Slow Is Fast

                      Filtrer par
                      Densité & formes urbaines dans la métropole marseillaise
                      25 €

                      Après une longue période d'étalement des zones urbanisées dans les territoires, le contrôle et l'optimisation des densités construites apparaissent comme un moyen rationnel de répondre aux enjeux du développement durable, au souci des équilibres écologiques et à l'urgence d'une consommation raisonnée et raisonnable de l'espace.
                      Avec cet ouvrage publié aux Editions Imbernon, l'agence d'urbanisme de l'Agglomération Marseillaise (agAM) apporte sa contribution au débat sur la densité qui anime plus que jamais le milieu de l'urbanisme et de la construction ; et ceci avec un triple objectif :
                      - mettre à mal quelques idées reçues en confrontant l'abstraction des indices de densité aux « qualités » des formes urbaines dans leur diversité ;
                      - appréhender cette question dans toute sa complexité en multipliant les critères et en croisant les notions de « densité mesurable » et de « densité perçue » ;
                      - confronter ces analyses et les pistes opérationnelles qu'elles ouvrent aux actuels règlements et procédures d'urbanisme (loi SRU, ...).

                      Au-delà des informations précieuses qu'il apporte sur l'histoire et l'actualité des tissus urbains de la métropole marseillaise, cet ouvrage a l'ambition d'être un outil au service de l'ensemble des professionnels de la construction des villes.

                      Mention spéciale au Prix du livre d'architecture de la ville de Briey en 2006.

                      Ici pour découvrir le livre : https://www.youtube.com/watch?v=bcVl2QFSdA8

                      E.1027 Maison en bord de mer - Eileen Gray et Jean Badovici - RELIÉ
                      32 €

                      Cette réédition du numéro spécial de la revue française d'avant-garde L'Architecture Vivante, est augmentée de trois articles introductifs qui permettent de comprendre :
                      - les conditions de la redécouverte de cette icône dans les années 1970 ;
                      - le contexte de sa conception et les motivations de Le Corbusier lorsqu'il appose ses peintures murales ;
                      - les choix techniques qui dérivent des contraintes du chantier.
                      Attentive à préserver une dimension poétique et une éthique humaniste dans la conduite de son travail, Eileen Gray nous livre avec E.1027 un témoignage rare et précieux du rêve moderne de l'oeuvre d'art totale.

                      Dans le cadre des commémorations du cinquantenaire de la disparition de Le Corbusier, le site Cap Martin où se trouvent le cabanon et les unités de camping de Le Corbusier ainsi que la villa E1027 réalisée par Eileen Gray et Jean Badovici ouvre au public (inauguration 26 juin 2015).
                      C'est dans ce contexte que les éditions Imbernon ont décidé de publier sous forme reliée avec une couverture souple à rabat et en version bilingue anglais/français, ce titre de leur catalogue E.1027 Maison en bord de mer, publié en 2006 et aujourd'hui épuisé dans sa version portfolio (fac-similé de L'Architecture vivante 1929).

                      As part of the commemorations of the fiftieth anniversary of the disappearance of Le Corbusier, the site Cap Martin where are the shed and camping units Le Corbusier and the villa E1027 conducted by Eileen Gray and Jean Badovici open to the public (opening 2015 June 26).
                      It is in this context that Imbernon editions decided to publish in paper covers with a soft cover with flaps and English / French bilingual version, two titles from their catalog now exhausted: E1027 House by the sea (2006) and The Le Corbusier Cell - L'Unité d'habitation de Marseille (2013), both published then using the shape of the famous portfolio of the journal vanguard the Living Architecture.

                      Voir le livre / The book: https://www.youtube.com/watch?v=0_oA-oOgDNg

                      éCoHabiter des environnements pluriels
                      Nouveauté
                      éCoHabiter des environnements pluriels
                      22 €

                      Ce volume d’Habiter. Cahiers transdisciplinaires a pour ambition d’approfondir la réflexion sur les modes d’habiter et les formes de cohabitation centrés sur une approche écologique, économique et solidaire. En partant de la relation entre les êtres humains et leur environnement, du proche au lointain, chaque mode d’habiter est singularisé ici par l’étude de son « environnement ». Nous postulons qu’il existe un « art d’habiter » les milieux (naturels, agraires, littoraux, urbains…) dans leurs dimensions géomorphologiques, historiques, économiques et sociologiques. Le concept d’éCoHabitat renvoie à la fois au partage de l’espace et à l’entraide pour accéder aux lieux et pour minimiser les impacts sur les milieux. Il s’agit aussi de privilégier un habitat économe qui ménage les êtres vivants, les sols et les ressources localisées (sociales, territoriales, naturelles, économiques, culturelles…).
                      Les seize contributions regroupées dans ce volume proposent une lecture pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales de l’hétérogénéité des conceptions, des pratiques et des réalisations de l’éCoHabitat dans l’espace et dans le temps. Plusieurs questionnements alimentent la réflexion des auteur·es : Comment habiter des environnements composés d’éléments physiques, climatiques, historiques, paysagers, socio-culturels, qui constituent le voisinage de la personne ou d'un groupe, et qui sont susceptibles d'interagir avec lui ? Quelles relations entretiennent les habitants aux lieux qui les ont façonnés, à ceux qu’ils pratiquent et à ceux dans lesquels ils se projettent ? Que signifie habiter un collectif, cohabiter à plusieurs, habiter divers lieux, selon quelles temporalités d’occupations (temporaires, simultanées, successives) ?
                      Les contributions s’articulent autour d’axes transversaux : les modalités et les temporalités de l’habiter en prenant en compte l’habiter dans ses multiples acceptions en urbanisme, architecture, géographie, histoire, sociologie ; les interdépendances et les interactions entre espaces et espèces habitantes dans les « milieux » considérés ; les solidarités et les engagements, compris en tant que pratiques collectives et sentiments qui lient les habitants entre eux et avec leur voisinage ; et enfin, les vulnérabilités des cohabitants en raison de précarités résidentielles et d’environnements instables (physique, climatique, socio-économiques, urbanistique…). De l’habitat groupé, à l’habitat partagé, l’observation est conduite du local au global pour prendre en compte l’hétérogénéité des échelles (écosite, écolieu, écohameau) et la diversité des réalisations habitantes.
                      Le volume s’organise ainsi en trois parties. La première a trait aux modes de Cohabiter dans l’espace et le temps des coexistences : historiographique, biographique, monographique, morphologique et anthropo-zoologique. La deuxième partie de ce volume se focalise sur l’éCoHabiter dans des lieux et milieux saisis de manière large dans leurs espaces environnés. Les articles ici regroupés explorent les différents habitats en étant attentif au processus de projet, à ses acteurs résidents et aux tiers participants. Enfin, la troisième et dernière partie se centre sur les formes de cohabitation comme quête de reconnaissance, formes de solidarités et modes de résistance, en montrant les incessantes transactions qui traversent les situations individuelles et collectives, nécessitant délibérations, ajustements et compromis. Prenant appui sur des exemples en France, en Europe et dans le monde, les différentes contributions dévoilent nos façons d’habiter le monde et ses espaces réels et idéels, à travers diverses formes de propriété sociale, communautaire, horizontale, verticale et cosmogonique.
                       

