117 products  ( 1 - 24 )
1931-2014. Les multiples vies de l'appartement-atelier Le Corbusier
39,90 €

L'appartement-atelier de Le Corbusier constitue l'un des objets iconiques du XXe siècle, conjuguant l'indéniable valeur matérielle de l'oeuvre construite à celle, immatérielle, de demeure de l'architecte.
Le Corbusier, qui y habite dès 1934 et jusqu'à sa mort en 1965, en fait un chantier permanent, haut lieu d'expérimentation spatiale, plastique et constructive.
Par ses transformations successives, le «24NC» est donc un véritable palimpseste. Ses «multiples vies» posent aujourd'hui un problème déontologique majeur pour la sauvegarde.
De son histoire matérielle sur la longue durée se dégage un constat clair : la «stratigraphie» de l'objet construit, aussi difficile à démêler que riche de sens, participe de plein droit à son importance.

Illustrée d'une riche iconographie et en grande partie inédite, cette première monographie consacrée à l'appartement-atelier est issue des recherches effectuées par le laboratoire TSAM (Techniques et sauvegarde de l'architecture moderne) de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), sur mandat de la Fondation Le Corbusier, et dans le cadre des réflexions préalables au chantier de restauration.

FRENCH / ENGLISH
Préface de Antoine Picon

725 Le Corbusier
85 €

"Depuis notre arrivée à l'été 1953, le logis de nos parents est demeuré dans ses couleurs. Ils ont fait partie de ces habitants restés de plain-pied avec l'aventure proposée par la Cité Radieuse de Marseille, et puis, passe le temps et la vie, qui fait changer de main l'appartement numéro 725, avant même le jubilé de l'Unité d'Habitation de Le Corbusier. Dans cet intervalle, nous évoquons ici cette part vulnérable de l'habitation qu'est la couleur des murs, les teintes des peintures, la coloration."

De sa mémoire d'enfant et de ses connaissances d'architecte Thierry Durousseau nous offre une visite savante sur les traces des couleurs provençales dans l'appartement où il a grandi.

Tirage verso encadré chêne & verre classique

Absalon
20 €

Dans cette publication rétrospective de l'exposition inaugurale, auteurs, critiques et créateurs ont été invités à retranscrire leur expérience face à l'oeuvre d'Absalon au sein de la cellule. Audrey Koulinsky, « habitante » de la cellule, présente ce dispositif curieux et original qui consiste à donner au public une nouvelle expérience de la visite d'une exposition ; Élisabeth Lebovici, critique d'art, retrace l'histoire d'Absalon et de son oeuvre ; Noëlle Châtelet, auteure accueillie en résidence dans la cellule516 pendant une semaine, répond par le biais de la fiction à la question « Qu'est-ce qu'habiter la cellule516 ? ».

La publication de ces « Actes » de la cellule516 constituera une collection à raison d'un titre par an pour recueillir les traces laissées par l'artiste invité chaque année.

AIRCRAFT
36 €

Le Corbusier a toujours été fasciné par les progrès technologiques, introduisant dès ses premiers livres des chapitres sur les paquebots, les automobiles, les avions...

En 1929, il a l'occasion de survoler le Brésil et cette expérience aérienne le conduira à s'enthousiasmer à l'idée de réaliser un livre consacré à l'aéronautique. Aircraft occupe une place singulière dans la bibliographie de Le Corbusier, avec très peu de références à son oeuvre et une maquette très audacieuse, rappelant les créations du Bauhaus et des constructivistes russes.

Aircraft va vite devenir un livre mythique. La présente édition reprend l'édition originale en anglais à l'identique, complétée par la version française des textes originaux de Le Corbusier, reconstitués d'après les documents d'archive.

Aventures photographiques. Le Corbusier.
24,71 €

« Ô le miracle de la photographie ! Brave objectif, quel il surnuméraire précieux », s'exclamait Le Corbusier au début du siècle. C'est très tôt en effet que l'architecte comprend l'intérêt de la photographie pour documenter ses voyages ainsi que l'efficacité du cinéma pour communiquer son message au monde.

