trouvèrent leur source dans les stratégies de réforme inabouties de l'entre-deux-guerres, et la plupart d'entre elles resteront en vigueur à la Libération, souvent mises en oeuvre par ceux-là mêmes qui les avaient instaurées, car il n'y aura pas de France année zéro, pour paraphraser Roberto Rossellini. Sans prétendre mettre à jour toutes les continuités et les décalages entre les programmes d'avant et d'après l'été 1944, la discussion permettra d'en évoquer les plus marquants.

                    Architecture Fin-de-siècle - 3 volumes
                    250 €

                    Au tournant du XXe siècle, l'architecture prend un virage pleinement créatif. Alors que de nouveaux matériaux et techniques croisent des inspirations aussi lointaines que l'Extrême-Orient, le nirvana ou l'inconscient libéré par la psychanalyse de Freud, les constructions imaginées par Gaudí, Horta, Hoffmann, Loos et Mackintosh, entre autres, présentent des structures inspirées par les lignes sinueuses de la nature, des surfaces à l'éclat féérique et des espaces emplis d'une lumière irréelle ou d'un silence mystérieux et obscur.
                    Pour ce spectaculaire portfolio, imprimé pour la première fois en cinq couleurs dont l'or, le photographe d'architecture récemment décédé Keiichi Tahara avait parcouru l'Europe afin de réunir les plus beaux exemples d'architectures Art nouveau. De la somptueuse façade du Grand Hotel Europa à la courbe élaborée d'un escalier ou l'équilibre parfait d'un simple chandelier, Tahara saisit autant le moindre détail que l'effet d'ensemble produit par ces édifices merveilleux et ambitieux.
                    Avec son oeil sensible aux éléments stylistiques inspirés par la nature, il en répertorie les motifs floraux, les balustrades ornées de feuilles de vigne et les intérieurs calmes et désertés qui nous sont ainsi révélés dans leur juste splendeur. Baignées par le soleil couchant ou plongées dans une ombre dramatique, les images de Tahara excellent à évoquer l'ambiance unique de ces bâtiments mais aussi l'atmosphère "fin de siècle" de leur époque, prise dans le tourbillon du temps et marquée par l'introspection et l'inspiration autant que par les avancées techniques, philosophiques et politiques.
                    Les clichés de Tahara sont accompagnés par les textes de Riichi Miyake qui décrypte le plan de sol des bâtiments, leur forme et leur cadre si propices à la rêverie. Edition limitée à 10. 000 exemplaires

                    Edition français-anglais-allemand

                    Architectures autrement - Habiter le monde
                    9,90 €

                    Ce livre rassemble une sélection d'expérimentations architecturales réparties sur plusieurs continents. Les réalisations de André Ravéreau s'appuient sur les gestes sédentaires ancestraux des bâtisseurs de la vallée du M'Zab en Algérie. Marcel Kalberer invente des structures vivantes en branches de saules. Au nord du Cameroun, l'association Patrimoine sans frontières a aidé la communauté musgum à construire un ensemble de cases obus. En Colombie, Simdn Vélez réinterprète l'art de construire en bambou des Indiens. L'Irano-américain Nader Khalili invente l'igloo de terre pour parer au plus pressé lors de catastrophes sismiques ou de conflits qui entraînent des déplacements de populations. Olivier Delarozière et Ursula Gleeson proposent une démarche à la fois architecturale, constructive et artistique sur le thème de l'empilement. Benjamin jacquemet et Carolyn Wittendal ont affiné leur réflexion sur l'architecture en étudiant la green architecture américaine. Le vent comme matériau architectural est l'objet des recherches de ShivaTolouie et Hervé Richard qui explorent, depuis 2001, les anciennes tours des vents de la ville deYazd en Iran.

                    Bauhaus 10 standard (Bauhaus Magazine)
                    Nouveauté
                    Bauhaus 10 standard (Bauhaus Magazine)
                    13,80 €

                    Particularly after its move to Dessau in 1925, the Bauhaus set out to standardize architecture and design, promising that this would foster a better quality of life for the masses. Taking the design school's engagement with standardization as a starting point, Bauhaus No. 10: Standard looks at the idea of the "standard" from a historical and contemporary perspective.

