Filtrer par
                    Be Nice Share Everything Have Fun
                    48 €

                    Designed by acclaimed graphic designers Scott King and Regis Tosetti, this vibrant artist's book compendium offers up a complete remix of art, discourse and propaganda based on the activities of Germany's Kunstverein Munchen between 2005 and 2009. Visual and textual documentation was collected, sorted and jumbled up to create new constellations and relationships, rendering book as exhibition and exhibition as book. Spilling over with inserts and full-color reproductions, Be Nice Share Everything Have Fun contains contributions from Allora & Calzadilla, Lutz Bacher, Victor Burgin, Tom Burr, William S. Burroughs, Gerard Byrne, Duncan Campbell, Marc Camille Chaimowicz, Jeremy Deller, Peter Doig, Dot Dot Dot, Cerith Wyn Evans, Luca Frei, General Idea, Gilbert and George, Liam Gillick, John Giorno, Richard Hamilton, Florian Hecker, Jim Isermann, Ray Johnson, Scott King, Zoe Leonard, Linder, Hilary Lloyd, Dorit Margreiter, Michaela Melian, Christian Philipp Muller, The Neo Naturists, Henrik Olesen, Stephen Prina, Arthur Russell, Peter Saville, Sean Snyder, John Stezaker, Wolfgang Tillmans, Danh Vo, Lawrence Weiner, Jean-Michel Wicker, Stephen Willats, David Wojnarowicz, Akram Zaatari and many others.

                    Claude Bouchard - Puiforcat, le dessous de l'iceberg
                    50 €

                    Ce « Cahier » présente une création originale du créateur Claude Bouchard : le service de bar Donahue.
                    Claude Bouchard apporte à l'orfèvrerie Puiforcat la singularité de ses lignes. De manière passionnée, il dessine inlassablement à la pointe Rotring (destinée à la calligraphie) les croquis de ses futures réalisations. Profitant souvent « d'une image fortuite ou d'un dessin griffonné » pour laisser émaner ses projets, c'est de cette manière que le service de bar Donahue est né. Au Muséo National Centro de Arte de Madrid, face à l'As de pique de Juan Gris, Claude Bouchard a puisé la forme de son seau à glaçons. Quelques mois plus tard, le couvercle, la pince à glaçons, le shaker, puis la cuiller à cocktail et le doseur ont pris forme sous les traits affinés de l'artiste. Dans ce service, « l'écart est étroit entre le dessin et ce qui apparaît. Les feuilles d'argent se soumettent au modèle. Pourtant, la dissymétrie des formes complique la tâche. Le savoir-faire de l'orfèvre est mis à l'épreuve, son habileté exacerbée », explique Jeanne Quéheillard dans son texte. L'émotion que défend Claude Bouchard se retrouve dans la recherche de lignes sobres aux justes proportions, comme dans la réalisation avec l'orfèvre : le plaisir éprouvé lors du contact avec l'objet durant sa création. Le plaisir de celui qui l'admire et l'utilise ensuite. Claude Bouchard signe là une réalisation singulière en argent massif, véritable oeuvre d'art réalisée à la main, qui renouvelle les lignes de la maison Puiforcat. Un plateau en argent massif viendra compléter l'ensemble lors du lancement officiel à Paris, en janvier 2009.

                     


                    ECAL Chez Le Corbusier / Ecal teaching Le Corbusier
                    35 €

                    L'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne présente des projets d'étudiants en 2e année du Bachelor Design Industriel réalisés pour la Villa «Le Lac» Le Corbusier à Corseaux suite à un workshop dirigé par Elric Petit, responsable du programme, et suivi par Chris Kabel, designer et professeur à l'ECAL.

                    A cette occasion, sous la direction de Patrick Moser, conservateur de la Villa ''Le Lac'' Le Corbusier, un catalogue (voir PDF ci-dessous) est publié aux Editions Castagniééé.
                    «ECAL Chez Le Corbusier» est un magnifique hommage à Le Corbusier pour marquer les 125 ans de sa naissance. C'est aussi et surtout une rencontre entre un maître et des élèves - entre Le Corbusier et les étudiants de l'ECAL.
                    Imaginer puis produire des objets pour la Villa «Le Lac» de Le Corbusier, à Corseaux, tel est le projet conçu par Elric Petit et Chris Kabel. Le projet dépasse vite le cadre d'un enseignement classique : le potentiel du site, l'inventivité mise en oeuvre dans ce travail et la qualité des réalisations ont conduit naturellement à l'idée d'une exposition in situ.
                    Les contraintes liées au lieu (proximité du lac, intégration du paysage), à la nature du bâtiment (monument historique) et au plan spécifique de la Villa (4 mètres sur 16) ont été une véritable gageure pour les étudiants et ont joué un rôle de révélateur de talents: quand la machine à habiter devient machine à apprendre.