                      Habiter Bruxelles « sans-abri »
                      Nouveauté
                      Habiter Bruxelles « sans-abri »
                      22 €

                      Quatrième volume d’Habiter. Cahiers transdisciplinaires : Comment les personnes sans-abri habitent-elles la ville ? Quel rapport à l’espace construisent-elles ? De quoi est faite la ville qu’elles habitent ? La présence des personnes sans-abri dans les espaces publics de la ville est souvent perçue comme celle d’une altérité indépassable qui dérange, met mal à l’aise, fait peur.
                      Issue de cinq années de recherches et d’enquêtes ethnographiques menées à Bruxelles, la réflexion développée dans ce volume interroge ces représentations de manière critique et propose une compréhension différente des personnes sans-abri et des espaces qu’elles pratiquent. Pour ce faire, la question du sans-abrisme est abordée au prisme de l’habiter, en prenant en considération la quête de ces personnes d’espaces habitables. Comment une telle approche peut-elle contribuer à la reconnaissance des personnes sans-abri en tant qu’habitants légitimes de la ville ? Comment une telle reconnaissance peut-elle devenir une opportunité pour repenser le projet urbain, l’habitabilité de la ville et les possibilités de coexistence qu’il vise à concrétiser ? Les cinq parties qui composent le volume explorent la relation entre l’habiter « sans-abri » - avec une attention spécifique portée aux femmes – et les transformations de l’espace urbain. Ce faisant, « le sans-abrisme » perd ses contours de phénomène unique et uniforme : des géographies multiples se révèlent, faites d’une pluralité de modes d’occupation des espaces publics, d’une hétérogénéité d’espaces investis, d’une diversité de personnes concernées. Chacune d’entre elles construit et reconstruit constamment le rapport à la ville qui lui est propre, et performe ainsi sa quête d’espaces habitables.

                      Situé au croisement de la géographie sociale, de l’ethnographie, de l’architecture et de l’urbanisme, cet ouvrage mobilise également des formes d’écriture variées en tant que résultat de collaborations artistiques mises en place pour la réalisation d’un web-documentaire et d’un film. Ainsi, ce texte pourra se lire comme tentative de raconter l’entrelacement/l’agencement entre des géographies et des cartographies qui peuvent paraître très éloignées, mais qui n’existeraient pas les unes sans les autres : celles d’une ville habitée par des personnes sans-abri, celles tracées et effacées par l’impermanence de leur habiter, et celles que l’autrice dessine en passant d’un endroit à l’autre, d’un positionnement à l’autre. L’hybridation méthodologique entre parole écrite, images photographiques, dispositifs audiovisuels permet alors de sortir d’une représentation unique et réifiant des personnes sans-abri et des espaces qu’elles habitent, et de produire une forme de connaissance fondée sur des points d’observations variés, à partir de moyens et d’hypothèses multiples. Ainsi, le volume pourra se lire comme un terrain d’expérimentation où se révèle et se raconte une ville « autre », où imaginer d’autres futurs devient possible.

                      Habiter les vacances. Architectures et urbanisme sur le littoral du Var.
                      30 €

                      Cet ouvrage s'appuie sur un inventaire raisonné des cités de vacances réalisées durant la période des Trente Glorieuses dans le Var.
                      À partir d'une analyse conduite à différentes échelles : urbanisme territorial, logiques des plans de masse, typologies des logements et aménagements intérieurs ; il développe, avec l'appui d'une très abondante illustration, un large ensemble de thèmes.

                      - D'abord est mis en évidence un développement particulier du département qui coordonne son déploiement touristique fort d'une tradition tenace de préservation des paysages, engagée depuis les années 1920 avec le Plan Prost pour le littoral.

                      - Ensuite sont analysées les spécificités sociales et spatiales des cités de vacances, véritables laboratoires de recherches pour les architectes. Ramenées dans leur diversité aux logiques des montages financiers et juridiques ces cités relèvent pour l'essentiel d'une tradition de création des stations balnéaires établie par la bourgeoisie parisienne. Une notable évolution est due cependant aux nouveaux programmes populaires et sociaux mis en oeuvre par l'État et le monde associatif.

                      - Enfin la démonstration est faite d'une vision idéalisée de ces cités en écho à la construction d'un nouvel imaginaire des vacances propre aux Trente Glorieuses. Cela se traduit notamment dans l'architecture-paysage, où le « vivre dehors » est une dimension d'utopie communautaire affirmée.

                      L'ouvrage se propose aussi de montrer les modalités et la valeur du transfert de ces expériences qualitatives vers des opérations de logements ordinaires.