                    Bauhausbucher 1 - Walther Gropius international architecture
                    40 €

                    In what he called his "illustrated guide to modern architecture," which starts off the Bauhausbucher series, Gropius gives an overview of the international architecture of the mid-1920s. A preface by the author explores, briefly but in detail, the guiding principles that unite the avant-garde in all countries.
                    This statement is followed by an extensive illustrated section showing examples of architecture from around the world. According to Gropius, these illustrations bear witness to the "development of a consistent worldview" that disposes of the prior role of the architect and expresses itself in a new language of shapes.

                    ----------------------------------------------

                    Dans ce qu'il a appelé son "guide illustré de l'architecture moderne", qui commence la série Bauhausbucher, Gropius donne un aperçu de l'architecture internationale du milieu des années vingt. Une préface de l'auteur explore, brièvement mais en détail, les principes directeurs qui unissent les avant-gardes de tous les pays.
                    Cette déclaration est suivie d'une vaste section illustrée présentant des exemples d'architecture du monde entier. Selon Gropius, ces illustrations témoignent du "développement d'une vision du monde cohérente" qui dispose du rôle antérieur de l'architecte et s'exprime dans un nouveau langage des formes.

                    Edition en anglais

                    Between land and sea: works of Kiyonori Kikutake
                    45 €

                    This volume, the first comprehensive assessment of the work of the Metabolic architect Kiyonori Kikutake (1928-2011) in the English language, highlights his lifelong creation of a constantly evolving platform for living, floating above land and sea through pivotal works, from the late 1950s to today. Abundantly illustrated, the publication situates Kikutake's work within an international context and as a vital inspiration for Japanese architectural practice today.

                    Edition en anglais

                    Biennale Architettura 2021 - How Will We Live Together?
                    Nouveauté
                    Biennale Architettura 2021 - How Will We Live Together?
                    80 €

                    The official catalog for the 17th International Architecture Exhibition asks: how will we live together?

                    The official catalog for the 17th International Architecture Exhibition of La Biennale di Venezia consists of two volumes: the first is dedicated to the International Exhibition curated by Hashim Sarkis and the second presents the National Participations and Collateral Events. "How will we live together?" is as much a social and political question as a spatial one: rapidly changing social norms, growing political polarization, climate change and vast global inequalities are making us ask it more urgently than before. In parallel, the weakness of today's political models compels us to look at how architecture shapes inhabitation and community. The architects invited to participate in the Biennale Architettura 2021 are encouraged to include other professions and constituencies-artists, builders and craftspeople, but also politicians, journalists, social scientists and everyday citizens. In effect, the Biennale asserts the vital role of the architect as both cordial convener and custodian of the spatial contract.

                    SÉLECTION SPÉCIALE FESTIVAL ALLEZ SAVOIR 2021

                    Cap Moderne - Eileen Gray and Le Corbusier. Modernism by the sea
                    12 €

                    An idyllic spot on the Mediterranean coast commanding a magical view of the Bay of Roquebrune, the Cap Moderne site features a concentration of avant-garde architecture.
                    Over the years between the twenties and fifties, a cluster of figures as diverse and engaging as the Irish designer Eileen Gray and her companion Jean Badovici, the Nice plumber and roofer Thomas Rebutato and his family, the architect Le Corbusier and his wife Yvonne, settled on this piece of land far from urban crowds.

                    Carignano nuova
                    33 €

                    La città nella città. Esperienza di un progetto.

                    Casablanca Chandigarh, bilans d'une modernisation
                    38 €

                    Le présent ouvrage documente deux réalités urbaines complémentaires qui ont joué un rôle fondamental dans l'imaginaire de la ville moderne du vingtième siècle, ainsi que dans sa définition et ses multiples redéfinitions. Se démarquant de l'idée que l'architecture qui fait l'Histoire est celle des chefs-d'oeuvre monumentaux, les textes recueillis ici s'attachent plutôt à l'histoire des espaces publics, des structures d'habitation et des installations communautaires de ces deux villes, dont les plans modernes se sont révélés étonnamment adaptables sur la durée. Cette perspective est illustrée par les photographies de Yto Barrada et de Takashi Homma, deux artistes qui se sont efforcés d'y capturer l'essence de la vie urbaine au quotidien.

                    Dans un monde marqué par la décolonisation et les complexités politiques de la guerre froide, Casablanca et Chandigarh figurent à la fois comme une illustration et un contre-exemple des processus de modernisation et de développement.