                    Suivez le guide pour un petit tour du propriétaire
                    Yann Mathys a imaginé des poignées en silicone permettant d'amortir les chocs. Zoé Blanchard a créé un objet qui rend toute sa fonctionnalité à la barre métallique scellée dans le mur juste sous la fenêtre. Daniel Simon Lohss propose un objet inspiré des plateaux à thé turcs que l'on peut porter d'une seule main. Pablo Goury a pensé à des lampes (radio, station météo, table de chevet) qui viennent directement se brancher sur les prises pour devenir des appliques murales..

                    Plusieurs types d'étagères sont parsemées dans les espaces de la Villa. Celles de Guillaume Capt qui par leur mobilité s'adaptent à l'architecture du lieu - des espaces de rangement qui viennent «parasiter» les volumes en béton - eux-mêmes prévus pour le rangement.
                    L'étagère de Micael Filipe, inspirée par les conduites apparentes de la «machine à habiter», est un simple tube découpé et déployé pour supporter les tablettes de chêne.
                    Celle de Benoît Le Pape qui vient s'encastrer sur la cloison qui sépare la chambre à coucher de la salle de bain. Et finalement, une étagère mobile et empilable réalisée par Massao Combeau qui, tel un bateau naviguant sur le Léman, traverse le paysage le long de la fenêtre en bandeau.

                    La Villa recèle également de trésors comme le sofa modulable de Fanny Pellegrin composé d'un élément horizontal fixe et de deux éléments mobiles qui s'imbriquent dans la surface principale grâce à leur structure dentelée.
                    Sylvain Aebischer, quant à lui, a réalisé un tapis en laine tuftée qui peut servir lors des visites commentées, et qui permet au guide de se placer en son centre pour faire sa présentation. Romain Viricel propose un dispositif d'éclairage extérieur, résistant aux intempéries. Alice Spieser a créé un ensemble de modules qui viennent s'accrocher à la structure cannelée de la façade et qui permettent, lors de vernissages de poser un verre, un dépliant ou des flyers.
                    Thibault Dussex est parti d'une phrase tirée du livre Une Petite Maison de Le Corbusier: «Le cerisier est devenu un gros garçon. Ma mère en fait des confitures pour tout l'hiver» pour crééer une matérialisation de cette anecdote. Mathieu Briand propose une cloche de table permettant d'annoncer l'heure du repas si elle est utilisée seule, ou glockenspiel s'il y en a plusieurs.
                    Giulia-Amélie Chéhab introduit dans La Villa la notion d'ornement dont elle manque par essence avec des objets subtilement décoratifs. Et enfin, Jonathan Vallin a produit un mobile qui crée une interaction entre intérieur et extérieur, le tout actionné par un système de balancier...

                    Eileen Gray, Designer and Architect
                    Nouveauté
                    Eileen Gray, Designer and Architect
                    62 €

                    Un regard intelligemment conçu et magnifiquement illustré sur la vie et le travail d'un designer et d'un architecte insaisissable et influent.
                    Eileen Gray (1878-1976) était une designer et une architecte polyvalente qui a navigué dans de nombreux cercles littéraires et artistiques au cours de sa vie. Ce beau volume relate la carrière de Gray en tant que designer, architecte, peintre et photographe.

                    Les essais du livre, qui présentent de nombreuses nouvelles recherches, offrent une analyse approfondie de plus de 50 projets individuels et projets architecturaux, accompagnés de photographies anciennes et nouvelles. Née en Irlande et éduquée à Londres, Eileen Gray se rend à Paris où elle ouvre un studio de textile, étudie le métier de laque japonais qui deviendra une technique primordiale dans son travail de concepteur.
                    Elle possède et dirige également l'influente galerie et magasin Jean Désert.

