zoom
Un bel éclair qui durerait

Un bel éclair qui durerait

Le temps de la peinture, contrairement au temps réel de la musique, est un temps virtuel, souvenir du temps de l'image mentale du peintre et trace de son geste.
Inversement, lors de sa lecture, l'espace de la peinture devient le temps du lecteur, de sa perception active de la peinture, de l'image mentale qu'elle crée en lui.
Jacques Mandelbrojt trouve d'emblée dans les principes associés au format leporello un terrain propice à son expression, non seulement parce qu'il a déjà réalisé plusieurs oeuvres peinture-musique, mais aussi parce que le temps est un aspect essentiel de son art, notamment dans ses peintures longues et étroites qui se lisent comme elles ont été peintes, sans retour en arrière. La rencontre avec la musique, l'art du temps par excellence, lui est donc naturelle.

Cyprien Busolini et Frantz Loriot, altos, ont improvisé sur les oeuvres peintes. L'enregistrement, assuré par Gaël Ascal, a eu lieu au conservatoire Sud-de-Seine, Malakoff le 10 juin 2011.


Dédicace à la librairie le 12 octobre 2011


ISBN/EAN
9782355751288
Format
195 x 390
Année
2011
Editeur
JEAN-PIERRE HUGUET
Auteur(s)
Jacques Mandelbrojt
  • 30 €

Quantité



Catégories : boutique, Arts plastiques, Dessin,