A 17h autour de son livre Le Paradis publié chez Actes Sud en juillet 2010... Jean-Luc Brisson s'est longuement promené dans le quartier défavorisé du Plan d'Aou à Marseille comme il l'aurait fait dans un jardin. Au gré de ses promenades, ce lieu est en effet devenu son jardin. Il en a observé la vie, les changements infimes ou spectaculaires. Il s'est arrêté parfois pour faire une sieste à l'ombre d'un pin parasol, dessiner ou bien écrire un petit texte. Ce livre est le fruit de ses observations, le recueil de ses poèmes en prose inspirés par les rencontres faites sur le lieu, que ce soit avec des habitants, des flaques, des oiseaux, des ronces, un grillage ou encore des rétroviseurs qui jonchent le sol... Chaque texte raconte une histoire et emmène le lecteur au cœur d'un quartier qui se transforme très rapidement. Au fil des anecdotes et des réflexions, les poèmes construisent en outre une méditation plus générale sur le paysage, le jardin, le provisoire et la précarité.

   Pour en savoir plus sur Jean-Luc Brisson "peintre de promenade"

Jean-Luc Brisson, plasticien, auteur, et rédacteur en chef des Carnets du Paysage. Il dirige également le département des arts plastiques de l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles à Marseille. Jean-Luc Brisson a été accueilli en résidence par le Cosmos Kolej à la Gare Franche (Marseille) de novembre 2007 à janvier 2009. Dernièrement il a exposé avec Martine Pisani, des projets chorégraphiques in situ, projets participatifs en lien avec le paysage, performances, dans le cadre de la 4ème édition du festival « Plastique danse flore » en septembre 2010 à Versailles, dans le Potager du Roi. Il a installé son atelier à la friche Belle de Mai, à Marseille.