                    Les trois chapitres de cet ouvrage établissent le contexte qui permet d'interpréter la réalité urbaine de Casablanca et de Chandigarh comme le résultat de processus dynamiques et nuancés d'échanges internationaux stimulés par l'engagement et l'expertise d'une nouvelle classe de professionnels de l'urbanisme. Grâce à son étude des acteurs, des idéologies et des objectifs qui sous-tendent ces deux réalisations urbanistiques, le présent ouvrage vise à contribuer à une historiographie divergente de l'urbanisme d'après-guerre et aux réflexions actuelles sur l'effet des pratiques transnationales en matière d'urbanisme.

                    Castelgrande Bellinzona
                    20 €

                    FIGLIA EDIZIONI D'ARTE

                    Cité internationale universitaire de Paris
                    8 €

                    Ce livre retrace cinq années de travail pour la Cité internationale universitaire de Paris. La commande répond à un double objectif : valoriser ce patrimoine architectural et urbain et rendre la Cité internationale plus accessible à tous. Là où alternent bâtiments et espaces verts, la signalétique et la communication visuelle lui redonnent une dimension contemporaine, vivante et dynamique.

                    Cités et architectures de Tunisie
                    49 €

                    L'ouvrage collectif Cités et architectures de Tunisie, fruit de la collaboration d'auteurs éminents reconnus ou de jeunes chercheurs dans le domaine se penche sur l'histoire architecturale et urbaine de la Tunisie moderne et contemporaine des XIXème et XXème siècles.
                    Le livre se présente comme un ouvrage de référence aux contributions originales approfondies permettant au lecteur averti mais aussi à un public plus large d'appréhender l'histoire des savoirs architecturaux et urbains Tunisiens dans leurs interrelations aux sociétés et aux acteurs qui les mettent en oeuvre.
                    Ainsi les diverses contributions dialoguent et se répondent entre elles. Elles proposent une panoplie de thèmes et de questions examinées à la lumière des méthodes de l'histoire architecturale et urbaine.

                    Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806) t.3
                    52,60 €

                    '' L'artiste démontre son caractère dans ses ouvrages '', écrit Ledoux, qui poursuit : '' les événements, suivant la manière dont il est affecté, l'exaltent ou l'anéantissent ''. On aurait tort de s'autoriser de cette citation pour croire que la finalité de l'art, selon Ledoux, n'est que l'expression du moi le plus profond. L'aveu de l'architecte est plutôt à rapprocher du célèbre aphorisme de Buffon, '' le style est l'homme même '', qui désigne la part personnelle, interprétative, de la démarche créatrice jugée à l'aune des préceptes classiques. Après plus de trente ans d'une carrière de bâtisseur, exceptionnellement riche en chantiers, Ledoux souhaita offrir un message à la postérité et publia, peu avant sa mort, un ouvrage au texte copieux et magnifiquement illustré : L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des moeurs et de la législation (1804).

                    Ce titre, explicite, annonce une réflexion sur l'étendue sociale et politique de l'art de l'architecture. Pourquoi ? De quelle motivation profonde ou, au contraire, de quel semblant de justification ce testament (il est unique dans la littérature d'architecture) témoigne-t-il, en affichant cette parité entre le domaine de la création artistique et le vaste champ de l'anthropologie ou de l'histoire de l'humanité ? Philosophe, mais avant tout artiste-architecte qui revendique le recours à la libre imagination, Ledoux témoigne-t-il pour rendre compte de son oeuvre édifié dans la pierre ou projeté sur le papier, ou bien pour léguer à la postérité l'image d'une trajectoire artistique combative et d'une création idéale où le classicisme universel, réactivé et lancé vers l'avenir, apparaîtrait vainqueur ? L'attitude commune à Ledoux et aux artistes de son temps peut s'expliquer par l'approche des valeurs séculaires attribuées à l'usage des ordres antiques, véritable langage dont ils cherchent la raison d'être à l'origine. A cet égard, Ledoux s'inscrit comme disciple et de Palladio et de Piranèse, mais il s'adresse aux '' enfants d'Apollon '', favorisés comme lui par l'esprit des Lumières, dans un style parfois fracassant qui n'appartient qu'à lui. L'appel à la libre imagination (de l'artiste, du public) est un de ses leitmotive. Entre l'imitation de la Nature et la réinterprétation de l'Antiquité (l'époque de Ledoux découvre enfin concrètement l'art grec), une voie inconnue, et redoutée par certains, vers la créativité moderne semblait pouvoir offrir le beau rôle à cette discipline de la connaissance que le siècle des philosophes, naturalistes et relativistes, libère de la métaphysique : l'esthétique. Comment l'architecte traça-t-il cette voie qui doit conduire au '' progrès des arts '', ce nouveau culte qu'il appelle de toute sa ferveur ?