                    Catalogue de l'exposition Eileen Gray présentée à la Bard Graduate center gallery (février-juillet 2020). Ample rétrospective du travail de l'achitecte et designer.
                    Le catalogue, organisé en trois parties (1. Beginnings 2. Being a designer 3. Being an architect) et d'une grande richesse documentaire (nombreuses photos d'époque et de plans), présente l'oeuvre dans son ensemble : mobilier, bâtiments (la maison E1027, la maison Renaudin, la villa Tempe a Pailla, l'appartement Badovici et de multiples projets), textile, oeuvres sur papier, photographies.

                    Essais de Cloé Pitiot (A new approach to modern architecture : at the border of space and time); Caroline Constant (Social and cultural forays : architecture as suggestive action); Jennifer Goff (Rug design); Anne Jacquin (making lacquer); Ruth Starr (The lacquer studio); Renaud Barrès (E 1027 maison en bord de mer, 1926-29); Catherine Bernard (Edwardian london : a city in flux, or learning from syncretism).

                    Gaetano Pesce : Il Rumore Del Tempo
                    250 €

                    Gaetano Pesce (b. 1939) is one of the most versatile and unconventional designers of our time. Best known for his use of innovative materials and organic forms, his work is in the collections of The Museum of Modern Art, New York, San Francisco Museum of Modern Art and the Cooper-Hewitt, New York.


                    Gio Ponti - Archi-designer
                    55 €

                    Créateur prolifique, Gio Ponti (1891-1979) a été un acteur majeur de l'architecture italienne et a ouvert les perspectives d'un nouvel art de vivre.

                    Ce livre couvre l'ensemble de sa longue carrière, des années 1920 à la fin des années 1970, en Italie comme à l'étranger. Architecture privée, publique et religieuse, mobilier, luminaire, céramique, verre, orfèvrerie, textiles, tous les domaines où il a exercé son talent sont abordés, ainsi que son rôle incontournable de passeur au sein des revues Domus et Lo Stile. Cet ouvrage, le premier livre de référence sur Gio Ponti en français, rend hommage à l'univers créatif de cette personnalité mythique de la scène moderne.

                    History of Design: Decorative Arts and Material Culture, 1400–-2000
                    61,20 €

                    Spanning six centuries of global design, this far-reaching survey is the first to offer an account of the vast history of decorative arts and design produced in Africa, the Americas, Asia, Europe, the Indian subcontinent, and the Islamic world, from 1400 to the present.
                    Meticulously documented and lavishly illustrated, the volume covers interiors, furniture, textiles and dress, glass, graphics, metalwork, ceramics, exhibitions, product design, landscape and garden design, and theater and film design.

                    Divided into four chronological sections, each of which is subdivided geographically, the authors elucidate the evolution of style, form, materials, and techniques, and address vital issues such as gender, race, patronage, cultural appropriation, continuity versus innovation, and high versus low culture.

                    Leading authorities in design history and decorative arts studies present hundreds of objects in their contemporary contexts, demonstrating the overwhelming extent to which the applied arts have enriched customs, ceremony, and daily life worldwide over the past six hundred years. This ambitious, landmark publication is essential reading, contributing a definitive classic to the existing scholarship on design, decorative arts, and material culture, while also introducing these subjects to new readers in a comprehensive, erudite book with widespread appeal.


                    Intérieur jour
                    30 €

                    Catalogue de l'exposition du Centre des Arts (Janv.-Mars 2006). L'objet entre art et design dans les collections du FRAC Ile-de-France : 14 artistes contemporains représentés.


                    Jasper Morrison Répertoire pour une forme
                    50 €

                    Ce nouveau cahier présente une oeuvre originale du designer Jasper Morrison - les tables de Carrare. Le texte est signé Laurence Mauderli, historienne du design. Tirage à 350 exemplaires accompagné d'une illustration originale de Jasper Morrison, signée et numérotée, spécialement conçue pour l'édition.

                    L'été de la forêt
                    15 €

                    L'été de la forêt de François Stahly est un vaste ensemble sculptural composé d'une cinquantaine de totems de bois sculpté de différentes tailles, accompagné de "morceaux choisis" en provenance de la succession Stahly présentés dans les vastes volumes d'un ancien atelier dépourvu de toiture préfigurant la future galerie d'exposition de la Friche de l'Escalette.

                    Le monde nouveau de Charlotte Perriand
                    49 €

                    "Il y a tout un monde nouveau qui nous intéresse au plus haut point, car enfin le Métier d'Architecture c'est travailler pour l'homme". Charlotte Perriand, lettre à Pierre Jeanneret, 1936) Quel est ce "monde nouveau" imaginé par l'architecte et designer Charlotte Perriand (1903-1999) ? Comment repense-t-elle notre rapport à la nature et à la place accordée à l'art dans la vie quotidienne ? Les réponses apportées par cette pionnière de la modernité nous paraissent aujourd'hui d'une étonnante actualité.

