Filtrer par
                    36 produits ( 1 - 24 )
                    Alessandro Mendini
                    40,01 €

                    Alessandro Mendini, born in Milan in 1931, is a major theorist and a driving force behind avant-garde design in Italy. Aside from his artistic career, he was also editor of the architecture magazines Casabella and Modo and publisher of the famous 'Domus' magazine. Considered to be one of the most important contemporary designers in Europe, Mendini's work places an emphasis on cultural diversity and radical expression. He has also produced many collective projects, such as the museum in Groningen, Netherlands, built with Philippe Starck, Frank Stella, and Michele de Lucchi. He has also worked with important Italian and foreign firms as Zanotta, Alessi, Swatch, Philips, Venini, Bisazza and Cartier. Published in the same style as the successful 'Minimum Architects' series, the 'Minimum Design' series includes books about the major figures in the field of design, creators of objects that have become a part of our daily lives. The lamp on our desk, the chair we are sitting on or the glasses we are wearing have a genius behind to be discovered. These volumes will introduce in a practical manner the personalities and the works of the world's major designers by way of an historical-critical introduction to the work and life of each individual designer. An accurate selection of the designer's most famous objects arranged in chronological order and a critique of his or her work summarsing the most significant reviews published in magazines and newspapers will complete the subject.

                    Anni et Josef Albers - Egal mais inégal
                    Nouveauté
                    Anni et Josef Albers - Egal mais inégal
                    120 €

                    Une biographie visuelle spectaculaire et sans précédent de deux grands maîtres et pionniers de l'art et du design modernes, Anni et Josef Albers. Anni & Josef Albers : Egaux et Inégaux est la première monographie qui célèbre, dans un élégant volume, le génie créatif et la relation entre ces deux maîtres - de leurs années de formation au Bauhaus en Allemagne à leur influence remarquable au Black Mountain College aux Etats-Unis en passant par leur période très productive dans le Connecticut.

                    L'auteur et directeur de la Fondation Albers, Nicholas Fox Weber narre les connexions fascinantes entre leurs oeuvres, leur vie personnelle et leurs voyages, tout en révélant leur conviction profonde selon laquelle l'art et la créativité sont au coeur de l'existence humaine.

                    Des Homages to the Square de Josef ses photo-collages et ses assemblages de verre lumineux en passant par les magnifiques tissages, créations textiles et imprimés vibrants d'Anni - sans oublier des clichés personnels inédits.

                    Ce livre dévoile la vision profonde des Albers, comme jamais auparavant.

                    Bruno Munari
                    35 €

                    On the occasion of the centenary of his birth (2007), and twenty years after the last major monographic exhibition (Palazzo Reale, Milan, 1987), a great show featuring over two hundred works pays homage to this artist.

                    The exhibition highlights not only the most renown works, as the projects of installations of the forties and fifties, the artistic interventions in the architectural field of the following decade, the graphic projects and the cooperation of some of the most important companies of Italian culture of the period after the Second World War (Einaudi, La Rinascente, Olivetti and Danese), but also some of the less known aspects of Munari's work, as his continuative cooperation with many Italian magazines specialized in design, communication and art.

                    The catalogue, completed by rich iconographic material, presents the ten sections in which the exhibition is organized, and it includes as well a biography and a bibliography.


                    Milan, October 2007 - February 2008

                    Chaises - 1000 chefs-d'oeuvre du design du XIXe siècle à nos jours
                    20 €

                    La chaise est sans doute la pièce de mobilier la plus propice à l'inventivité : alliant, dans sa fonction même, l'utile à l'agréable, elle était destinée à marquer l'histoire du design. C'est ce que démontre ce nouvel ouvrage des spécialistes Charlotte et Peter Fiell, qui présente les 1000 chaises les plus novatrices du monde, de 1800 à nos jours, dessinées par les plus grands designers, d'Alvar Aalto à Marco Zanuso.

                    Chaque photographie d'oeuvre d'art est accompagnée d'un texte explicatif : car les auteurs, non contents de décrire précisément les chaises qu'ils ont choisies, reviennent sur les raisons de ces choix, et révèlent pourquoi telle ou telle oeuvre, de la simple chaise de bureau au fauteuil édition limité, a marqué la discipline.

                    À travers ce sujet apparemment anodin, ce beau livre est un véritable guide du design moderne.

                    Charlotte Fiell a étudié au British Institute de Florence et a obtenu son diplôme en Histoire de l'art au Camberwell College of Art, à Londres. Peter Fiell est diplômé en design au Central Saint Martin's à Londres. Ils se sont rencontrés à l'étude Sotheby's, commissaire-priseur mondialement connu, où ils travaillaient tous les deux. Aujourd'hui, Charlotte et Peter Fiell font autorité en matière de design.
                    Spécialisés dans les XXe et XXIe siècles, ils ont publiés près de 40 best-sellers sur le sujet.