Sa pratique du médium montre une totale maîtrise du cadre et de la lumière lorsque, dans les années 1930, il glane avec sa caméra des milliers d'objets destinés à nourrir sa création ou se livre en amateur au plaisir des clichés de vacances.

Les XVIIIe Rencontres de la Fondation Le Corbusier ont été l'occasion de retracer les nombreux domaines dans lesquels l'architecte a su exploiter les ressources offertes par la photographie.

Ce dernier s'est soucié en permanence de documenter son oeuvre aussi bien architecturale que plastique, notamment au moyen de commandes à divers photographes. En même temps, il s'est constitué une documentation dans laquelle il a abondamment puisé pour fabriquer ses livres, pour rendre compte de son travail, pour réaliser de grandes fresques murales dans ses bâtiments ou dans des pavillons d'exposition, enfin, et de manière plus paradoxale, pour présenter lui-même son oeuvre dans des expositions.

L'usage de la photographie lui aura aussi permis de voir ce que « les yeux ne voient pas », lui révélant son oeuvre et stimulant son invention.

Chandigarh et Le Corbusier création d'une ville en Inde (version brochée)
39 €

Cet ouvrage s'attache par son texte très fouillé et une extraordinaire iconographie à saisir la façon dont, à l'occasion du projet de Chandigarh, ville nouvelle au coeur de l'Inde millénaire, Le Corbusier, le concepteur de la ville pour trois millions d'habitants, fut porté peu à peu à remettre en question ''tout ce qu' [il] croyait savoir sur la ville''.
Comment la nature et l'histoire, l'ouverture à l'autre et au devenir, la temporalité même, peuvent-elles être réintégrées dans la conception d'une ville nouvelle qui par principe tire son unité et son harmonie d'un moi créateur, ''d'une seule pensée'' et d'une ''pure géométrie'' hors de la ''matière et des heures'' ?
C'est l'histoire de cette rencontre et de cette lutte avec la pluralité des autres et des contingences matérielles nécessaires à la construction d'une ville, rencontre avec un monde, avec la terre de l'Inde, avec le temps de l'Inde, avec les hommes et leurs cultures immémoriales, qui porte l'architecte à une profonde humilité. Cette histoire se double d'une réflexion sur le rapport entre l'architecture, oeuvre d'une seule pensée, et pour ainsi dire intemporelle, et la dimension urbaine, plurielle et profondément temporelle d'une ville. C'est l'histoire enfin de cette lutte de l'architecte avec lui-même, de sorte que l'esprit ''maître et possesseur de la nature'' puisse s'incarner dans cette pluralité conflictuelle, dans cette irréductible matérialité d'un monde qui lui résiste, jusqu'à ce qu'il accepte finalement d'être possédé par elle : ''vous n'êtes plus le maître, il n'y a plus de maître.''
Et c'est bien l'oeuvre du poète qui s'impose aujourd'hui à tous ; celui qui dès les années vingt, à l'instar de Max Jacob, disait préférer aux ''vérités premières'' ''le mariage avec la terre'' ; le bâtisseur du Capitole, du Parlement et de la Tour des ombres, celui qui, ouvrant toute grande sa main aux générations futures comme on sème dans le ciel de l'Inde, lui rend grâce : ''Pleine main j'ai reçu, pleine main je donne'', épigraphe sous le toit du monde, aux pieds des sources éternelles, par lequel nous sommes invités aujourd'hui à réévaluer l'oeuvre entière du Maître. Stéphane Gruet

Architecte, philosophe, fondateur des éditions Poïésis et du Centre Méridional de l'Architecture et de la ville, Stéphane Gruet est notamment l'auteur de L'oeuvre et le temps, ouvrage parus en cinq livres aux éditions Poïésis et qui traite de la temporalité des formes de la nature et de l'art, de l'architecture et de la ville.