                    Le Mural Nomade - Tapisseries modernes et contemporaines au couvent de La Tourette
                    25 €

                    Le Corbusier parlait de la tapisserie comme d'un art " mural nomade ". Incarnant pour lui une troisième voie entre art et design, peinture et sculpture, la tapisserie se prêtait particulièrement au dialogue avec l'architecture.

                    L'exposition permet de découvrir la richesse et la diversité de la tapisserie des années soixante à nos jours. En effet les années soixante sont charnières dans le renouveau de la tapisserie avec deux courants présentés dans l'exposition :
                    - Celui des tapisseries issues des commandes passées par les Manufactures nationales des Gobelins ou de Beauvais aux grands artistes contemporains et aux avant-gardes dans la tradition qui remonte à la création des Manufactures au 17ème siècle par Colbert. Parmi les nombreux artistes sollicités nous retrouvons notamment : Geneviève Asse, Pierrette Bloch, Pierre Buraglio, Alexander Calder, Edouardo Chilida, Le Corbusier, Sonia Delaunay, Julije Kniffer, Aurélie Nemours, Gustave Singier, Raoul Ubac, Victor Vasarely, Vieira Da Silva.
                    - En parallèle émerge le courant de la " Nouvelle Tapisserie " révélé au public en 1962 à la première Biennale internationale de la tapisserie à Lausanne.
                    Ce mouvement se caractérise par un renouvellement des techniques, mêlant inspirations traditionnelles européennes et amérindiennes, ainsi que l'utilisation de matériaux nouveaux. Les tapisseries deviennent de véritables sculptures textiles. De bidimensionnelles qu'elles étaient depuis des siècles, les tapisseries deviennent tridimensionnelles avec une liberté de tissage qui s'émancipe des techniques traditionnelles. " La tapisserie était traditionnelle, bidimensionnelle, ultra-technique et bourgeoise. La voilà dépoussiérée et subversive ! ". Les artistes qui représentent ce mouvement sont notamment : Josep Grau-Garriga, Gleb, Jagoda Buic, Olga De Amaral, Alfred Manessier.

                    Le catalogue de l'exposition présente un ensemble important de tapisseries avec des pièces tissées souvent insoupçonnées de figures majeures de l'art ou méconnues du grand public, mais qui ont toutes le point commun d'avoir marqué l'art dans la tapisserie des cinquante dernières années. Avec les textes de : Brigitte Bouvier, directrice de la fondation le Corbusier ; Lucile Montagne, conservatrice au Mobilier national ; Bertrand Dumas, conservateur à la Fondation Gandur pour l'art.


                    Memphis - Plastic field
                    39 €

                    Exposition, Bordeaux, Musée des arts décoratifs et du design, du 21 juin 2019 au 5 janvier 2020

                    Rétrospective des 400 créations issues du collectif Memphis, fondé par E. Sottsass en 1981, qui réunit des architectes résolus à abandonner le fonctionnalisme afin de renouveler le langage des formes et des couleurs.

                    L'ouvrage présente, accompagné de témoignages de ses membres, l'histoire du groupe dont le projet a été de placer la culture démocratique au coeur du design, en bousculant ses codes.

                    Edition bilingue français-anglais

                    Pièces-Meublés
                    80 €

                    « Pièces-Meublés » est le titre d'une exposition en deux volets (1995 et 2016) signée par le critique d'art new yorkais Bob Nickas à l'invitation de la Galerie Patrick Seguin.

                    Le concept de l'exposition consistait à mettre en parallèle art contemporain et créations phares du design du XXe siècle : en invitant une vingtaine d'artistes à choisir un meuble pour le faire dialoguer avec leur travail ou pour l'intégrer en créant une oeuvre nouvelle, « Pièces-Meublés » mettait en évidence la pertinence des liens et des résonances entre créations et créateurs, au-delà des époques et des générations.

                    Ces deux expositions soulignaient également la radicalité des démarches de bon nombre de plasticiens contemporains dont les pratiques interrogent les usages, le sens ou le contenu, voire la notion de "décoratif".