                      Ici pour découvrir l'ouvrage : https://www.youtube.com/watch?v=v6EOOGQkRUQ

                      Jean Amado, sculpteur 1922-1995. La vie, la pensée, l'oeuvre complet
                      Nouveauté
                      Jean Amado, sculpteur 1922-1995. La vie, la pensée, l'oeuvre complet
                      45 €

                      Le présent ouvrage propose une approche inédite sur le sculpteur Jean Amado. Bien au-delà des contributions déjà existantes et souvent inspirées – centrées sur l’esprit des formes – il s’agit d’éclairer des aspects déterminants pour la compréhension en profondeur de l’œuvre sculpté.
                      Sont abordés les rapports entre la vie de l’artiste – familiale, professionnelle et sociale – et son psychisme, ses éveils, ses attachements, ses rencontres, ses étapes et ses détours… et leurs répercussions sur les approches et la fabrique de ses sculptures, dont est livrée ici pour la première fois une recension exhaustive et illustrée. Est contextualisée une œuvre qui a trop longtemps été considérée comme atypique en établissant les rapports et les affinités avec quelques importants courants et sensibilités de la période postmoderne d’après-guerre, de «  ses réalités nouvelles  »  : sculpture comme «  art constructif  », ouverture de la sculpture au paysage, relectures du primitif et des rapports entre culture et nature, nouvelles figurations fantastiques, invention de nouveaux procédés issus de l’utilisation du béton…
                      D’un synthétisme qui allie puissance formelle et matiérisme, modernité et archaïsme, figuration et abstraction, l’œuvre de Jean Amado possède une incontestable force d’attraction et reste d’une troublante et attachante présence intemporelle.

                      Rencontre le 26 novembre 2022 en présence de la famille Amado et des auteurs de l'ouvrage !

                      L'(in)habitable
                      22 €

                      La collection Habiter. Cahiers transdisciplinaires est centrée autour du thème de l'habiter abordé dans la pluralité de ses significations, et dans le sens le plus large du terme.
                      L'originalité de cette collection réside dans sa nature pluridisciplinaire - histoire, sciences sociales, architecture et art -, visant en particulier à associer une approche centrée sur les pratiques individuelles et collectives à la dimension morpho-typologique, avec un regard de longue durée.
                      Organisée en volumes thématiques, la collection se veut un lieu d'expérimentation, accueillant des articles théoriques, aussi bien que des présentations d'expériences de terrain et des « regards » d'artistes sur la thématique abordée.

                      Ce volume met l'accent sur les pratiques, sur les formes temporaires et éphémères, ainsi que sur ce qui est l'inhabituel, le « hors quotidien ».
                      Les questions relatives aux inégalités, aux injustices spatiales et aux vulnérabilités résidentielles sont au coeur de ce projet de réflexion collective.

                      Un résumé en anglais suit chaque article ainsi qu'une présentation de son auteur.
                      De nombreuses illustrations N/B et en couleurs accompagnent les articles.

                      SOMMAIRE
                      Introduction : E. Canepari, E. Rosa, A. Sotgia

                      1 PRÉCARITÉS : EXPÉRIENCES ET PERCEPTIONS
                      Eleonora Canepari
                      1.1 Habita(n)ts sans maisons : une histoire longue de grottes et cabanes
                      Marcello Anselmo, Brigitte Marin
                      1.2 Logements populaires, conditions sanitaires et perceptions de l'habitabilité. Naples XVIIIe - XXIe siècle
                      Alice Sotgia
                      1.3Les cités de Malpassé Sud à Marseille en quête d'habitabilité

                      2 PAR-DELÀ LES NORMES
                      Nicolas Bernard, Béatrice Mésini
                      2.1 Inhabitables en droit et habités de fait. Emprise et déprise des habitats mobiles et légers en France et en Belgique
                      Elisabetta Rosa
                      2.2 Habiter sans-abri : espaces, pratiques, représentations. Le cas de Bruxelles
                      2.3 Geoffroy Mathieu, Jordi Ballesta
                      Rendus inhabitables. Une collection de dispositifs anti-installation

                      3 LIMITES, ACCÈS, OUVERTURES
                      Cloé Collet, Amel Zerourou
                      3.1 Pratiquer la ville en fauteuil roulant, ou la relation d'un jeune homme handicapé moteur à l'espace public
                      Anna-Maria Tymchatyn Fojcik
                      3.2 Les maisons d'Aria
                      Alice Salimbeni, Maurizio Memoli, Barbara Cadeddu
                      3.3 Des cachots aux étoiles.
                      Une expérience d'architecture participative dans une prison pour mineurs.

                      L'habiter comme patrimoine
                      22 €

                      Depuis une trentaine d'années, les professionnels du patrimoine tout autant que les chercheurs sont passés d'une approche de l'objet patrimoine à sa dimension sociale, économique et politique en s'intéressant aux mécanismes de patrimonialisation, à leurs acteurs et à leurs usages.

                      Cet ouvrage de la collection Habiter. Cahiers transdisciplinaires (dir. E. Canepari et B. Marin) des éditions Imbernon prolonge ces débats. Il propose de revenir sur la tension entre patrimonialisation et habiter. La patrimonialisation d'objets de plus en plus divers aurait-elle produit un glissement entre habiter le patrimoine et l'habiter comme patrimoine ?

                      À travers des contributions interdisciplinaires, coordonnées par Federica Gatta et Alice Sotgia, l'ouvrage s'interroge sur la notion polysémique d'habiter, à la fois comme objet d'un processus nouveau de valorisation de pratiques sociales et comme valeur « adjointe » d'un espace construit en vue de sa patrimonialisation.

                      Un résumé en anglais suit chaque article ainsi qu'une présentation de son auteur.
                      De nombreuses illustrations N/B et en couleurs accompagnent les articles.