                    Charles et Marie-Laure de Noailles. Mécènes du XXe siècle
                    52 €

                    La villa Noailles est le lieu emblématique de la modernité ou plutôt des modernités qui ont profondément marqué les décennies qui ont suivies la Première Guerre mondiale. Construit par Robert Mallet-Stevens, meublé par Pierre Chareau, Sonia Delaunay, Djo Bourgeois, Jean-Michel Franck, ce" château cubiste" accueille Man Ray, Alberto Giacometti, Salvador Dali, Jean Cocteau, Francis Poulenc, Luis Bunuel, André Breton, etc.
                    Cet ouvrage, très attendu, présente toutes les facettes du mécénat de Charles et Marie-Laure de Noailles, qui de 1923 à 1973, ont acquis ou commandé des oeuvres d'art issues de toutes disciplines : art, cinéma, musique ou encore littérature. Toutes leurs vies, quitte à choquer ou à être critiqué, ils furent en éveil face aux enjeux plastiques et intellectuels de leurs temps, les ont stimulés et soutenus.
                    Ecrit par les chercheurs et commissaires d'exposition du centre d'art d'intérêt national de la Villa Noailles, Alexandre Mare et Stéphane Boudin-Lestienne, le livre se réfère à de nombreuses sources inédites (correspondances, photographies, oeuvres, documents) apportant un regard précis et authentique sur ce couple étonnant. Leur histoire - ce qu'on pourrait nommer un héritage - continue, plus que jamais, à nous interroger sur le rôle du mécène face aux artistes et à la société.

                    Charlotte Perriand - L'oeuvre complète Volume 1, 1903-1940
                    95 €

                    Pendant sept décennies, Charlotte Perriand (1903-1999) a contribué à façonner le Inonde de ses inventions, laissant derrière elle un sillage d'images, d'objets, de lieux et d'édifices, autant de registres d'une oeuvre qui apparaît désormais dans toute son ampleur.

                    Ce premier volume de l'oeuvre complète offre une analyse détaillée de ses premières années de création, très fertiles, aussi bien dans le domaine du design que de l'architecture ou de la photographie. S'appuyant une grande partie sur les archives conservées par la famille de l'artiste dans son atelier parisien, il permet de faire la lumière sur ses sources, son environnement, ses années d'apprentissage à l' école de l'Union centrale des arts décoratifs, ainsi que sa rencontre et son association avec Pierre Jeanneret et Le Corbusier, en 1928, qui va donner naissance à des meubles emblématiques tels que la Chaise longue basculante (1928), et à ses premiers aménagements (la Villa Savoye, la Villa Church, la Villa MARTINEZ de Hoz).

                    Il nous fait également découvrir son engagement militant, qui l'amène à voyager à Moscou, puis à réfléchir à une architecture vernaculaire au service du peuple, qui aboutira notamment, dans les années 30, à la Maison au bord de Peau (1934), à un centre de vacances (1935), ou encore à ses premières architectures de montagne.

                    Les années 30 sont par ailleurs celles de la création de l'UAM, dont elle est l'un des membres fondateurs aux côtés de Robert Mallet-Stevens, mais aussi de sa rupture idéologique avec Le Corbusier, qui va l'amener, à l'orée de la Seconde Guerre mondiale, à faire cavalier seul.

                    Les auteurs :

                    JACQUES BARSAC est réalisateur d'une quarantaine de documentaires sur l'art et sur l'histoire, dont Charlotte Perriand ou encore Le Corbusier, pour lequel il a reçu le trophée de la promotion de l'architecture du ministère de l'Equipement.
                    Depuis 2002, il consacre son activité autour de l'oeuvre de Charlotte Auteur de quatre ouvrages de référence, Charlotte Perriand, un art d'habiter, Éditions Norma 2005, Charlotte Perriand et le Japon, Éditions Norma, 2008, Charlotte Perriand et la Photographie, 5 Continents Éditions, 2011, il est également conseiller scientifique des expositions sur Charlotte, Perriand depuis 2005. Il a ainsi assuré le commissariat de « Charlotte Perriand et la photographie », Petit Palais, Paris, 2011, et de « Charlotte Perriand et le Japon », musée d'Art moderne, Saint-Étienne, 2013.