SOMMAIRE
Ouvertures et temporalités
L'histoire de la conception
Les principe de l'urbanisme
Chandigarh : l'architecture avec la ville
Les données d'un nouvel urbanisme ?

Combien d'espace ? Thoreau Le Corbusier et la cabane écologique
29,95 €

Ce livre explore trois solutions d'habitat minimal et leurs démarches conceptuelles :
-la maison de Thoreau à l'étang de Walden, Massachusetts ;
-le Cabanon de Le Corbusier à Roquebrune-Cap-Martin ;
-la cabane écologique de Texas Tech, dans les hautes plaines du Texas.

Les plans et les photographies du livre dévoilent des ressemblances surprenantes entre les 3 projets.

----------------------------------

The space we live in, reduced to a minimum, has been fascinating us for generations - the writer Thoreau lived in a self-built hut in the forest from 1845-1847. In 1952, Le Corbusier built a hut at the Côte d'Azur for himself and his wife. Inspired by this, Urs Peter Flückiger, together with his students, built an ecologically and economically sustainable cabin in the Texan prairie.

All three projects share the idea of minimal space and its relationship with the surrounding nature. In text, drawings, and photographs, this book analyses the three projects and shows parallels and similarities. Inspired by Tolstoy's story How Much Land Does A Man Need?, the author asks: ''How much house does a man need?'', thereby providing a pointed contribution to the current discussion on the requirement for housing.

Conférences de Rio - Le Corbusier au Brésil, 1936
New
Conférences de Rio - Le Corbusier au Brésil, 1936
14 €

Cet ouvrage exauce le voeu de Le Corbusier (1887-1965) de voir éditées les six conférences qu'il prononça à Rio de Janeiro en août 1936. Après celles qu'il donna à Buenos Aires en 1929, ce livre est le deuxième recueil de conférences de l'architecte. Et, comme ce fut le cas à Alger, Moscou, Bruxelles, Athènes, Paris, Stockholm, Rome, Buenos Aires, São Paulo ou Montevideo, ces propos jouèrent un rôle central dans la propagation de ses idées sur l'architecture et l'urbanisme.

L'importance de ce recueil tient au fait qu'il permet de mesurer le chemin parcouru par Le Corbusier entre 1929 et 1936. A travers les propos transcrits, la reproduction des dessins et des projections, on peut non seulement suivre la manière dont Le Corbusier transmettait son message, mais aussi reconstituer le temps et le rythme des conférences : les commentaires qu'il improvisait en restituent l'ambiance et les moments d'intensité.

Construire l'image: Le Corbusier et la photographie
45 €

Le Corbusier avait bien compris les multiples pouvoirs de la photographie. Tout au long de sa vie, il s'en est servi pour étayer la construction logique de son travail d'architecture, mais aussi pour construire son image et diffuser ses idées à travers le monde, notamment grâce aux clichés de Fred Boissonnas, Lucien Hervé et René Burri.
Photographies personnelles inédites, photographies promotionnelles ou documentaires, photographies de voyages...

Réalisé par les spécialistes Klaus Spechtenhauser, Tim Benton, Véronique Boone, Catherine de Smet, Arthur Rüegg et Jean-Christophe Blaser, cet ouvrage apporte un nouveau point de vue sur la création intemporelle du Corbusier.

Contacts : Le Corbusier, Lucien Hervé
65,90 €

En 1949, Lucien Hervé envoie à Le Corbusier ses clichés de l'Unité d'habitation de Marseille. A partir de ce moment, une longue collaboration naît entre les deux artistes : le premier photographie toutes les réalisations du second, en véritable mémorialiste de son oeuvre. Plus de 1.200 planches sont conservées à la Fondation Le Corbusier, dont 200 sont réunies dans cet ouvrage.