                      SOMMAIRE

                      Introduction : Federica Gatta et Alice Sotgia

                      1 HABITER / DÉNATURER
                      Théa Manola
                      1.0 Introduction partie I
                      Anne Debarre
                      1.1 Nemausus, patrimonialisation d'une architecture vécue
                      Jean-Michel Dutreuil, Rachid Kaddour
                      1.2 Firminy-Vert : l'habiter au coeur de contradictions entre patrimonialisation et renouvellement urbain

                      2 BRICOLER / (RE)FAIRE
                      Adriana Diaconu
                      2.0 Introduction partie II
                      Noël Jouenne
                      2.1 Habiter dans une maison Castor, une patrimonialisation difficile.
                      Mazen Haïdar
                      2.2 Les pratiques de réparation spontanées durant la guerre du Liban : vers un nouveau récit du bâti de la ville de Beyrouth.

                      3 CONSOMMER / UTILISER
                      Sophie Paviol
                      3.0 Introduction partie III
                      Labelliser le bain. Enjeux de la patrimonialisation par l'usage dans un grand ensemble d'habitations
                      3.1 Deborah Feldman
                      " A true parisian chambre de bonne " Airbnb ou la patrimonialisation de l'habitat ordinaire.
                      Audrey Courbebaisse

                      CONCLUSION : Nicolas Tixier, Récits du lieu / Lieu des récits

                      L'Habiter populaire
                      22 €

                      L'ouvrage, qui s'inscrit dans la collection Habiter. Cahiers transdisciplinaires propose une approche renouvelée de la question sensible du logement des populations aux faibles revenus dans des villes de l'Europe méridionale, en s'attachant à des lieux et des constructions qui, sur une durée de plusieurs siècles, ont maintenu leur vocation d'accueil des plus démunis, aussi bien " autochtones " qu'étrangers.
                      Les huit articles recueillis dans l'ouvrage, résultant d'enquêtes sociologiques et anthropologiques permettent d'éclairer les usages sociaux, la culture matérielle dans ces lieux , la vie quotidienne et les adaptations de l'habitat, les besoins et les réponses de la population, en privilégiant les méthodes de l'histoire orale, l'analyse des représentations et des mémoires, l'enquête ethnographique sur les pratiques quotidiennes, le recueil de témoignages.
                      Les terrains de cette enquête multi-située (Rome, Marseille, Naples, Venise, Matera) constituent des observatoires qu'il est intéressant de rapprocher, non seulement parce que ce sont des villes de l'espace euro-méditerranéen, récemment confrontées au phénomène migratoire, mais aussi parce que leurs centres historiques accueillent des flux touristiques qui n'ont cessé de croître ces dernières années. Dans ce contexte, les contributions de ce volume abordent également la question de la patrimonialisation de la culture populaire, un phénomène qui a déjà touché des logements comme certains bassi de Naples, rénovés pour la location à des touristes auxquels est ainsi proposée une expérience de la napolitanità, mais également les cas de " non patrimonialisation " de bâtiments historiques ordinaire, d'habitat populaire (par exemple à Venise).
                      Un résumé en anglais suit chaque article ainsi qu’une présentation de son auteur.

                      Avis du CNL :
                      Ce projet d'ouvrage collectif consacré aux habitations populaires est une réussite : les textes sont sérieux, intelligents, homogènes. Outre le contenu qui pose des questions et apporte des réponses, l'ensemble a le mérite d'ériger la notion en véritable concept à introduire dans le discours architectural.

                      La Modernité critique. Autour du CIAM 9 d'Aix-en-Provence, 1953
                      20 €

                      Dans la saga des Congrès internationaux d'architecture moderne (CIAM), celui consacré à la formulation d'une Charte de l'habitat qui se déroule à Aix-en-Provence en 1953 tient une place mythique. La jeune génération des architectes inscrits dans le Mouvement Moderne reconsidère l'héritage et affirme son indépendance. Organisée internationalement dans le Team-Ten, elle s'inscrit dans un mouvement plus large en phase avec les sensibilités de l'après-guerre et qui préfigure bien des problématiques actuelles.
                      Ce sont les attendus, les propositions et les formes de ce courant que l'on pourrait rétrospectivement qualifier de « Modernité critique » qui ont été au centre des contributions et des questionnements du colloque international qui s'est tenu à Aix-en-Provence en octobre 2003 à la Maison Méditerranéenne des Sciences et de l'Homme, et qui ont été réunis dans cet ouvrage. Le colloque et l'ouvrage ont été coordonnés par Jean-Lucien Bonillo, Claude Massu et Daniel Pinson.


                      SOMMAIRE

                      Liminaire (Jean-Lucien Bonillo, Claude Massu, Daniel Pinson)

                      L'écho des CIAM
                      La modernité en héritage : enjeux, mythes et réalités du CIAM 9 d'Aix-en-Provence (Jean-Lucien Bonillo).
                      Que pouvait faire le CIAM d'Aix-en-Provence pour les mal logés français ? (Danièle Voldman).
                      Harvard Graduate School of Design, une chambre d'écho pour les CIAM (Caroline Maniaque).
                      L'auto-dissolution des CIAM (Mariléna Kourniati)

                      Modernité et identité
                      Lewis Mumford et la pensée du local (Claude Massu).
                      Les militants locaux et la demande d'architecture moderne (Gérard Monnier).
                      Josep Lluis Sert et la révision de la cité fonctionnelle (Jaume Freixa).
                      Ernesto Rogers, la « modernita » et la « continuita » (Luca Molinari).

                      Les nouvelles « constructions » de l'habitant : les fondements du TEAM-TEN
                      Georges Candilis : du nid d'abeilles à la citadelle (Laurent Duport).
                      Aldo Van Eyck : la reformulation anthropologique des invariants de l'architecture (Brian Brace Taylor)
                      L'utopique dans le présent : la grille de réidentification urbaine d'Alison et Peter Smithson (Dirk Van Den Heuvel).
                      Des visages, des corps, des héros : la construction du sujet contemporain dans les théories architecturales post-CIAM (Dominique Rouillard).

                      De la question du logement à l'habitat comme milieu
                      L'expérience du bidonville : Roland Simounet et le groupe CIAM/Alger (Richard Klein).
                      Du « droit à l'habitat » au « droit à la ville » : l'héritage des CIAM chez les architectes de l'atelier de Montrouge (Catherine Blain).
                      De l'échec d'une charte à la poursuite d'une réflexion (Daniel Pinson).