                    JEAN-LOUIS COHEN est historien de l'architecture et de l'urbanisme du w siècle. De 1998 à 2003, il a supervisé la création de la Cité de l'architecture et du patrimoine. Il est l'auteur de plus de trente livres sur l'architecture et a été commissaire de nombreuses expositions au Centre Georges-Pompidou, au pavillon de l'Arsenal et à l'Institut français d' architecture.

                    ARTHUR RÜEGG est professeur à l'École polytechnique fédérale de Zurich, Suisse. Spécialiste de Le Corbusier, il est notamment l'auteur de Charlotte Perriand, livre de bord, 1928-1933, Birkhauser, 2004, et de Le Corbusier. Meubles et intérieurs 1905-1965, Scheidegger & Spiess, 2012.

                    Charlotte Perriand - L'oeuvre complète Volume 2, 1940-1955
                    95 €

                    Ce deuxième volume de l'oeuvre complète de Charlotte Perriand retrace des périodes particulièrement importantes de son oeuvre: ses deux séjours au Japon en 1940-1941 et 1953-1955, et ses réalisations pour la Reconstruction, marquées par sa collaboration avec les Ateliers Jean Prouvé et de grands architectes de l'époque : Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Paul Nelson, Jean de Mally, Kenzo Tangé etc.

                    Bien au-delà de son rôle de conseiller pour le gouvernement japonais, Charlotte Perriand récolte en 1941 une riche documentation photographique sur tous les aspects du Japon traditionnel pour les publier dans des journaux après la guerre. On retrouve dans cet ouvrage plus d'une centaine de ces photographies sur l'histoire de l'art du Japon, publiées pour la première fois.

                    Autre étape capitale dans son oeuvre : la convention de collaboration que Charlotte Perriand signe avec les Ateliers Jean Prouvé en 1952. Cette collaboration (1952-1955), est marquée par un ensemble de réalisations emblématiques et de chefs-d'oeuvre du design, comme les bibliothèques Mexique et Tunisie créées par Charlotte Perriand.

                    L'ouvrage relate également ses réalisations en Indochine où elle tente d'orienter l'artisanat et la petite industrie en 1943-1944, et détaille la collaboration de Charlotte Perriand et de Pierre Jeanneret après la guerre, notamment avec l'éditeur américain Knoll, et tous les chantiers pour l'Afrique, les cités universitaires (Antony, Maisons du Mexique et de la Tunisie, Maison de l'étudiant en Médecine), l'unité d'habitation de Marseille de Le Corbusier, ainsi que l'aménagement de nombreux appartements.

                    Le livre montre également la naissance du mouvement Formes Utiles en 1949, dont Charlotte Perriand est co-fondatrice, qui marque profondément l'histoire du design en France, placée sous le signe de la synthèse des arts : objets utiles, peinture, sculpture, architecture.
                    Sont reproduites in-extenso les 60 pages de son fameux article L'art d'habiter pour la revue Technique et Architecture en 1950, qui explicitent sa pensée et sa démarche d'architecte d'intérieur et de designer.

                    Les auteurs Jacques Barsac est réalisateur d'une quarantaine de documentaires sur l'art et sur l'histoire, dont Charlotte Perriand et Le Corbusier pour lequel il a reçu le trophée de la promotion de l'architecture du ministère de l'Équipement.
                    Depuis 2002, il consacre son activité autour de l'oeuvre de Charlotte Perriand. Auteur de quatre ouvrages de référence : Charlotte Perriand, un art d'habiter, Éditions Norma, 2005, Charlotte Perriand et le Japon, Éditions Norma, 2008, Charlotte Perriand et la photographie, Édition 5 Continents, 2011.
                    Conseiller scientifique des expositions Charlotte Perriand depuis 2005, il a assuré le commissariat des expositions : Charlotte Perriand et la photographie,Petit-Palais, Paris, 2011 et Charlotte Perriand et le Japon , Musée d'Art moderne, Saint-Étienne, 2013.

                    Paul Thomson (Préfacier)
                    Paul Thomson est le recteur du Royal College of Art, Londres. Il a été directeur, de 2001 à 2009, du Smithsonian's CooperHewitt, National Design Museum à New York. Il a également été le commissaire de l'exposition Charlotte Perriand: Modernist Pioneer and Modern Britain 1929-1939 au Design Museum de Londres.

                    Charlotte Perriand - L'oeuvre complète Volume 3, 1956-1968
                    95 €

                    Ce troisième volume de l'oeuvre complète (1956-1968) présente le travail de Charlotte Perriand au coeur des Trente Glorieuses, période pendant laquelle son statut de créatrice internationale va se confirmer.

