zoom
Organique - L'architecture du logement des écrits aux oeuvres

Organique - L'architecture du logement des écrits aux oeuvres

Cet ouvrage part d'un constant surprenant : l'émergence, à partir des années 2000, d'une série de projets de logements collectifs en Suisse utilisant des géométries irrégulières, tant dans la configuration intérieure des espaces domestiques que dans la forme des bâtiments. Sommes-nous face au revival d'une tendance "organique" architecturale ? Répondre à cette question implique préalablement la "revisite" des textes théoriques et des principes conceptuels fondateurs d'une telle tendance.

L'oeuvre de protagonistes comme Franck Lloyd Wright, Hugo Häring, Hans Scharoun et Alvar Aalto (les Top Four), parmi d'autres, a ainsi constitué un "noyau dur" d'observation permettant de saisir la diversité de ces principes conceptuels, limités au domaine du logement collectif et abordés selon deux périodes distinctes : l'entre-deux guerres et le second après-guerre. La production architecturale contemporaine est enfin questionnée sous le prisme d'une (éventuelle) continuité avec la pensée organique du siècle dernier.

Généreusement illustré de dessins d'archives notamment, cet ouvrage se veut être un récit critique, théorique et historique sur ce que certains auteurs ont nommé - peut-être d'une façon rapide (mais ô combien évocatrice) - "l'autre tradition de l'architecture moderne".

Bruno Marchand est diplômé en architecture à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en 1980, où il obtient le titre de docteur des sciences en 1992. Nommé professeur extraordinaire à l'EPFL en 1997, il dirige le Laboratoire de théorie et d'histoire de l'architecture 2 (LTH2).

En 2002, il fonde le programme doctoral "Architecture, ville et histoire" dont il assume la direction jusqu'en 2006, année où il se voit confier la direction de l'Institut d'architecture et de la ville de la Faculté ENAC.

Nommé professeur ordinaire en 2009, il mène en parallèle des travaux d'aménagement du territoire et d'urbanisme en tant qu'indépendant. Rédacteur en chef de la revue matières, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Jean-Marc Lamuniére, regards sursois oeuvre (Infolio, Gollion, 2007), François Maurice architecte (Infolio, Gollion, 2009(, Architecture du canton de Vaud 1920-1975 (PPUR, Lausanne, 2012), Habiter en hauteur (Infolio, Gollion, 2013), En mutation.
Conceptions urbaines (Infolio, Gol-lion, 2015, avec Sonia Corner) et Logements en devenir (PPUR, Lausanne, 2015, avec Alexandre Aviolat).

Christophe Joud est diplômé en architecture à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en 2009, après avoir débuté ses études à l'ENSA Lyon. Il est chargé de cours en 2010 au Laboratoire de théorie et d'histoire de l'architecture 2 (LTH2-EPFL), sous la direction de Bruno Marchand, puis collaborateur scientifique dès 2012.
Parallèlement à son activité de recherche et d'enseignement, Christophe Joud assume avec Lorraine Beaudoin la direction du bureau Joué Vergély Beaudoin Architectes, à Lausanne, cofondé en 2012 avec Clément Vergély, et mentionné en 2018 à la Distinction Romande d'Architecture (DRA4) pour le projet de la salle multi-usage réalisé à Léchelles. Il est aussi l'auteur d'ouvrages dont MIX, Mixité typologique du logement collectif.
De Le Corbusier a nos jours (PPUR, Lausanne, 2014, avec Bruno Marchand), A l'intérieur, Les espaces domestiques du logement collectif suisse (PPUR, Lausanne, 2016) et contribue en 2018, avec Lorraine Beaudoin, au catalogue House Tour. Views of the Unfurnished Interior (Park Books, Adam Jasper éd., 2018) du Pavillon suisse à la Biennale de Venise.


ISBN/EAN
9782889152902
Format
178 x 247
Année
2020
Pages
544
Editeur
PU POLYTECHNIQ
Auteur(s)
RMARCHAND/JOUD
  • 49 €

Quantity



Categories : shop, Architecture, History of architecture,