                    Si en 1995, il s'agissait uniquement d'éléments de mobilier (Jean Prouvé, Charlotte Perriand) en 2016 l'exposition était centrée autour de Jean Prouvé dont une maison démontable 6×6 dite « Maison des Sinistrés de Lorraine » était remontée dans la galerie.

                    Parmi les artistes invités, dont certains ont participé aux deux éditions, figuraient : John M Armleder, Richard Artschwager, Bertrand Lavier, Louise Lawler, Adam McEwen, Albert Oehlen, Haim Steinbach, Rudolf Stingel, Franz West, ...
                    Pour les artistes participants, le nom de Jean Prouvé évoque le lien visionnaire et unique entre art et industrie. Leurs pièces présentées en vis-à-vis des créations de Jean Prouvé mettaient en lumière la singularité d'une approche esthétique sans concession liée à la fonctionnalité d'un meuble ou d'une architecture.

                    Cet ouvrage de plus de 200 pages illustre les deux volets de l'exposition réalisés à vingt ans d'intervalle. Introduit par une préface de Bob Nickas, ce catalogue articulé en deux chapitres - l'un consacré à l'exposition de 1995, le second à celle de 2016 - est abondamment illustré de photographies in situ ainsi que d'images d'archives pour les éléments de mobilier et d'architecture.

                    Edition bilingue français-anglais

                    Pièces-Meublés is the title of a two-part exhibition, held in 1995 and 2016, curated by New York art critic Bob Nickas at the invitation of Galerie Patrick Seguin.

                    The 1995 exhibition compared contemporary art with 20th-century design, inviting around 20 artists to choose a piece of furniture to interact with their work or to integrate it by creating a new work.

                    Portfolios modernes Art déco
                    150 €

                    Le portfolio, aussi appelé carton, atlas, ou recueil de planches, sous forme de feuilles libres introduites par quelques pages de texte et maintenues en place par des rabats ou des cordons, a longtemps eu les faveurs des grands créateurs. La publication des portfolios les plus exceptionnels du début du XXe siècle permet de retracer tant l'histoire de l'édition que celle de l'architecture, de l'UAM, des arts décoratifs, de la photographie et du graphisme.

                    Paul Poiret, Lucien Vogel, Bernard Boutet de Monvel, Charles Martin, Rose Adler, Germaine Krull, Jan et Joël Martel, Albert Morancé, Charles Moreau, Albert Lévy, Rob Mallet-Stevens, Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, Pierre Chareau, Francis Jourdain, Pierre Legrain, Annie et Jean Dalsace, Charles de Noailles..., les plus illustres acteurs des mouvements moderne et Art déco participent au renouveau de ces recueils essentiellement conçus par des artistes.

                    Le présent ouvrage, inédit par son sujet, établit des ponts entre les divers domaines de la création et fait revivre un moment unique de l'histoire de l'art au XXe siècle.

                    Typecasting
                    Nouveauté
                    Typecasting
                    29 €

                    During Milan's Design Week 2018, the Vitra exhibition Typecasting curated by Robert Stadler was presented in La Pelota, a former sports hall. 200 objects from the Vitra archives, the current collection and new prototypes were arranged in a film-set-like display.

                    In addition to a generous photographic critically investigates how design evolves under the influence of social media. In fact, by presenting objects as characters, Typecasting is as much about furniture's practical function is a given, its representational role has grown dramatically. Furniture and objects have become props for self-stating online.

                    With contributions by Jan Boelen, Hella Jongerius, Roman and Erwan Bouroullec, Simon Denny, Konstantin Grcic, Lena Henke, Mark Leee, Alice Rawsthorn and many others.

                    Dans le cadre de la Semaine du Design de Milan 2018, l'exposition Vitra Typecasting, organisée par Robert Stadler, a été présentée à La Pelota, une ancienne salle de sport. 200 objets des archives de Vitra, la collection actuelle et de nouveaux prototypes ont été présentés sous forme de décors de film.

                    En plus d'un généreux travail photographique, il examine de façon critique l'évolution du design sous l'influence des médias sociaux. En fait, en présentant les objets comme des personnages, Typecasting est autant une question de fonction pratique du meuble qu'une évidence, son rôle de représentation s'est considérablement accru. Les meubles et les objets sont devenus des accessoires pour s'affirmer en ligne.

                    Avec des contributions de Jan Boelen, Hella Jongerius, Roman et Erwan Bouroullec, Simon Denny, Konstantin Grcic, Lena Henke, Mark Leee, Alice Rawsthorn et plusieurs autres.

                    Edition en anglais