                    Dès 1956, Charlotte Perriand développe une collaboration soutenue avec la galerie Steph Simon, éditeur notamment de ses bibliothèques Nuage. Elle renforce ses liens avec Air France, aménage des agences en Europe, au Japon et au Brésil et conçoit les premiers espaces de travail en open space.
                    À Genève, elle consacre plus de dix ans à la rénovation de l'immense palais des Nations, siège de l'ONU en Europe, pour en faire un outil moderne au service de milliers de diplomates et d'ONG.

                    L'ouvrage illustre également son ''art d'habiter'' à travers des réalisations comme la résidence de l'ambassadeur du Japon à Paris, la maison du Sahara, son chalet à Méribel, son appartement à Rio de Janeiro, ou encore l'équipement intérieur du pavillon du Brésil à la cité universitaire, à Paris, avec Le Corbusier.

                    Autre pays d'élection de Charlotte Perriand après le Japon, le Brésil, où elle se rend régulièrement de 1959 à 1970, occupe une place importante dans son univers. Elle y noue des liens d'amitié avec Lucio Costa, Oscar Niemeyer et les grandes figures du milieu culturel progressiste.
                    En 1963, elle commence une mission sur le développement de l'artisanat dans le Nordeste (La région nord-est du Brésil ), interrompue par le coup d'Etat militaire.

                    Près de 800 documents, pour la plupart inédits, retracent une douzaine d'années de création dans les domaines du mobilier, de l'aménagement et de l'architecture de cette pionnière du design, et préfigurent son travail pour la station des Arcs en Savoie dans les années 70 et 80.

                    Charlotte Perriand - L'oeuvre complète Volume 4, 1968-1999
                    95 €

                    Dernier volet de l'oeuvre complète, le volume 4 est en grande partie consacré aux Arcs, station savoyarde de loisirs d'hiver et d'été.
                    Pendant plus de vingt ans, Charlotte Perriand, pionnière de l'architecture bioclimatique, dirige la conception urbanistique et architecturale d'Arc 1600 et d'Arc 1800, en collaboration avec une équipe d'architectes. Elle conçoit également l'architecture intérieure de plus de 4 500 logements, intervenant jusqu'au choix de la petite cuillère.

                    Cette oeuvre exceptionnelle est l'aboutissement des recherches de Charlotte Perriand sur l'habitation pour le plus grand nombre. Les Arcs illustrent, tout comme son activité d'enseignante à l'École des beaux-arts de Besançon, ses derniers aménagements à Tokyo et Paris, le projet de centre culturel pour les femmes ou encore la maison de thé, son génie de repousser les murs pour inventer un nouvel art de vivre.

                    Les hommages et rétrospectives qui couronnent ces soixante-dix années de création soulignent sa perpétuelle capacité à se renouveler et son statut de femme visionnaire qui a traversé le siècle.

                    900 illustrations en couleurs

                    Charlotte Perriand - The modern life
                    Nouveauté
                    Charlotte Perriand - The modern life
                    35 €

                    Ce livre explore le parcours de Charlotte Perriand, de l'esthétique de la machine à son adoption des formes naturelles, et des systèmes de mobilier modulaire aux grands projets architecturaux tels que la station de ski des Arcs.

                    Présentant certains de ses intérieurs les plus célèbres, ainsi que ses meubles originaux, ses photographies et ses cahiers personnels, ce livre jette un nouvel éclairage sur le processus créatif de Perriand et sa place dans l'histoire du design.

                    Il accompagnera la prochaine exposition du Design Museum à Londres.

                    Édition en anglais

                    Charlotte Perriand et la photographie
                    45 €

                    Au cours des années 1930, parallèlement à ses activités d'architecte, de designer, d'urbaniste et de militante, la photographie occupe une place importante dans sa création.
                    L'aventure photographique débute en 1927 et se clôt au Japon en 1940. Se déployant tout au long de la période pionnière, quand se développe la modernité, elle s'éteint sur l'espoir d'un monde meilleur anéanti par la seconde guerre mondiale.

                    La photographie est pour Charlotte Perriand le '' laboratoire secret '' de ses recherches plastiques et philosophiques : c'est une '' machine '' à penser. Son oeuvre photographique, qui exprime les principaux thèmes et les interrogations des modernes des années 1930, s'inscrit dans le vaste mouvement des avant-gardes où peintres, architectes et photographes, parfois confondus, travaillent côte à côte dans une communauté d'esprit, où chaque expression s'enrichit du regard de l'autre.

                    Charlotte Perriand et le Japon
                    49 €

                    Invitée en 1940 par le gouvernement japonais pour orienter la production d'art industriel du pays, Charlotte Perriand découvre une pensée, un mode de vie et une architecture ancestrales, conformes aux préceptes modernistes qu'elle défendait avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret.
                    L'élaboration de son ''art d'habiter'', qui modifia profondément la manière de vivre des Français dans les années 50, est née des réflexions qu'elle a menées pendant sa mission au Japon.

