Slow Is Fast

                      Filtrer par
                      32 produits ( 1 - 24 )
                      Attention à la fermeture des portes !
                      18 €

                      Marseille, été 2004... Un conflit éclate entre des locataires et leur propriétaire, un fonds d'investissement américain venant d'acheter sur la rue de la République plus d'un millier de logements. Il exige que tous quittent leurs appartements au plus vite : il veut y engager des travaux et les revendre « à la découpe ». À l'initiative de quelques locataires, appuyés par l'association Un centre-Ville pour tous , une mobilisation collective a pris forme...
                      Issu d'une recherche-action soutenue par le Plan Urbanisme Construction Architecture (Paris), ce livre retrace et interroge la mobilisation - par l'écrit, l'image et le son - depuis les premières lettres demandant aux locataires de quitter les lieux, c'était en 2004, jusqu'aux dernières décisions de justice rendues 5 ans plus tard en leur faveur.

                      Ceux qui s'intéressent à la ville sont-il condamnés, partout, à constater la gentryfication des quartiers populaires au coeur des métropoles ? Et l'éviction ou l'expulsion de leurs habitants d'origine ? C'est le sentiment que l'on a parfois à la lecture des travaux qui analysent les mécanismes économiques, sociaux et culturels qui affectent les centres urbains anciens en tous points du monde. Les ressorts en sont tellement puissants qu'ils ruinent par avance les velléités de s'y opposer.
                      D'où l'intérêt d'une observation et d'une analyse qui, renonçant à l'examen académique des faits et à ses conclusions par avance désenchantées, se mettent au service des habitants. Certes, on connaît le risque de cette pratique militante de la sociologie de terrain : celui de transformer le chercheur en porte-parole, oublieux de sa position singulière et des exigences de sa discipline. Mais point de cela dans la recherche-action rendue ici publique. Avec pugnacité et modestie, l'équipe, associant sociologues et artistes, a trouvé une place au sein même de l'arène publique naissante de la rue de la République, apportant aux acteurs du quartier (habitants plus ou moins engagés, militants politiques et associatifs, représentants des institutions...) un regard autre sur les transformations urbaines à l'oeuvre et à la communauté des chercheurs, le bénéfice d'une expérience réflexive. C'est là que ce travail est sans doute le plus significatif : alors que la brutalité peu commune de l'opération immobilière pouvait conduire, par effet de symétrie, à une sociologie guerrière, dénonciatrice, à juste titre des procédés employés et de leurs conséquences sociales, les chercheurs ont eu la sagesse d'éviter de se placer dans la dépendance d'un objet « ennemi » pour s'intéresser à ceux qui tentaient d'y faire face, se plaçant à leurs côtés et non au-dessus...
                      Cela change-t-il quelque chose à l'issue finale de l'opération ? Oui, car en faisant place - par la parole, l'image et l'écrit - aux histoires singulières de chacun et à l'action de tous, la recherche aura contribué à rendre visible ceci : les habitants de la rue de la République sont bien les sujets de leur histoire, ceux qui y sont restés comme ceux qui en sont partis.
                      François Ménard est Responsable scientifique de programmes de recherche au Plan Urbanisme Construction Architecture.

                      CD inclus.

                      Concomitance / Marseille
                      Nouveauté
                      Concomitance / Marseille
                      20 €

                      La collection " Pour suites " se penche sur le devenir des projets Europan ayant franchi le stade du concours d'idée pour aller vers la réalisation. Le volet marseillais du concours Europan 12, sur le thème de la " ville adaptable ", a distingué les propositions complémentaires de l'équipe danoise Arki-Lab et l'équipe française Concomitance (devenue l'agence Concorde) pour le site de Plan d'Aou. Les deux groupements ont été invités à mettre en place la stratégie de transformation du quartier via l'aménagement d'espaces publics transitoires en concertation avec les habitants.
                      Le jeu, le sport, la vue, fédèrent les usages du futur Plan d'Aou, ouvrent la voie à une nouvelle appropriation des lieux, préfigurant une transformation plus vaste relevant des politiques de renouvellement urbain.

                      Histoire du commerce et de l'industrie de Marseille : Armateurs marseillais au XIXe siècle
                      70 €

                      par Roland Caty et Eliane Richard
                      préface de Emile Temime

                      Très bon état !

