zoom
Où que je sois encore

Où que je sois encore

" De cette sauvagerie obtenue, gagnée sur le vide contre la ligne claire, de cette sauvagerie remportée malgré tout contre les forces puissantes de la volonté, que dire sinon l'épuisement - qu'écrire sinon. S'il suffisait de nommer le geste contre l'intention, on s'en tiendrait là - sauvagerie du survenu, de l'accident, de l'accident nécessaire à la reconnaissance d'une sauvagerie qui frappe au coeur des choses.
Alors, de quels fonds venus ? " Arnaud Maïsetti, postface à Où que je sois encore...

On a tous en tête le fabuleux monologue par lequel Koltès a conquis sa maturité : La nuit juste avant les forêts. Et si on inventait une autre manière d'entrer dans un texte aussi fondateur ? Non pas selon l'approche critique, mais en se plaçant au même endroit, d'une bascule pour soi-même, une traversée de nuit, dans le contexte de la grande ville mouvante, dangereuse ? Maïsetti entreprend ce journal d'une nuit, questionnant à mesure sa propre avancée : ce qu'elle désigne de la ville, des territoires arpentés, ce qu'elle interroge en soi-même, et par quelle écriture. Ainsi, de la tentation lyrique : retourner les voix sur l'abîme qui les fait surgir. Interroger le cri, décaper le regard, poser les fondations d'une nouvelle approche de l'écriture de la ville.


ISBN/EAN
9782020961561
Format
130 x 175
Année
2008
Pages
201
Editeur
SEUIL
Auteur(s)
Arnaud Maïsetti
  • 17,20 €

Quantité



Catégories : boutique,