                    En retour, elle a contribué avec passion, à travers ses interventions dans les ateliers de production, au renouveau de l'artisanat japonais. ''De tous les Occidentaux qui ont travaillé au Japon, c'est probablement elle qui a eu la plus grande influence sur le monde du design japonais'', a déclaré le grand designer Sôri Yanagi, qui fut son assistant.

                    Ses expositions au Japon, ''Sélection, Tradition, Création'' (1941) et ''Proposition d'une synthèse des arts'' (1955), qui eurent un grand retentissement, ses publications et ses études, ses réalisations à Tôkyô, la maison de Jacques Martin (1953), l'agence Air France (1959), ou à Paris, la résidence de l'ambassadeur du Japon (1966-1969), le showroom Shiki Fabric House (1975) et la maison de Thé à l'Unesco (1993) sont autant de témoignages des liens entre cultures occidentale et japonaise et de leur enrichissement réciproque.

                    L'ouvrage, qui révèle la liberté de pensée de cette grande créatrice face aux enjeux d'une période complexe, est d'un enseignement précieux pour les nouvelles générations d'architectes et de designers, mais aussi pour l'homme d'aujourd'hui.

                    Préface de Germain Viatte, directeur du Musée des arts premiers (Quai Branly) et postface d'Yvonne Brunhammer.

                    500 illustrations noir et blanc et couleur
                    Couverture reliée sous jaquette

                    Christian Ghion
                    45 €

                    Une carrure impressionnante et un franc-parler qui lui est propre, Christian Ghion est un personnage hors du commun. Il est aussi un designer aux talents multiples.
                    Sa créativité, son inventivité sans cesse renouvelées lui ont permis de multiplier ces dernières années des collaborations avec de prestigieuses maisons d'édition (Néotu, Cappellini, Driade, Salviati, XO, Sawaya & Moroni...) et de grands noms ou personnalités internationales (Chantal Thomass, Pierre Gagnaire, Jean-Charles de Castelbajac, Nicolas Feuillatte...).
                    Rassembleur, il organise pendant sept ans les expositions Tarkett Sommer auxquelles participent les grandes stars du design et orchestre le « Design Lab », véritable laboratoire d'innovations, où se révèlent les signatures de demain.
                    Première monographie consacrée au designer, ce livre vient illustrer la trajectoire originale de Christian Ghion.
                    Préface et texte (français/anglais) : Pierre Doze et Barabara Poirette.


                    Christophe Pillet
                    40,01 €

                    Le designer Christophe Pillet choisit de dessiner des objets, des meubles, des lieux pour raconter des histoires. Ou plus simplement pour dire les choses et donner son point de vue sur des situations du quotidien. Ce livre inédit présente un large échantillon d'archives graphiques du designer. Dessins au crayon, au feutre ou encore esquissés par informatique s'intercalent avec une série de propos où Christophe Pillet livre son approche des différents domaines d'expression qu'il explore. Véritable envers du décor, cet ouvrage est également constitué d'un portfolio photographique qui offre un regard singulier sur quelques réalisations phares du designer afin de rappeler au lecteur l'aboutissement formel de l'objet. 

                    CHRISTOPHE PILLET (né en 1959, vit et travaille à Paris). Diplômé de l'école des Arts décoratifs de Nice en 1985 et Master de la Domus Academy de Milan en 1986 Christophe Pillet travaille de 1986 à 1988 à Milan, puis de 1988 à 1993, avec Philippe Starck à Paris. Depuis mai 1993, il poursuit son activité en tant qu'indépendant. Elu Créateur de l'année en 1994, il intervient dans de nombreux domaines tels que le design de mobilier et de produits, la décoration intérieure, l'architecture, la scénographie et la direction artistique. Christophe Pillet collabore, entre autres, avec les sociétés, Cappellini, Daum, JC Decaux, Domeau & Pérès, Driade, Lacoste, L'Oréal, Renault, Serralunga, Veuve Clicquot Ponsardin, Whirlpool.

                     


                    Concrete - Martin Szekely
                    49 €

                    Création originale du designer Martin Szekely : le projet de tables Concrete.

                    Les recherches de Martin Szekely le conduisent le plus souvent à détourner des matériaux issus d'autres domaines d'activité pour les appliquer à son univers de création. Cette fois-ci, le designer nous surprend avec une très étonnante réalisation d'un ensemble mobilier en béton fibré : un décalage surprenant par rapport à la culture du bâtiment et à la destination originelle du béton utilisé pour la construction.