                      K & L se baladent dans la vie (et à Marseille)
                      Nouveauté
                      K & L se baladent dans la vie (et à Marseille)
                      15 €

                      Ce livre 1 du confinement marque la naissance de la série « K & L se baladent dans la vie. » Pour ne pas glisser dans le spleen, K. a marché
                      pendant les semaines du premier confinement : elle a photographié les rues de Marseille, les murs colorés, les graffitis, les sunsets et les perspectives. Chaque soir, elle envoyait à son amie L., bloquée à Paris, ses trouvailles du jour, accompagnées de textes. Les deux amies, Kristin et Lina, en ont fait un livre, rempli de joie, d'espoir et de poésie.
                      « K & L se baladent dans la vie (et à Marseille) » s'adresse aux amoureux de l'amour, de la douceur et de la création.
                      Un livre à offrir à celles et ceux que vous aimez.

                      L'art moderne à Marseille
                      39,50 €

                      la collection du musée Cantini. 09/07/1988-19/09/1988.

                      La cité Michelis
                      20 €

                      Construite par Gaston Castel en 1934, la cité Michelis est emblématique du territoire industriel de la vallée de l'Huveaune et des programmes de construction de logements sociaux de la première moitié du XXe siècle. Depuis quatre générations, elle est surtout un lieu d'ancrage familial pour ses habitants issus de différentes vagues d'immigration. Avec ses petits bâtiments de pierre, ses espaces verts, ses lieux de sociabilité, elle fait aujourd'hui figure de modèle d'habitat social.

                      L'association de locataires ''CLCV-Michelis et environs'' mène depuis plusieurs années des actions visant à valoriser son patrimoine matériel et immatériel. Elle a rassemblé des documents d'archives et organisé des ateliers mémoire afin de donner la parole à ses habitants, pour certain en place depuis 80 ans.

                      La cité Michelis a été labellisée Patrimoine du XXe siècle par la DRAC-PACA en 2000.

                      Le Patrimoine de Marseille, Une ville et ses monuments
                      39 €

                      La plus vieille ville de France a longtemps été réputée pour n'avoir pas de monuments dignes d'elle. Ce livre s'inscrit en faux par le texte et l'image contre cette légende tenace. En adoptant un parti résolument chronologique, liant l'étude de l'héritage monumental de chaque époque à l'histoire de l'appréciation progressive du patrimoine, Régis Bertrand montre l'ampleur des dénaturations et des pertes irrémédiables (ainsi pour l'art médiéval, en particulier gothique), mais aussi l'importance des restes antiques et paléochrétiens, la qualité ou l'intérêt des constructions d'Ancien Régime et surtout la valeur longtemps sous-estimée de l'apport des XIXe et XXe siècles, qu'il contribue à replacer dans l'histoire du patrimoine européen. Les photographies de Gilles Martin-Raget évoquent sous un angle inattendu ou un jour nouveau des monuments familiers et révèlent un nombre d'aspects ou de lieux mal connus. Un double plaidoyer pour la relecture attentive de la qualité d'un espace urbain marqué par une histoire contrastée.

                      Le paysage habité - La résidence Parc du Roy d'Espagne : 1959-1974, Marseille
                      8 €

                      Livret sur la résidence Parc du Roy d'Espagne 1959-1974.
                      Alimenté d'histoire, de documents, de témoignages de résidents toujours habitants aujourd'hui, certains depuis 1966 !

                      Les Chirié une dynastie d'architectes
                      20 €

                      Répertoire numérique de la sous-série 75 J par Christine Gayraud, Françoise Dallemagne, Danièle Giamarchi, Nadine Paygès. Bien illustré.

                      Les mystères de la Quatrième République. Tome 2 - Album Marseille la rouge
                      14,50 €

                      Marseille, printemps 1950. A peine sorti de la prison des Baumettes, un truand nommé Ange Casoni est engagé pour un nouveau " travail " : il doit mettre la pression sur les représentants CGT des dockers qui, par leurs actions militantes, gênent visiblement des intérêts puissants. Dans le même temps, Patrick Zardi, un agent de la DST, est retrouvé mort chez lui, asphyxié dans sa propre voiture. Tout semble conforter la thèse du suicide.
                      Mais le commissaire Coste, envoyé sur les lieux du drame, remarque tout de même de troublantes anomalies : Zardi aurait bel et bien été assassiné... Mais qui aurait pu aller jusqu'à tuer de sang-froid un membre du contre-espionnage français ? Au travers d'une nouvelle intrigue policière haletante, ce deuxième opus des Mystères de la 4e République nous montre cette fois comment les syndicats de l'époque étaient utilisés à des fins politiques par les différents blocs de la guerre froide, à peine instaurée.