                      Engagements et témoignages
                      Entretien avec Blanche Lemco Van Ginkel (June Komisar et Daniel Pinson)
                      Entretien avec Gérard Thurnauer (Catherine Blain)
                      Les habitants comme maîtres de l'ouvrage (Lucien Kroll).

                      Annexes
                      Documents officiels de travail distribués aux participants du CIAM 9 d'Aix-en-Provence
                      Liste des grilles présentées au CIAM 9
                      --------------------------------------
                      Among the saga of the International Conferences on Modern Architecture (CIAM) presided by Le Corbusier, that is to say 10 conferences from 1928 to 1958, the one dedicated to the creation of a Charter of Housing, which occurred in 1953 in Aix-en-Provence, is granted a mystical place.
                      The young generation of architects enrolled in the Modern Movement thus reconsiders the inheritance and asserts its independence, especially from the Le Corbusier and the doctrine of modern town planning carried by the Charter of Athens.
                      This charter is internationally organised within the Team-Ten, and is included in a larger movement in the same wavelength with the sensibilities of post World War II, which foreshadow much of the actual problems.
                      The propositions, the forms and the facts owed to this cultural trend, that may be qualified in retrospect, of 'critique Modernity', have been at the centre of various contributions and questionings within the international seminar located in Aix-en-Provence on October 2003 at the Mediterranean House of Sciences and Human Being (MMSH). All of these topics have been reunited in this book.

                      The seminar and the creation of the book have been coordinated by Jean-Lucien Bonillo, Claude Massu and Daniel Pinson.

                      Découvrir le livre ici : https://www.youtube.com/watch?v=el17ZnHn6ME

                      La Reconstruction à Marseille 1940 - 1960
                      49 €

                      Architectures et projets urbains.

                      Centré sur la reconstruction du quartier du Vieux-Port à Marseille, détruit par les Allemands en 1943, cet ouvrage publié par les Editions Imbernon développe cependant une approche plus large :
                      - dans le temps, avec les périodes de l'entre-deux-guerres et du conflit mondial dont les visions et les projets annoncent le processus de démolition/reconstruction ;
                      - dans l'espace, avec les projets de Le Corbusier pour Marseille et la prise en compte du contexte national.

                      Pour restituer cette expérience très complexe, aux nombreux rebondissements, Jean-Lucien Bonillo a retenu trois thématiques qui forment la structure et le découpage en chapitres de cet ouvrage, et qui traitent :
                      - des représentations et des visions urbaines sur la vieille ville des différents acteurs ;
                      - des relations entre les experts et les décideurs politiques ;
                      - des conditions du travail collectif des architectes et de la quête d'une écriture moderne et méditerranéenne.

                      Fruit d'un chaotique processus de projet, la reconstruction du quartier du Vieux-Port, au-delà de la qualité intrinsèque de certaines architectures aujourd'hui reconnues - on pense bien sûr à celles de Fernand Pouillon - a produit un fragment urbain de grande valeur. Loin de l'idéal esthétique d'homogénéité alors consensuel, il s'impose comme une véritable métaphore de la ville dans l'histoire, un imparfait palimpseste qui a gardé les traces de ses conditions conflictuelles de fabrication. Le paysage urbain qui en résulte restitue une riche complexité où s'affirment autant le dessein collectif que les discours architecturaux singuliers.
                      -----------------------------------
                      Focused on the rebuilding of Vieux-Port in Marseilles, destroyed by the Germans in 1943, this book published by Imbernon Publishers develops nevertheless a broader approach:
                      - In time, when the inter-world wars period and the global conflict, the visions and plans of which announce the demolition/rebuilding process.
                      - In space, because of Le Corbusier's plans for Marseilles and the consideration of national context.
                      The rebuilding of the district of the Vieux-Port, beyond intrinsic quality of some architectures which are acknowledged nowadays -like Fernand Pouillon's-, produces high-value urban fragment. Far from the aesthetic ideal of homogeneity that was consensual at that time, there is a real metaphor about the city in History, an imperfect palimpsest which kept traces of its conditions of manufacture. The urban landscape that results from it, returns a rich complexity in which collective aim as well as singular architectural discourses is affirmed. Unlike the harbour of Le Havre, this heritage is in the process of recognition and protection.


                      VOIR LE LIVRE ICI : https://youtu.be/W9WmL2N2rkk

                      La villa Bloc de Claude Parent. Architecture et sculpture
                      120 €

                      La villa de vacances du Cap d'Antibes est commandée par l'éditeur et sculpteur André Bloc à l'architecte Claude Parent.
                      Cette demeure exceptionnelle a été conçue conjointement avec un souci d'expérimentation pour montrer comment la sculpture pouvait féconder l'architecture. Conçue et réalisée entre 1959 et 1962, elle illustre en fait les principales utopies architecturales de la période : le spatio-dynamisme (Nicolas Scöffer), l'architecture méga-structurelle (Yona Friedman et Constant Nieuwenhuys).

                      Table des matières du portfolio
                      1- Etude
                      Cahier relié de 32 pages : analyse monographique
                      par Jean-Lucien Bonillo
                      2- Dessins
                      Planches 1 & 2 : témoignages rétroactif, 1979
                      Planches 3 & 4 : plan du projet définitif
                      par Claude Parent
                      3- Photographies
                      Planches 5 à 24 : prises de vue de la Villa Bloc en 1965
                      par Gilles Ehrmann

                      La villa Bloc témoigne d'un moment rare et limité dans le temps de renouvellement des idéaux de la modernité architecturale et plastique. Elle est une des réalisations majeures, malgré sa taille modeste, de l'oeuvre de l'architecte Claude Parent. L'architecte a été célébré à la Cité de l'architecture et du Patrimoine (Palais Chaillot, Paris, 2010).