                    Texte (français et anglais) du critique d'art Christian Simenc.

                    Exemplaire du tirage de tête, limité à 300 exemplaires, accompagné d'un dessin original de Martin Szekely, signé et numéroté (42 x 30 cm).

                    Des étagères - Martin Szekely
                    50 €

                    La nouvelle collection Les cahiers permet de découvrir une réalisation nouvelle d'un créateur contemporain, de sa conception à sa fabrication. Cette collection propose une approche inédite d'objets témoins de leur temps. Le premier volume de la collection est consacré au designer Martin Szekely et à sa réalisation : ''des étagères'' Le texte est de Christian Schlatter, philosophe, spécialiste en esthétique.

                    Tirage accompagné d'une illustration originale du designer, signée et numérotée, spécialement conçue pour l'édition limitée (500 ex).

                    DJO BOURGEOIS
                    45 €

                    Georges Bourgeois (1898-1937), dit Djo-Bourgeois est un architecte dont la trajectoire " moderne " est fulgurante. Sorti de l'école spéciale d'Architecture en 1922, il présente très tôt ses projets personnels d'architecture et d'architecture intérieure dans les grands salons de Paris. Ce livre est le premier qui lui est consacré Georges Bourgeois (1898-1937), dit Djo-Bourgeois est un architecte dont la trajectoire " moderne " est fulgurante.
                    Sorti de l'école spéciale d'Architecture en 1922, il présente très tôt ses projets personnels d'architecture et d'architecture intérieure dans les grands salons de Paris : Salon d'Automne et Salon des Artistes Décorateurs. D'emblée son travail révèle une étonnante exigence spatiale, pensée à partir d'une minutieuse rationalité, d'une grande modernité. Son programme s'inscrit dans les pas des maîtres du Bauhaus et du mouvement De Stijl.
                    Son talent est très vite reconnu par l'architecte Robert Mallet-Stevens qui lui propose l'aménagement de la Villa des Noailles à Hyères (1925). Précurseur, à l'instar de René Herbst et Louis Sognot, il côtoie les fondateurs de l'UAM (Union des Artistes Modernes), fondée en 1929. Il résiste cependant à la scission avec la société des Artistes Décorateurs. Moins dogmatique tout en étant fondamentalement moderne et innovant, il produit un mobilier en métal, verre, ciment et bois.
                    Ses intérieurs minimalistes lui sont inspirés par une volonté graphique affirmée, portée par des compositions de volumes fonctionnels et polyvalents. Il réalise de nombreux intérieurs pour des clients privés tout en se consacrant à l'architecture commerciale et à la création de meubles et de décors de théâtre. Hélas, la trajectoire de cet artiste sur doué, s'interrompt brutalement à la veille de de l'exposition internationale des arts et des techniques de Paris en 1937.
                    Ce livre est le premier qui lui est consacré, à l'aide de nombreux documents photographiques, textuels et de dessins, qui ont été conservé à ce jour.

                    Domeau et Pérès Design
                    37 €

                    Le livre présente le travail de collaboration de l'éditeur de meubles Domeau & Pérès depuis une dizaine d'années avec des designers tels que Christophe Pillet, les Bouroullec, Matali Crasset, Andrée Putman, Laurent Nicolas, Jerôme Olivet, Martin Szekely, Milan Vukmirovic, Alexandre de Betak, Odile Decq, Vincent Dupont-Rougier, François Azambourg.

                     