                      Au travers d'une nouvelle intrigue policière haletante, ce deuxième opus des Mystères de la 4e République nous montre cette fois comment les syndicats de l?époque étaient utilisés à des fins politiques par les différents blocs de la guerre froide, à peine instaurée. Cette série s'affirme d'ores et déjà comme un best-seller avec près de 80 000 exemplaires vendus en moins d'un an !

                      Les ponts Schuhl
                      16 €

                      ''La forme des poutres, le dessin de leurs culées et des piles, le parement de ciment blanc bouchardé, les gardes-corps contribuent à créer une impression d'unité.''
                      André Schuhl, 1950

                      Littoral Marseille
                      35 €

                      Littoral Marseille, du nom des stations de bus qui, dans les quartiers nord, jalonnent le bord de mer : Littoral Beauséjour, Littoral Mourepiane, Littoral Fenouil, Littoral Sacomane, Littoral Pas du faon... dans un paradoxe inouï car si on peut longer la mer sur 20 km, de L'Estaque à la plage du Prado, on la voit peu... Au sud, il faut passer sous des portiques et parcourir des ruelles secrètes pour apercevoir des criques bleues et des maisons somptueuses. Au nord, il faut traverser des ronds-points, des embranchements d'autoroute, longer le port absolument interdit pour espérer découvrir une trouée à travers les grilles et les bateaux. Car la mer, à Marseille, n'est pas centrale. Le centre, c'est le Vieux-Port et la Canebière, non pas le Chemin du littoral dissimulé sous une autoroute.

                      C'est ce paradoxe qu'Elise Llinares a exploré. Et photographié avec en tête cette phrase de Cendrars comme fil conducteur : « Marseille est une ville selon mon coeur. Tout y semble perdu et, réellement, cela n'a aucune espèce d'importance ». Une photographie argentique, au moyen format, pour transcrire la tension lente, parfois désolée, de cet espace souvent déserté. Un paradoxe que Michel Peraldi, anthropologue au CNRS, décrypte dans un texte engagé et très personnel pour déconstruire les mythes marseillais et plaider pour un usage retrouvé du littoral et de la mer.

                      Made in Scotland
                      5 €

                      Marseille - Bulletin d'informations architecturales de l'IFA
                      8 €

                      La ville sous l'angle urbanistique et architectural de 600 avant J.C. à 1988

                      Sommaire :
                      Du commerce à l'industrie ou de Colbert à Talabot
                      La volonté de planification
                      Du defferrisme à la crise
                      L'ère métropolitaine
                      Notes bibliographiques

                      Marseille - New York 1940-1945
                      25 €

                      Une liaison surréaliste


                      Livre en très bon état. Jaquette avec des manques.

                      Marseille en chantier
                      10 €

                      Photographies de Christophe Galatry sur le périmètre de Euroméditerranée.
                       

                      Marseille et sa Major - Métamorphoses d'une cathédrale
                      36 €

                      420, 1420, 1720, 1893, 2020 : cinq dates pour découvrir l'histoire de La Major. 1600 ans d'histoire sont entre vos mains. Introduites par les belles restitutions aquarellées de Jean-Claude Golvin, rythmées chapitre après chapitre par les mêmes interrogations - le contexte historique, comment connaît-on l'histoire de la cathédrale -, les cathédrales de Marseille, la "vieille" et la "nouvelle" Major, se découvrent au fur et à mesure des reconstructions et de leurs décors.
                      Au-delà de l'architecture, les collections de la Ville de Marseille illustrent pour qui sait les regarder l'histoire des Marseillais : depuis le début du Ve siècle, face à la mer et aux activités qui en découlent, la cathédrale est au coeur de leur vie quotidienne, religieuse et économique.

                      Marseille Provence 2013 Panorama
                      28 €

                      Livre original dont la couverture est faite avec des cartes postales possibles à envoyer. Certaines pages sont dépliables pour voir apparaître un panorama sur des monuments incontournables de Marseille.

                      Marseille Provence bienvenue
                      15 €

                      Marseille, de Port en Ports
                      35 €

                      Cet ouvrage rend compte de la géographie exceptionnelle du littoral marseillais, entre calanques, collines et îles, et de ses ports à travers le regard d’une soixantaine de peintres et photographes de différentes époques. C’est un voyage en images de duos de points de vue, reliant passé lointain et présent proche, et illustrant la permanence des sujets ou leurs changements notables et l’évolution de la façade maritime phocéenne au fil du temps.