                      Exposition à l'espace de l'art concret à Mouans Sartoux 30/03 - 25/08/2013

                      Nous avons le plaisir de vous annoncer que cet ouvrage de Jean-Lucien Bonillo, Claude Parent (1923-2016) et Gilles Ehrmann (1928-2005), a été retenu parmi les cinq nominés pour le Prix du livre d'architecture 2012 organisé par l'Académie d'Architecture (Paris).

                      Ici pour découvrir le portfolio : https://www.youtube.com/watch?v=mfsrL5LF5M4

                      Le Corbusier & Iannis Xenakis. Un dialogue architecture / musique.
                      27 €

                      On sait peu de choses sur le rôle de la musique dans le travail de Le Corbusier. On en sait également peu sur le travail architectural de Iannis Xenakis. Pourtant, cela fait soixante ans que Xenakis élabora la conception du Pavillon Philips de l'Exposition universelle de 1958 à Bruxelles : un pavillon éphémère aux formes organiques réalisé alors qu'il travaillait chez Le Corbusier, en même temps qu'il produisait ses premières compositions musicales.
                      Objet multimédia avant l'heure, ce Pavillon intrigue toujours autant par les courbures de ses formes dans l'espace, que par les oeuvres électroniques dont il fut l'écrin. Plus encore, la rencontre des individualités collaborant au projet interpelle : faire un projet à plusieurs, c'est accepter les contradictions, les silences, les tensions.

                      À travers l'analyse de documents originaux, certains inédits, cet ouvrage revient sur la place de la musique chez Le Corbusier, de l'architecture chez Iannis Xenakis, et nous aide à comprendre leur travail de collaboration en revenant sur la genèse du Pavillon Philips : appréhender les rapports entre architecture et musique chez Le Corbusier et Xenakis, c'est ainsi constater le choc entre le sens ancestral de la synthèse des arts dont hérite le XXe siècle et la modernité d'un projet réalisé au cours des années 1950.

                      Séverine Bridoux-Michel propose ici un éclairage contemporain du mythe qu'incarne la relation de l'architecture et de la musique.

                      L'AUTEURE
                      Séverine Bridoux-Michel est architecte, docteur en esthétique et sciences de l'art, chercheur au LACTH/Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille, chercheur associée au CEAC/Université de Lille, enseignante à l'École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille, et musicienne. Elle a reçu le Prix de la Recherche et de la Thèse de Doctorat en Architecture en 2007 (Académie d'Architecture, Paris). Ses travaux et publications concernent notamment l'étude des processus de conception, les pratiques collaboratives dans l'histoire de l'architecture des XXème et XXIe siècles, ainsi que l'étude des relations interdisciplinaires architecture/musique.

                      Voir l'intérieur du livre ici : https://www.youtube.com/watch?v=DXn03Q0eqyA
                       

                      Léo Marchutz - Peintre et lithographe 1903-1976
                      45 €

                      Textes en anglais et français

                      L'ouvrage, publié par les Editions Imbernon à l'occasion d'une exposition au musée Granet d'Aix-en-Provence dans le cadre de l'Année Cézanne, est structuré en trois chapitres.
                      Dans le premier des textes en forme d'essais sur l'oeuvre et l'homme mettent en lumière la démarche du peintre, d'origine allemande, arrivé à Aix-en-Provence en 1928 sur les traces de Cézanne.
                      Le second propose une sélection d'oeuvres, lithographies, dessins et tableaux. Présentées chronologiquement elles illustrent les différentes périodes de sa carrière et témoignent, tant dans les paysages de Venise et d'Aix-en-Provence que dans les thèmes inspirés des évangiles, de la constance de ses engagements et de l'intégrité de ses choix.
                      Le troisième laisse la parole au peintre. Il permet d'approcher au plus près de sa pensée et des règles intangibles qu'il s'est fixées. Ses idées et ses affinités électives dans les domaines de l'art et de la philosophie nous sont livrées grâce à des extraits d'interviews et de son Journal.

                      Ici le programme détaillé des expositions et conférences organisés à Aix-en-Provence à l'occasion du 110e anniversaire de la naissance de l'artiste du 1er juillet au 15 septembre 2013 !

                      ---------------------------------------------------------------------------

                      The book is divided in three chapters and has been published when the opportunity of an exhibition at Granet Museum in Aix-en-Provence, as part of Cézanne's death centennial commemoration, presented itself. It was selected by The Paul Cézanne Committee 2006 (Aix-en-Provence).

                      Essay-structured texts on the work and the man bring the painter's approach out within the first chapter.
                      The second chapter offers selected works, lithography, drawings and paintings. These use to display Marchutz's perseverance in his commitments and choices integrity, through Aix-en-Provence landscapes as well as Venice landscapes. They are ordered chronologically to illustrate the different periods of his carrier.
                      The third chapter is dedicated to the painter himself. It gives the opportunity to better understand the painter's reflection and thinking but also how he set himself intangible rules. His ideas and affinities in Art and Philosophy are exposed in excerpts from interviews and his journal.


                      Voir le livre ici : https://youtu.be/uRBdtW2oy3E

                      Les Riviera de Charles Garnier et Gustave Eiffel. Le rêve de la raison
                      40 €

                      Textes en anglais & français

                      Visitez les Riviera de Charles Garnier et Gustave Eiffel grâce au superbe ouvrage coordonné par Jean-Lucien Bonillo. À partir de la collaboration de l'architecte et de l'ingénieur sur le chantier de l'observatoire astronomique de Nice sur le Mont-Gros, l'ouvrage présente les réalisations de Charles Garnier à Monaco et Bordighera.

                      Ce livre ambitionne de faire découvrir une part essentielle de l'oeuvre de Charles Garnier, l'architecte du célèbre Opéra parisien : celle qui se situe sur la Côte d'Azur et la Riviera italienne, à Nice avec l'observatoire astronomique, Monte-Carlo avec l'Opéra,Bordighera avec de nombreux projets dont la résidence de villégiature de l'architecte...
                      Il s'attache aussi à faire le point sur la rencontre et la collaboration entre les deux monstres sacrés du monde de la construction au XIXe siècle, Charles Garnier l'architecte et Gustave Eiffel l'ingénieur.