Correspondance croisée 1910-1955 Le Corbusier - William Ritter
45 €

Loin d'être l'autodidacte solitaire que veut la légende, Le Corbusier doit sa formation à l'enseignement de quelques maîtres avec lesquels ses relations ont été assez intenses pour se prolonger sous forme épistolaire. Après le peintre Ch. L'Eplattenier et l'architecte A. Perret, l'écrivain suisse William Ritter (1867-1955) aura été le troisième de ces maîtres, initiant le jeune homme au métier d'écrire, aux subtilités de la langue française et aux humanités classiques.
Il avait ouvert l'horizon culturel du jeune Jurassien aux pays d'Europe centrale et l'avait guidé pour son célèbre Voyage d'Orient. Ritter était ensuite devenu un confident pour le jeune homme pendant les années de guerre. Eloignés par le départ de l'architecte à Paris, en 1917, les deux amis sont restés liés toute leur vie. Les 450 lettres échangées entre eux constituent un document capital pour comprendre la formation et la pensée de l'architecte, le plus important peut-être du XXe siècle.

SOMMAIRE
LA RENCONTRE EN ALLEMAGNE
LE RECIT ILLUSTRE D'UN VOYAGE EN ORIENT
LECONS D'ECRITURE PAR CORRESPONDANCE
LECONS DE MORALE PAR ORAL
PREPARATIFS DE DEPART
L'ENVOL
LE TEMPS DU SOUVENIR

Dans l'ombre du Corbusier
14,50 €

Le quartier de Firminy-Vert est un quartier singulier, ceint de quatre oeuvres attribuées à Le Corbusier.

L'oeuvre de l'architecte, célébrée en vue de la faire accéder au rang du patrimoine mondial, laisse planer une ombre qui masque la perception des vies ordinaires du quartier.
L'enquête ethnologique qui débuta au Corbusier, dernière unité d'habitation, s'est déplacée afin d'observer et d'écouter les locataires d'un habitat collectif ordinaire dont la vie s'estompe derrière le feu sacré du patrimoine Le Corbusier...



Échelle 1 Le Corbusier : Expérience et réalisation pédagogique.
39 €

Cet ouvrage ''Le Corbusier Echelle 1'' a l'ambition de faire partager une expérience pédagogique exceptionnelle : la réalisation à grandeur d'un appartement de Le Corbusier à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine au Palais de Chaillot de Paris.

Cet appartement duplex de type montant et traversant de la Cité Radieuse de Marseille réalisé de 2001 à 2007 par plus de 1 000 élèves de la Région Île-de-France témoigne d'une collaboration exemplaire avec l'Éducation Nationale, la Fondation Le Corbusier et le partenariat Ciments calcia, Robert Dulau et Pascal Mory, un conservateur et un architecte, ont tenu à ce que cette entreprise de valorisation des métiers du bâtiment soit conduite dans un esprit qui rende compte d'un partage commun des compétences et exprime, à travers les étapes de ce projet, la reconnaissance du travail accompli par les enseignants.

Les auteurs ont également souhaité que cette oeuvre à part entière, exposée désormais au Palais de Chaillot soit l'occasion d'une recherche scientifique et documentaire sur les conditions de réalisation de la Cité Radieuse de Marseille après la Seconde Guerre mondiale, rappelant ainsi à travers cette recherche le caractère particulièrement innovant de Le Corbusier en matière d'urbanisme, d'habitat collectif, de technique de construction.

Ces deux aspects, liés à l'histoire de l'architecture moderne et à l'histoire d'une aventure collective conduite jusqu'à son terme constituent l'originalité et la force de cet ouvrage.

Texte français/anglais.

Entretien avec les étudiants des écoles d'architecture
26,90 €

Un réquisitoire contre l'académisme de l'enseignement et de la pratique en architecture, qui '' est une manière de ne pas penser qui convient à ceux qui craignent les heures d'angoisse de l'invention '', auquel Le Corbusier oppose sa '' foi en la chose bâtie ''.