                      La ville a une façade maritime de 57 kilomètres de long, parsemée de nombreux ports à flot ou à sec, grandioses ou lovés secrètement dans l’intimité d’une crique tout au long des 24 kilomètres de calanques. Depuis le premier port antique qui se voulait une place stratégique économique et d’échanges, on peut aujourd’hui dénombrer une vingtaine de ports différents à Marseille. Les principaux ports illustrés sont : le Vieux-Port, l’Anse de la Réserve, le Vallon des Auffes, Malmousque, la Fausse Monnaie, la Pointe Rouge, la Madrague de Montredon, l’Escalette, les Goudes, les Croisettes, Callelongue, Sormiou, Morgiou, Ratonneau, l’Estaque, Corbières, la Joliette, le Terminal de croisières Léon Gourret, forme de Radoub N10, Marseille Fos.

                      Plusieurs artistes ont choisi les mêmes points de vue. Le traitement plastique sera différent, selon l’esthétique de l’époque, et les éléments qui composent le tableau ou la photographie. Ces œuvres tels des témoignages nous racontent et donnent à voir les particularismes du littoral, sa géographie exceptionnelle vue du ciel, ses animations de proximité, un patrimoine architectural remarquable avec des monuments mythiques, une activité portuaire intense.

                      Métamorphoses, Station sanitaire en Musée Regards de Provence
                      30 €

                      La Fondation Regards de Provence, présente à Marseille depuis 1998, a signé un nouveau chapitre de son histoire avec l'ouverture du Musée Regards de Provence le 1e mars 2013, qui constitue le plus important investissement culturel privé à Marseille et sur le territoire pour l'année Capitale Européenne de la Culture.

                      Le Musée est abrité dans l'ancienne Station Sanitaire maritime du port de Marseille, conçue par Fernand Pouillon en 1948 et labélisée Patrimoine du XXème siècle.

                      Ce bâtiment, à l'abandon pendant plus de quarante ans et ayant frôlé la destruction en 2009, a été métamorphosé grâce à Regards de Provence. Quinze mois de travaux ont donné naissance au musée qui est consacré à la collection de la Fondation Regards de Provence, à des expositions temporaires des arts classiques, modernes et contemporains et à l'exposition permanente Mémoire de la Station Sanitaire.

                      Chaque point de vue a été considéré par l'architecte d'origine. L'horizon est à portée de vue, et le musée, ancienne porte d'entrée du territoire et point de ralliement entre la mer et la terre, joue de la transparence avec l'extérieur et l'intérieur.

                      Métropolisation, gouvernance et citoyenneté dans la région urbaine marseillaise
                      26,01 €

                      Cet ouvrage est issu de journées d'études qui se sont tenues en septembre 2000 à la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme à Aix-en-Provence sous l'intitulé '' Métropolisation, gouvernance et citoyenneté dans la région urbaine marseillaise ''. Dans une approche pluridisciplinaire, les travaux présentés ici s'efforcent de comprendre les logiques économiques, sociales, politiques, culturelles qui concourent aujourd'hui à la constitution de cette nouvelle réalité urbaine qu'est la métropole marseillaise, et qui impliquent tout à la fois les institutions et la société civile, les décideurs et les simples citoyens. Ils mettent en évidence, au sein de cet ensemble, des potentialités nombreuses mais aussi des dysfonctionnements importants appelant des efforts plus soutenus et plus coordonnés en matière d'action publique. La problématique de la '' gouvernance '' offre une perspective intéressante pour répondre à cette exigence. Cela passe par une redécouverte de l'initiative locale, mais aussi par l'ouverture sur un horizon élargi où la production de la ville va de pair avec l'organisation politique de la Cité comme lieu toujours à redéfinir du '' vivre ensemble ''.

                      Muséart voyages n°81
                      5 €

                      Marseille, la Renaissance

                      Palais Longchamp. Monumental et Secret
                      22 €

                      Catalogue de l'exposition Le Palais Longchamp (2012-2014).
                      Photographies de Michel Eisenlohr.
                      Préface de Rudy Ricciotti, Grand Prix national d'Architecture.
                      Michel Eisenlohr est un photographe romantique au sens entier de l'idée de romance. Ses photos émouvantes portent un regard courageux, tendre et attentif au patrimoine merveilleux du Palais Longchamp. Le travail photographique sur le Palais Longchamp a été réalisé entre 2005 et 2007.