                      SOMMAIRE :

                      Liminaire / Jean-Lucien Bonillo
                       1/ L'observatoire astronomique de Nice
                                  - Une commande d'exception / Françoise Le Guet Tully
                                  - Un rêve païen sur un site d'acropole / Jean-Lucien Bonillo
                                  - Les instruments du ciel / Jean-Louis Heudier
                       2/ Charles Garnier entre Riviera et Côte d'Azur
                                  - Les séjours et l'oeuvre à Bordighera / Gisella Merello et Andréa Folli
                                  - Les fastes du casino de Monte-Carlo / Andréa Folli et Gisella Merello
                        3/ Charles Garnier, Gustave Eiffel ... et les autres
                                  - Charles Garnier et Gustave Eiffel : destins croisés / Jean-Lucien Bonillo
                                  - Le choix du sud : architectures d'art et d'argent / Jean-Michel Leniaud
                                  - Biographies et inventaires / Béatrice Bouvier

                      En 2007 cet ouvrage a obtenu le Prix BERNIER de l'Institut de France/Académie des Beaux-Arts/Paris et en 2005 a été sélectionné au Mai du livre d'art et au Prix Roberval

                      Exposition du 26 octobre 2010 au 6 janvier 2011 à l'École des beaux-arts de Paris.

                      --------------------------------------------------------------------------------------

                      The book aims to illustrate the stays of the famous Opera House architect, Charles Garnier, upon the French and Italian Rivieras, former Côte d'Azur, and how these allowed such a fruitful work. A synthesis is also done about the meeting and the collaboration between the 19th century construction profession idols: the architect Charles Garnier and the engineer Gustave Eiffel.
                      All the texts have been collected by Jean-Lucien Bonillo, in a superb book which then let you enjoy the visit of Charles Garnier's and Gustave Eiffel's Rivieras.

                      Preface/Introduction

                      1. The Nice Observatory
                      - An exceptional commission by F. Leguet-Tully
                      - A pagan dream atop Acropolis by J.-L. Bonillo
                      - The instruments of the heavens by J.-M. Leniaud
                      - The nights seen trough the Observatory by J.-L. Heudier

                      2. Charles Garnier, on the French and Italian Rivieras
                      - Work and play in Bordighera by G. Merello
                      - The splendours of the Garnier rooms at the Monte-Carlo Casino by A. Folli

                      3. Charles Garnier, Gustave Eiffel and Others... by B. Bouvier
                      - The intertwined destinies of Charles Garnier and Gustave Eiffel by J.-L. Bonillo
                      - The call of the South: Money, Art and Architecture by J.-M. Leniaud
                      - Biographies and constructions by B. Bouvier

                      Exhibition October 26 to January 11, 2011, Ecole des beaux-arts, Paris

                      Voir le livre ici/to see the book: https://www.youtube.com/watch?v=4_yvgMVEfXc

                      Louis Cordesse 1938-1988
                      25 €

                      Peintre-graveur né à Marseille, fils d'André Cordesse et Maryse Defferre, Louis Cordesse a partagé son temps entre la Provence (Marseille et Camargue), Paris et les Cévennes (demeure familiale de Génolhac).

                      Cet ouvrage permet de découvrir sa vie et son oeuvre au travers de trois chapitres :
                      - le premier, intitulé La quête d'une écriture, rend compte des quatre périodes de sa vie professionnelle, de l'apprentissage du métier de peintre à l'oeuvre accomplie de la maturité ;
                      - le deuxième, intitulé De la toile au mural, traite de l'expérience de réalisation de deux grandes peintures murales pour le supermarché Casino de la plage (rond-point du David) à Marseille ;
                      - le troisième est une biographie détaillée de la carrière du peintre.

                      L'ouvrage a été réalisé avec le partenariat du groupe OGIC à l'occasion du projet immobilier Prado-Rivage. Démonté précautionneusement, le grand mural en céramique qui ornait l'alignement du boulevard du Prado sera remonté dans le cadre du futur projet.

                      Voir le livre ici : https://www.youtube.com/watch?v=BrriAvkvhic

                      Marcelo Joulia - Naço Intuition
                      Nouveauté
                      Marcelo Joulia - Naço Intuition
                      80 €

                      DISPONIBLE !

                      Créer, voyager, dessiner, construire : c’est l’ADN du bouillonnant architecte et designer Marcelo Joulia.

                      Chassé de son pays, l’Argentine, par le coup d’État militaire en 1976 il a puisé dans ce traumatisme personnel la force des grands bâtisseurs. Depuis trente ans, il a fait de son agence Naço – « intuition » en guarani –, le laboratoire d’une architecture globale et inventive qui décloisonne les genres et les métiers, mêlant les savoirs, les arts et les parcours. N’appartenant à aucune école, farouchement attaché à son indépendance et à sa liberté, il a imaginé un espace de création unique dont le savoir-faire et la rigueur s’épanouissent aussi bien dans l’univers du luxe que dans celui de la mobilité urbaine ou des grands projets architecturaux. Aventurier insatiable, il s’intéresse à tout, immeubles de grande envergure, design, mobilier, vélos, bateaux, et ne s’interdit rien. Sa passion : travailler en équipe, faire se rencontrer des talents pour imaginer des mondes. Épicurien, gourmand, généreux, passionné d’art et de gastronomie, Marcelo Joulia invente des lieux à son image, uniques et accueillants, toujours dynamiques.

                      Ce livre retrace la vision d’un homme et d’une agence qui a su s’entourer des meilleurs pour continuer à faire vivre dans le futur une architecture exigeante et iconoclaste.

                      Entretien de Marcelo Joulia par Jérôme Sans.
                      Introduction par Vanessa Schneider.

                      Marcelo Joulia - Naço Intuition / EN
                      Nouveauté
                      Marcelo Joulia - Naço Intuition / EN
                      80 €

                      AVAILABLE !

                      Creating, travelling, drawing, building: this is the DNA of the bubbling architect and designer Marcelo Joulia.