« Le Corbusier donne l'essentiel de sa pensée et de sa conviction. Les principes que le célèbre architecte préconise depuis plus de trente ans sont ici énoncés avec clarté, sans complaisance. » (Frank Elgar)

Première édition 1957


Festivals de l'Art avant-garde
35 €

À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, la vision fortuite d'une photographie, dans la vitrine d'une librairie, fait naître une action qui aboutira à une manifestation fédératrice des arts d'avant-garde. La rencontre d'un jeune metteur en scène, Jacques Polieri, et d'un grand architecte, Le Corbusier, concrétise un projet qui se déroule, malgré des conditions matérielles difficiles et des aides financières pratiquement inexistantes, dans un climat de ferveur et de combats. Les Festivals de l'Art d'avant-garde de Marseille, Nantes et Paris, entre 1956 et 1960, réuniront tout ce qui marque aujourd'hui encore le domaine des arts. Les plus grandes personnalités et noms de l'art actuel, presque débutants ou inconnus alors, participent à ce mouvement artistique :
           - pour la peinture, une première génération d'artistes, avec notamment Atlan, Hartung, Soulages, Fautrier, Poliakoff, bientôt suivie par une seconde vague de créateurs avec Tàpies ou Nevelson, puis encore, les nouveaux réalistes, Klein, Tinguely, Arman, Raysse, Spoerri, Hains, Villeglé, Dufrêne... 
           - la sculpture avec Gilioli, Hajdu, Jacobsen, Schôffer, César, Penalba, Di Teana, Kemeny, Martan Pan...
           - la musique avec Messiaen et ses principaux élèves, Boulez, Barraqué, Stockhausen, Xenakis, sans oublier, pour sa participation à un festival en France, Cage, et les tenants de la musique concrète ou électroacoustique, Abraham Moles, Pierre Schaeffer, Pierre Henry...
            - la danse avec Maurice Béjart, le mime avec Maximilien Decroux, le cinéma, ensemble collecté et présenté par Georges Franju, les formes animées avec Georges Lafaille ou Harry Kramer, les images électroniques, à leur première naissance, avec l'Américain Hy Hirch, et le spectacle enfin avec Jacques Polieri lui-même...

II convient aujourd'hui de situer ces événements dans un contexte historique. Ils ont précédé ou influencé tout un ensemble de réalisations. Depuis le style et l'esprit de la Biennale de Paris jusqu'à ceux du Centre Georges-Pompidou, qui en sont directement ou indirectement les héritiers. Ce livre rend compte d'une des aventures culturelles qui a marqué le XXe siècle.

France ou Allemagne ? Un livre inécrit de Le Corbusier
12 €

En 1916, Charles-Edouard Jeanneret (qui prendra le pseudonyme de Le Corbusier) projette d'écrire un ouvrage intitulé ''France ou Allemagne ? Enquête sur un côté de l'activité artistique de deux peuples pendant une période historique (1870-1914) ; une oeuvre de nécessaire réhabilitation''.

En restituant ce projet dans le contexte des années de formation de Jeanneret et de la Première Guerre mondiale, Jean-Louis Cohen met en valeur l'ambivalence de la relation de l'architecte à la culture allemande. Au-delà du propos nationaliste de circonstance, apparaît la connaissance très précise que Jeanneret avait de l'Allemagne.

Entre admiration et répulsion, le jeune architecte envisage les rapports franco-allemands en un système d'opposition et de comparaison, dont devait attester la structure de l'ouvrage. La présentation de ce projet propose une analyse complexe des jugements esthétiques, des choix d'oeuvres, des réflexions éditoriales et des prises de position intellectuelles de Le Corbusier.

Passerelles / Série française

Habiter Le Corbusier - Pratiques sociales et théorie architecturale
18 €

Ces textes visent à déterminer comment Le Corbusier, architecte et urbaniste, voulait et pouvait changer la vie des habitants d'un lieu, s'il y a réussi, dans quelle mesure et pour quels effets.