                    Sous-titré L'Architecture et les Fastes du Temps, ce livre consacré à Ledoux est moins une monographie, au sens habituel du mot (la vie, l'oeuvre, l'art) qu'un essai d'histoire de l'art sur l'un des grands architectes de l'histoire des Temps modernes. Dans une approche contextuelle, particulièrement développée, il s'appuie initialement sur les questions posées ci-dessus, éternelles : comment, pourquoi créer des formes nouvelles ? Il souhaite illustrer une certaine conception de l'histoire de l'art dans l'approche culturelle du passé.

                    ÉPUISÉ CHEZ L'EDITEUR

                    COFFRET MONOGRAPHIE - Inédit : « 36 planches d'architecture de Charles Garnier »
                    50 €

                    Pour les fans d'histoire et d'architecture,
                    cet ensemble de planches d'architecture de Charles Garnier et de textes est un recueil d'un savoir inestimable.

                    PARFAIT ÉTAT.

                    Construire en France - Construire en fer - Construire en béton
                    22,87 €

                    ''Globalement, il apparaît bien que chez nombre d'historiens et de géographes français, à l'instar de ce qui s'est également déroulé dans d'autres milieux intellectuels, le communisme, modèle concurrent de la démocratie libérale, est devenu un modèle conquérant dans les années qui suivent la Seconde guerre mondiale.
                    Tout comme sur les cartes de l'Europe centrale, il s'est aussi dilaté dans l'esprit et le coeur de bien des intellectuels occidentaux. Mais, dans le cas de ces universitaires, les convictions ainsi acquises ont pu de surcroît avoir des retombées sur leur oeuvre scientifique et c'est cette éventuelle interaction qui constitue l'un des axes directeurs du livre. (...) . C'est dire que les pages de Laurent Jalabert seront débattues et que ses conclusions seront discutées.
                    Mais nul ne pourra lui dénier, outre la fermeté de sa pensée et la finesse de ses analyses, un apport indéniable et de grande portée à trois secteurs actuellement en pointe dans l'historiographie française : l'histoire des intellectuels, celle du temps présent ainsi que celle qui tente de pratiquer une approche culturelle des phénomènes politiques ''.

                    Dix-sept lettres sur l'architecture
                    19 €

                    Dans ce recueil, Vittorio Gregotti utilise le mode épistolaire pour proposer une réflexion sur une série de problématiques communes à plusieurs champs de la création et de la pensée contemporaines où l'architecture et l'urbanisme ont toujours leur place. La personnalité et le champ d'activité des destinataires orientent la réflexion et permettent une variété de ton en croisant des disciplines comme l'architecture, l'art, la musique, le cinéma, l'esthétique ou la philosophie. Les '' lettres '' sont adressées à : Luigi Snozzi, Joseph Rykwert, Jean-Louis Cohen, Manfredo Tafuri, Marc Fumaroli, Daniele Del Giudice, Guido Martinotti, Giorgio Agamben, Franco Relia, Bernardo Secchi, Wim Wenders, Pierre-Alain Croset, Gianni Vattimo, Franco Purini, Norman Foster, Massimo Cacciari, Oriol Bohigas.

                     


                    Du moderne au brutalisme - 13 villas à l'épreuve du temps
                    29 €

                    Cet ouvrage s'intéresse à une série de réalisations peu connues, maisons et villas construites en marge des grands chantiers d'habitations collectives et des ensembles urbains qui ont fait oublier ces expérimentations audacieuses et souvent de très grande qualité que furent les commandes privées. La notion de " brutalisme " rend compte de cette inventivité formelle et de cette audace d'écriture. Construites il y a quarante ou cinquante ans, ces treize villas sont ici mises à l'épreuve du temps.
                    Il ne s'agit pas de dresser un constat d'huissier sur l'état des lieux, mais de mettre en perspective leur modernité sous les regards croisés d'étudiants en architectures, de leur enseignant, d'un historien et d' architectes praticiens. Deux textes introductifs très riches développant les données du mouvement moderne au cours des trois décennies considérées (1945-1975) permettent d'aborder le corpus des maisons et villas étudiées.
                    Les auteurs présentent ensuite treize notices de villas sous la forme de véritables monographies d'architecture.