                      Driven out of his country, Argentina, by the military coup in 1976, he drew from this personal trauma the strength of great builders. For thirty years, he has made his agency Naço - "intuition" in Guarani - the laboratory of a global and inventive architecture that decompartmentalizes genres and trades, mixing knowledge, arts and paths. Not belonging to any school, fiercely attached to his independence and freedom, he has imagined a unique creative space whose know-how and rigour blossom in the world of luxury as well as in that of urban mobility or major architectural projects. An insatiable adventurer, he is interested in everything, from large-scale buildings to design, furniture, bicycles and boats, and does not hold back on anything. His passion: working in teams, bringing together talents to imagine worlds. Epicurean, gourmand, generous, passionate about art and gastronomy, Marcelo Joulia invents places in his image, unique and welcoming, always dynamic.

                      This book traces the vision of a man and an agency that has surrounded itself with the best to keep demanding and iconoclastic architecture alive in the future.

                      Interview with Marcelo Joulia by Jérôme Sans.
                      Introduction by Vanessa Schneider.

                      Massilia 2011 - Visiter Le Corbusier SP/EN/IT/FR
                      22 €

                      Massilia, du nom du bateau sur lequel embarque Le Corbusier lors de sa première traversée de l'Atlantique est un annuaire d'études sur l'architecte et qui reçoit le soutien de la Fondation Le Corbusier. Ouvrage collectif, les auteurs sont soit architectes, soit historiens soit les deux, indépendants ou bien attachés à des universités françaises ou internationales. Les articles, volontairement publiés dans la langue de l'auteur, sont suivis d'une courte biographie de ce dernier.

                      Sommaire :

                      Varia
                      116 - Anna Rosellini
                      1917-20. Charles-Edouard Jeanneret, consulente tecnico della Société Française de l'Everite
                      117 - Maisian Jordana
                      L'hôtel Paul Guillaume : tourner la page de l'éclectisme
                      118 - Georges Baines
                      Du « système Dom-Ino » au « type Citrohan ». La maison Guiette à Anvers
                      119 - Javier Fernandez Contreras
                      Plan libre vs. Plan Miralles
                      120 - Tim Benton
                      The Villa Mandrot and the Place of Imagination

                      Dossier thématique : Visiter Le Corbusier
                      121 - Éric Poncy
                      Souvenirs sur Hélène de Mandrot et le château de La Sarraz
                      122 - Daniel Garcia Escudero
                      Paris 1928: el viaje de Alvar y Aino Aalto
                      123 - Bernard Huet
                      Visite au couvent de La Tourette, mardi 30 avril 1996

                      FRANÇAIS / ITALIEN / ESPAGNOL / ANGLAIS

                      FONDATION SPIE BATIGNOLLES

                      Voir le livre ici : https://www.youtube.com/watch?v=Z7i4cTVVF-U

                      Massilia 2012 - La boîte à miracles. Le Corbusier et le théâtre
                      22 €

                      Massilia, du nom du bateau sur lequel embarque Le Corbusier lors de sa première traversée de l'Atlantique est un annuaire d'études sur l'architecte et qui reçoit le soutien de la Fondation Le Corbusier. Ouvrage collectif, les auteurs sont soit architectes, soit historiens soit les deux, indépendants ou bien attachés à des universités françaises ou internationales. Les articles, volontairement publiés dans la langue de l'auteur, sont suivis d'une courte biographie de ce dernier.

                      Sommaire

                      Varia
                      124 - Le radiateur chez Le Corbusier / Sung-Taeg Nam
                      125 - Going abroad to find a home: Le Corbusier de La Chaux-de-Fonds / Ivan Zaknic

                      Dossier thématique : La boîte à miracles. Le Corbusier et le théâtre
                      126 - Le théâtre spontané / Le Corbusier 
                      127 - Liste illustrée des projets et réalisations / Arnaud Dercelles, Guillemette Morel-Journel et Gilles Ragot
                      128 - La Boîte à Miracles / Cecilia O'Byrne 
                      129 - Mise en scène de Ronchamp / Josep Quetglas
                      130 - Le théâtre au quotidien / Jean-Lucien Bonillo
                      131 - Strands of Theatre: Le Corbusier's Staging of the Palace of the Soviets, 1931 / Josefina Gonzalez Cubero

                      Publications sur Le Corbusier en 2012

                      Voir le livre ici : https://www.youtube.com/watch?v=rjX02Iduuhg

                      Poster - Restitution graphique des sections colorées
                      15 €

                      Ce poster est une exclusivité de la librairie Imbernon.

                      L'architecte Bruno Taut, auteur en 1912 à Berlin de la résidence Falkenberg, rapidement baptisée ''Résidence pot de peinture'', disait que Le Corbusier pensait l'espace en peintre.

                      Poursuivant la lecture picturale de la Cité Radieuse, voici les sections colorées d'un appartement, le 725 bien sûr, publiées par les Editions Imbernon. On peut y voir la distribution de la gamme chère à l'architecte toute en condensation et en déplacement avec en fond la présence du bois, matière ordinaire de la tactilité, celle des toiles de Fernand Leger dont l'empreinte marquera la peinture de Le Corbusier.''
                      Thierry Durousseau architecte, auteur du travail de relevé de restitution des couleurs et Cécile Braneyre, graphiste.

                      Et aussi, correspondance des couleurs chez Keim :
                      INTÉRIEUR
                      - vert 59 : 4320G
                      - gris foncé 59 : 4320U
                      - jaune clair : 32053
                      - bleu céruléen 59 : 4320N
                      - gris clair 59 : 4320O
                      - ombre brûlée : 32130
                      - terre de sienne : 32120
                      - ivoire : 4320B
                      - noir 43.5
                      EXTÉRIEUR
                      - rouge vermillon 31 : 32090
                      - jaune vif : 4320W
                      - vert 59 : 4320G
                      - bleu outremer 59 : 4320K
                      COULOIR - pour la porte d'entrée
                      - rouge vermillon 31 : 32090