Le propos est éclairé par le cas de la Maison radieuse de Rezé, quartier d'habitat social construit entre 1953 et 1955, qui cristallise les évolutions sociétales de la seconde moitié du 20e siècle.

Apartment Block 24 N.C. and Le Corbusier
24,95 €

The construction of the apartment block at number 24, rue Nungesser et Coli in Paris, between 1931 and 1934, was an important milestone for Le Corbusier and Pierre Jeanneret. It was the first opportunity offered to them in France to put to the test theories on urbanism and architecture, which they had been working on since the 1920's (''cinq points de l'architecture moderne''), and marks an important stage on the path to Brutalism. And it is of all the more interest because of the apartment and art studio Le Corbusier designed for the top two floors of the building and in which he lived from 1934 until his death in 1965.

Historical documents and drawings make this handy-sized volume an invaluable guide for visitors and a practical introduction for all architectural enthusiasts.

French and English Edition

Je rêvais ... Le Corbusier. Une promenade picturale
38 €

« Le Corbusier a laissé une profonde empreinte dans l'histoire de l'architecture et de l'urbanisme du siècle dernier. Au-delà de l'architecture, il était tout d'abord un peintre. Le projet de Jean-Pierre Porcher met en parallèle et en résonnance l'oeuvre peinte et l'oeuvre architecturale de Le Corbusier par le médium de la photographie. Le photographe déambule dans les espaces de Le Corbusier comme à travers des tableaux. Une mise en abîme des démarches et des visions retranscrit l'émotion suscitée par un traitement pictural des oeuvres architecturales majeures de Le Corbusier. »
Extrait du catalogue du Mois de la Photo 2012

Klip and Corb on the Road
48 €

In 1911, a young Charles Ed. Jeanneret (Le Corbusier) (1887-1965) embarked on a grand tour of Eastern Europe, the Balkans, and Turkey with his friend and art historian august Klipstein (1885-1951). Both kept detailed notebooks throughout their journey with quick sketches, drawings, and photographs created en route.

While Le Corbusier's notebooks were published in 1966 as " Le Voyage d'Orient " (Journey to the East), Klipstein's records of their travels have remained relatively unknown.

"Klip and Corb on the road" for the first time presents a translation and annotation of the complete text of Klipstein's diary along with the entire correspondence between Le Corbusier and Klipstein.

The book explores the fruitful creative symbiosis of their friendship and offers a new perspective on this well-known journey.

L'art décoratif d'aujourd'hui
10 €

'' Le grand art vit de moyens pauvres. Les rutilances vont à l'eau. Le moment de la proposition est venu. L'esprit d'architecture s'affirme.
Que s'est-il passé ?

Une époque machiniste est née. Nos effusions, notre compréhension vive de la nature, de ses beautés, de ses forces, tout s'est intégré dans un système d'organisation architecturale. Car la science en nous révélant le phénomène cosmique nous a donné une grande puissance créatrice, et l'architecture est la condition de la création humaine. '' Le Corbusier

Première édition en 1925

L'enfance d'un architecte
23 €

Cette bande dessinée que l'auteur qualifie de première bande dessinée savante de l'histoire de l'art est le fruit d'un travail de documentation très poussé : la quasi-totalité des textes est extraite de lettres de Le Corbusier et les dessins reproduisent les premiers bâtiments de Le Corbusier ou ceux vus par lui lors de ses voyages à Florence, Paris, Vienne, Berlin, Istanbul...

Elle renouvelle en de nombreux points la connaissance que l'on a de la jeunesse, de la formation et de la vie de Le Corbusier avant son départ à Paris en 1917. En enrichissant les textes par les dessins, elle ouvre des perspectives inédites.

Que sait-on de l'enfance et de la jeunesse de Le Corbusier ? D'un côté des thèses aussi volumineuses qu'érudites, d'ailleurs peu accessibles, où l'illustration ne joue qu'un rôle dérisoire. De l'autre, le qualificatif « d'autodidacte », martelé sans cesse à propos de l'architecte le plus célèbre et le plus révolutionnaire du XXe siècle, inhibe toute curiosité à l'endroit de sa formation.