                    Eloquent Silences - Writings on Art and Architecture
                    Nouveauté
                    Eloquent Silences - Writings on Art and Architecture
                    22 €

                    Une analyse transversale de différentes expressions artistiques qui se mêlent et se rencontrent pour enrichir la réflexion de l'architecte espagnol.

                    Fernand Pouillon et l'Algérie : bâtir à hauteur d'hommes
                    45 €

                    Daphné Bengoa et Leo Fabrizio, respectivement cinéaste et photographes, publient pour la première fois les fruits d'un projet d'envergure mené en commun sur l'oeuvre algérienne de l'architecte français Fernand Pouillon (1912-1986).

                    Fernand Pouillon conçoit l'aménagement de l'espace urbain avec pour précepte l'amélioration des conditions de vie de l'homme : lui apporter confort et qualité de vie, et ce quelque soit la destination de ses constructions (habitats d'urgence, logements sociaux, universitaires ou hôteliers). C'est pour l'architecte la seule garantie d'une meilleure intégration des individus au tissu social et culturel. Remettre l'humain au centre, bâtir pour sa dignité et ainsi, peut-être, lui permettre une relation harmonieuse à son environnement.

                    Si ce postulat semble une évidence pour tous, Fernand Pouillon reste néanmoins l'un des rares exemples du XXe siècle à l'avoir véritablement mis en pratique dans l'ensemble de son oeuvre, en France comme en Algérie. Bâtisseur effréné, il élabore chaque projet avec une exigence d'efficacité, de rationalité et d'économie de moyens. En parallèle, il étudie, enseigne, écrit et édite un ensemble de travaux relatifs à l'architecture et plus largement, sur la tâche et la responsabilité de l'architecte. Son oeuvre bâtie en Algérie - des cités (1953-1958) aux complexes touristiques et logements étudiants (1966-1982) - éclaire particulièrement sa démarche et l'évolution d'une conception singulière de l'architecture sociale. Elle reste néanmoins encore très méconnue du grand public et la création d'un corpus photographique contemporain sur ce volet de son travail est à ce jour inédit.

                    Cet ouvrage présente ce double corpus réalisé en Algérie par les deux artistes avec pour ambition de mettre en lumière la singulière corrélation entre bâtir et habiter dont l'oeuvre de Pouillon est exemplaire.
                    Les images racontent la traversée du « dehors au dedans », de la façade et des couches qui la recouvrent autant qu'elles la révèlent (logements sociaux, complexes touristiques, cités universitaires / Leo Fabrizio), jusqu'à ce qu'elle renferme et protège : des milliers de vies ordinaires (les habitants, les travailleurs, les étudiants, les touristes / Daphné Bengoa).

                    L'habitat est le premier enracinement de l'homme, son premier point d'appui à partir duquel il trouve l'élan pour se jeter dans le monde. Habiter, c'est avant tout être de quelque part, à côté d'autres que soi et avec qui il s'agit d'apprendre à vivre. Ainsi, l'architecture imaginée, dessinée et façonnée par des hommes, est un outil à mettre au service d'autres hommes, plus forts et plus fragiles, que la vie a enjoints à s'installer, un jour, en un lieu qui est devenu un « chez soi ».

                    En outre, les éditions Macula ont sollicité la participation de l'écrivaine algérienne Kaouther Adimi en lui proposant d'écrire une nouvelle librement inspirée des images, racontant une histoire d'habitants.
                    Ce texte inédit prendra place au coeur de l'ouvrage et entrera en dialogue avec le corpus photographique.

                    Ce projet a fait également l'objet d'une exposition inaugurale aux Rencontres de la photographie d'Arles en 2019.

                    François Mansart - Les bâtiments marché de travaux, 1623-1665
                    32,95 €

                    DOCUMENTS INEDITS DES ARCHIVES NATIONALES