                    Eileen Gray
                    29,95 €

                    Architecte et designer d'origine irlandaise, Eileen Gray, née Kathleen Eileen Moray, (1878-1976) s'installe à Pans en 1902. Elle sera l'une des figures marquantes des arts décoratifs français des années 1910 et 1920. Elle crée en particulier de luxueux tapis et meubles en laque et ouvre une galerie rue du Faubourg-Saint-Honoré. Son travail novateur en matière de mobilier et d'architecture allie les lignes épurées du Mouvement moderne à un souci du confort et un sens pratique. Son oeuvre a influencé des designers renommés de l'époque, dont Pierre Chareau, Charlotte Perriand et Robert Mallet-Stevens. La carrière d'Eileen Gray constitue un paradigme des grandes évolutions esthétiques et théoriques qui agitent le monde de la création après la Première Guerre mondiale. Réservée et soucieuse de protéger sa vie privée, Eileen Gray réalisa neuf de ses projets architecturaux au cours de sa vie, mais travailla sur plus de quarante-cinq études. Elle niera d'ailleurs plus tard avoir jamais eu de clients. Son oeuvre la plus célèbre, la villa E.1027, à Roquebrune-Cap Martin en France, interprétation des principes spatiaux et formels de Le Corbusier, est aujourd'hui considérée comme l'une des réalisations majeures de l'architecture moderne. À la fin des années 1930, elle s'orienta vers des préoccupations sociales et conçut une série de projets de logements ouvriers et d'équipements de loisirs pour la classe moyenne. Cet ouvrage dessine un portrait détaillé d'Eileen Gray, et met en lumière sa contribution de première importance au Mouvement moderne. Il replace son oeuvre dans le contexte des mouvements du design et de l'architecture contemporains ainsi que dans l'histoire culturelle et sociale du XXe siècle. Pour la première fois, la collaboration d'Eileen Gray aux plans de quatre maisons jusqu'alors attribuées à son collaborateur, l'architecte roumain Jean Badovici est reconnue. Caroline Constant étudie les motivations et les influences qui sous-tendent le travail d'Eileen Gray et fournit, à travers des annexes détaillées, les informations essentielles à la compréhension de son oeuvre, notamment une chronologie et une liste complète des projets réalisés ou restés à l'état de projets.

                    Eileen Gray - Sa vie et son oeuvre
                    35 €

                    Eileen Gray, qui figure parmi les plus grands architectes du XXe siècle, exerça une influence profonde bien que souvent ignorée dans des domaines d'activité largement dominés par les hommes. Aujourd'hui, ses créations emblématiques comme le fauteuil Bibendum ou la table E-1027 sont célèbres dans le monde entier et ses meubles originaux atteignent des sommes vertigineuses.

                    Durant les dernières années de sa vie, elle observait cependant avec un certain dédain l'envolée de ces prix qu'elle jugeait "ridicules". Un rêve d'une différente nature l'animait : elle considérait que l'art et le design constituaient des actes de résistances à l'encontre de la médiocrité ambiante.

                    Peter Adam fit sa rencontre alors qu'elle avait 82 ans. Pendant quatorze ans, ils furent liés par une amitié indéfectible. Les souvenirs qu'évoquait Eileen Gray étaient teintés d'émotions contradictoires et elle vécut une relation tumultueuse aussi bien avec elle-même qu'avec le reste du monde. Animée d'une inventivité constante, elle se consacra à l'architecture, à la création de meubles et à la peinture avec un même enthousiasme, convaincue que seul l'art donnait accès à la richesse du monde dans ses dimensions les plus complexes.

                    Dans cette biographie intimiste, Peter Adam livre un grand nombre de souvenirs personnels et retrace la vie d'une femme fascinante - de sa naissance dans une famille de l'aristocratie irlandaise aux années d'intense création architecturale dans le sud de la France en passant par ses expériences extravagantes dans le Paris de la période Art Déco et ses relations amoureuses avec hommes et femmes.

                    L'auteur nous révèle des détails inédits sur la production picturale méconnue d'Eileen Gray, ses relations tendues avec Le Corbusier et le destin de E-1027, sa maison emblématique devenue un véritable modèle en matière d'habitat moderne radical.

                    Peter Adam, né à Berlin en 1929, est citoyen britannique depuis 1965.
                    Il a vécu quarante ans à Londres où il été producteur exécutif à la BBC.
                    Les documentaires sur l'art et les artistes du XXe siècle qu'il a écrit et réalisés ont remporté de nombreuses récompenses.
                    Il est également l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages dont Art of the Third Reich, Kertész on Kertész, Eisenstaedt on Eisenstaedt,
                    David Hockney and His Freinds, ainsi qu'une autobiographie, Mémoire à contre-vent.

                    En 2008, il a été nommé officier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français. Unique survivant du cercle amicale d'Eileen Gray, il vit désormais entre Paris et le Sud de la France.

                    Enzo Mari - Autoprogettazione ?
                    20 €

                    It is not easy to translate into English the Italian word autoprogettazione. Literally it means auto = self and progettazione = design. But the term 'self-design' is misleading since the word 'design' to the general public now signifies a series of superficially decorative objects. By the word autoprogettazione Mari means an exercise to be carried out individually to improve one's personal understanding of the sincerity behind the project. To make this possible you are guided through an archetypal and very simple technique. Therefore the end product, although usable, is only important because of its educational value. A project for making easy-to-assemble furniture using rough boards and nails.
                    An elementary technique to teach anyone to look at present production with a critical eye.
                    The first edition of the book was compiled by the Duchamp Centre and printe for the exhibition at the Galleria Milano in 1974.