Mais comment s'empêcher de vouloir comprendre ?
Deux architectes zurichois, par ailleurs enseignants, se sont plongés dans les archives de la bibliothèque de La Chaux-de-Fonds et dans les correspondances familiales ou amicales pour tenter d'expliquer le phénomène Le Corbusier.

Le résultat a dépassé leurs espérances car dans la ville natale de l'architecte se trouvent encore de nombreux témoignages sur le jeune homme, les écoles et les maîtres qu'il y a fréquentés. Citations, visages, paysages, anecdotes, architectures : tout est exact dans ce livre qui met l'histoire la plus savante à la portée de tous.

Bien mieux, il montre que derrière la pose que l'architecte s'est construite à son arrivée à Paris, au début des années vingt, transparaît le jeune graveur d'horloges des montagnes suisses. Derrière l'architecte rebelle, l'élève appliqué et le fils attentionné. En un contrechamp saisissant la jeunesse de Charles-Édouard Jeanneret apparaît en pendant de la maturité de Le Corbusier. (Marie-Jeanne Dumont)

The Corbusier spirit
20 €

Raconté par Charles Berling, le film de Gilles Coudert croise l'expérience vécue du réalisateur pendant son adolescence à Firminy dans le plus grand ensemble construit par Le Corbusier en Europe avec les témoignages de nombreux créateurs contemporains (artistes, architectes, chorégraphe, cinéaste, designer, compositeur), les interventions de l'historien de l'architecture Jean-Louis Cohen mais aussi avec le ressenti d'habitants ou d'usagers revendiquant chacun à sa manière une influence, une filiation ou un héritage vis-à-vis de l'architecte, de son oeuvre et de son esprit.

Du site de Firminy au Cabanon de Roquebrune en passant par la Cité Radieuse de Marseille le film nous révèle au fil des entretiens trois sites majeurs de l'oeuvre de Le Corbusier, accompagnés d'images exceptionnelles de ces architectures et d'archives inédites de la vie quotidienne de ses habitants dans les années 1970.

Avec Marc Barani (architecte), Neals Begg (artiste), Daniel Buren (artiste), Jean-Louis Cohen (architecte, historien de l'architecture, professeur au Collège de France), Domènec (artiste), Frédéric Flamand (chorégraphe), Pierre Grange (cinéaste), Ora-ïto (designer), Pascale Jakubowski (compositrice), Kengo Kuma (architecte), Alexandre Périgot (artiste), Dominique Perrault (architecte), Xavier Veilhan (artiste), etc.

L'expérience corbuséenne d'un habitat collectif sous contrôle
20 €

S'inscrivant aujourd'hui dans le grand cercle des objets patrimoniaux et bénéficiant du label UNESCO, le patrimoine Le Corbusier est un objet de recherche en soi.

Les textes et les écrits qui lui sont associés en font partie, tout comme leurs auteurs. A ce titre, Noël Jouenne revient sur sa recherche en pointant quelques enjeux qui ont accompagné l'Unité d'habitation de Firminy (Loire) au début de ce siècle nouveau.

Après La vie collective des habitants du Corbusier et Dans l'ombre du Corbusier. Ethnologie d'un habitat collectif ordinaire, publiés respectivement en 2005 et 2007, l'auteur poursuit son analyse tout en accordant une place essentielle à la réflexivité.

Une place importante est également laissée aux témoignages directs d'anciens habitants, faisant souvent office de pionniers. Les regards croisés offrent une lecture particulière de la première décennie d'habitation.
La dernière Unité d'habitation conçue par Le Corbusier fêtera ses cinquante ans en cette fin d'année. Elle nous invite à reconsidérer son histoire originale, grâce à quelques nouvelles clefs de lecture.

Mohammed Zendjebil (Postfacier)