zoom
Paradis infernaux

Paradis infernaux

Jamais depuis les années 1890, la richesse et la consommation de luxe n'ont été aussi isolées et socialement enclavées. Comme le démontre cet ouvrage à plusieurs reprises (sorte de guide mondial regroupant des monographies urbaines, écrites par des architectes, sociologues ou historiens, sur des villes aussi diverses que Budapest, Le Caire, Johannesburg, Hong Kong, Pékin, Dubaï, Medellin...), la logique spatiale du néolibéralisme remet en vigueur les schémas coloniaux les plus extrêmes : ségrégation résidentielle et consommation réservée à certaines catégories de la société. Partout, les riches et presque riches s'enferment dans des enceintes somptueuses, des villes de loisirs et des répliques encloses de banlieues californiennes imaginaires.
En utilisant la théorie marxiste du fétichisme de la marchandise comme pierre de Rosette, Walter Benjamin a débrouillé le mystère de la ville capitaliste ensorcelée où les hommes, submergés par la démesure de leurs moyens de production, envisagent leur être social comme une ''fantasmagorie d'objets''. Mais les réalités inversées et la fausse conscience de l'époque victorienne ont aujourd'hui atteint de dangereux sommets. Si les galeries marchandes de fer et de verre des années 1850 étaient les forêts enchantées du capitalisme de consommation, nos environnements contemporains axés sur le luxe - centres commerciaux grands comme des villes, banlieues sur îles artificielles, faux ''centres-villes commerçants'' - font office d'univers alternatifs pour formes de vie humaine privilégiées. Sur une planète où plus de deux milliards de gens vivent avec deux dollars par jour, ces mondes de rêve attisent des désirs - de consommation illimitée, d'exclusion sociale et de sécurité physique totales, d'architecture monumentale - clairement incompatibles avec la survie écologique et morale de l'espèce humaine.


par Mike Davis & Daniel B. Monk


ISBN/EAN
9782350960074
Format
117 x 185
Année
2008
Pages
320
  • 22,80 €

Quantité



Catégories : boutique, Urbanisme & Villes, Approches critiques,