                    Je dors, je travaille
                    35 €

                    Catalogue « bio-monographique » éclairant la démarche de l'artiste, sculptrice et céramiste Valentine Schlegel, dont la pratique, intimement liée à son quotidien, répond à une logique certaine : celle de créer ses propres conditions de vie. Réalisé par l'artiste Hélène Bertin suite à une recherche sur Valentine Schlegel, édité par Hélène Bertin et Charles Mazé & Coline Sunier.

                    Née en 1925, Valentine Schlegel a développé une pratique plastique quotidienne entre Paris et Sète. À l'image d'un couteau suisse, elle maîtrise plusieurs techniques pour réaliser des objets usuels aux corps sculpturaux : couverts en bois, vases en céramique, sacs en cuir, cheminées en plâtre. Conçu sans hiérarchie, souvent en collaboration avec ses amis, ce corpus est fait d'objets de différentes dimensions et aux usages tantôt fantaisistes, tantôt quotidiens. Valentine Schlegel a également réalisé nombre d'éléments architecturaux en plâtre destinés aux intérieurs. Ces sculptures à vivre sont aussi, par leur caractère indéplaçable, la raison pour laquelle son travail est resté méconnu.

                    Grâce à une iconographie riche et précisément sélectionnée, cette monographie de référence permet notamment de documenter l'ensemble des cheminées que Valentine Schlegel a réalisées chez des particuliers - une centaine de 1959 à 2002. Les autres pans de son travail sont également abordés afin de saisir l'ensemble de sa pratique, intimement liée à son mode de vie, où les questions d'autonomie de production et d'amitié sont centrales.

                    « je dors » et « je travaille » sont deux énoncés peints sur une pancarte réversible accrochée à la porte de l'atelier sétois de Valentine Schlegel. Ils correspondent à deux temps différents de ses journées, invitant à l'isolement ou à la compagnie. Ces deux « activités » ne sont pas à prendre comme des opposés mais comme indissociables l'une de l'autre: elles servent de structure à l'édition en rendant perceptible les choix de modes de vie personnels et professionnels de Valentine Schlegel.

                    De par le déroulé chronologique, chaque page du livre peut être perçue comme un moment d'une journée, où la fabrication d'un ustensile de cuisine, la pratique de la sieste dans une couchette spécialement conçue à cet effet, la création d'une cheminée en plâtre pour la maison d'un collectionneur ou d'un sifflet en forme de sirène pour un cadeau à une amie sont les témoins d'une pratique totale et quotidienne, sans ordre hiérarchique mais répondant à une logique certaine: celle de créer ses propres conditions de vie.

                    Jean Prouvé, designer
                    26,01 €

                    Pourquoi un nouvel ouvrage sur Jean Prouvé ? Est-il encore possible d'ouvrir des pistes de recherche autour de son travail intemporel ? Tandis que certaines de ses pièces industrielles ont intégré les collections des musées d'art moderne et contemporain, Prouvé est unanimement salué pour l'engagement qui a soutenu sa démarche et l'originalité de ses contributions à la modernité. De fait, n'est-on pas
                    fondé à pressentir chez cet esprit novateur capable d'aborder les différentes échelles de conception, de l'objet jusqu'à la grande structure, un designer ? Cet ouvrage développe cette hypothèse grâce aux témoignages de professionnels, aux contributions de chercheurs, à la publication de textes inédits et aux productions de jeunes designers qui montrent par leur travail la capacité à se renouveler inscrite dans la démarche de Prouvé.

                    Livre broché + CD-ROM

                    Jean Royère
                    65 €

                    Né en 1902, Jean Royère, le « moderne d'hier », manifeste très jeune son goût pour la décoration. Il débute à l'âge de 30 ans une brillante carrière de décorateur.
                    Après avoir épousé puis délaissé le fonctionnalisme en vogue dans les années 30, il présente en 1939 au Salon des artistes décorateurs un boudoir qui marque de manière provocante le retour à l'ornement.

                    De 1931 à 1972, ce voyageur infatigable réalise plus de mille projets à travers le monde, de l'aménagement de la cité ouvrière d'Aplemont dans le nord de la France à la décoration du palais du shah d'Iran, créant avec légèreté un style qui évoque le désir de liberté d'une époque et marquera nombre de créateurs contemporains.
                    Ses meubles et objets, parmi lesquels les emblématiques fauteuils et canapés Ours, font aujourd'hui l'objet d'un véritable engouement de la part des collectionneurs d'art et de design à travers le monde.

                    Préfacée par Jean-Louis Gaillemin, cette nouvelle édition permet de découvrir et d'approfondir des aspects méconnus de l'oeuvre de Jean Royère, notamment grâce à une centaine de nouvelles illustrations.