zoom
Carrière Miséry, destruction de la ville sauvage

Carrière Miséry, destruction de la ville sauvage

La diversité, ce n'est pas rien, c'est la condition même de la vie - et de la vie bonne.
Ce qui arrive aujourd'hui à la carrière Miséry, dans le quartier du Bas-Chantenay à Nantes, une carrière unique en Europe selon les mots de Gilles Clément, un morceau de ville sauvage en devenir, incarne cet aménagement prétendument transitionnel qui consiste en réalité à extirper la diversité végétale, animale, mais aussi sociale et culturelle.
L'exécutif métropolitain capture la carrière à l'été 2016 et y organise à grands frais la propagande d'un projet touristique contestable, l'arbre aux hérons, servi par un jardin annoncé extraordinaire : poétique obligatoire et simpliste, fragilité industrielle et technologique, économie dirigée et ultra-subventionnée, obligation faite aux acteurs locaux d'y adhérer.
Le chantier a démarré. Il n'est pas beau à voir.
Défoncer et scalper un des rares morceaux de ville sauvage pour y installer une cascade artificielle dans le temps de l'échéance électorale ? Forcer les imaginaires, les réduire à des actes de consommation touristique et à une révérence subventionnée ? Obliger la communauté à une nouvelle bulle spéculative dans tout un quartier ? Voilà quelques questions que la friche Miséry nous pose par sa modestie et sa discrétion mêmes.


ISBN/EAN
9782919635122
Année
2019
Editeur
À LA CRIÉE, laboratoire d'invention sociale
Auteur(s)
Collectif nantais PUMA
  • 8 €

Quantité



Catégories : boutique, Urbanisme & Villes, Approches critiques, , ,